Damery (Somme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Damery.
Damery
Mairie.
Mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Somme
Arrondissement Montdidier
Canton Roye
Intercommunalité Communauté de communes du Grand Roye
Maire
Mandat
Jean-Pierre Destombes
2014-2020
Code postal 80700
Code commune 80232
Démographie
Gentilé Dambrions
Population
municipale
219 hab. (2011)
Densité 45 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 43′ 56″ N 2° 44′ 37″ E / 49.7322, 2.743649° 43′ 56″ Nord 2° 44′ 37″ Est / 49.7322, 2.7436  
Altitude Min. 88 m – Max. 101 m
Superficie 4,83 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Damery

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Damery

Damery est une commune française située dans le département de la Somme en région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le village est situé au nord-ouest de Roye, à environ 5 km par la route. En 1899, une famille habitait le seul hameau de la commune : la Briqueterie, à 800 m, à l'ouest du village[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Parvillers-le-Quesnoy Rose des vents
Andechy N Fresnoy-lès-Roye
O    Damery (Somme)    E
S
Andechy Villers-lès-Roye et Goyencourt Goyencourt

Géologie, relief, hydrographie[modifier | modifier le code]

Le territoire est formé d'un sol argileux du limon des plateaux, relativement perméable. Vers le sud, des sables verts et des grès affleurent, en particulier au Bois d'argile[1].

Le sous-sol est uniformément calcaire. Dans la vallée, orientée nord-est, des alluvions se sont déposées[1].

Le territoire est globalement plat, légèrement ondulé, partagé par une vallée qui rejoint l'Avre. Le point culminant du village est relevé à l'intersection du chemin de Damery à Andechy et de la route nationale[1].

Une nappe située à 25 m de profondeur alimente les puits particuliers à la fin du XIXe siècle. Trois mares pourvoient alors aux besoins des animaux, en l'absence de cours d'eau[1].

Climat[modifier | modifier le code]

Climat de la Somme

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

Voies ferroviaires[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

De la forme latinisée Domno Régium relevée en 875, à Dalmério, puis Danméry (en 1200) et Danmeri, Damery ou encore Dameri en 1218, l'orthographe a bien évolué[1],[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Une métairie romaine est supposée présente sur la localité : des monnaies datant de Constantin et de Théodose ont été retrouvées sur le territoire. La chaussée d'Agrippa, conduisant de Lyon à Boulogne, limite le territoire au sud-ouest, attestant d'une vie locale à l'époque romaine[1].

Au Moyen Âge, le chapitre de Noyon possédait la cense appelée Ferme des Murs de longue date. Un maire gérait alors les biens de la communauté. Des souterrains reliant le château et ladite ferme laissent penser que des moyens de repli ont été établis face aux menaces guerrières de l'époque. L'amiral de Bracquemont était alors la personnalité locale[1].

En 1632, la peste ravage la population.

En 1636, Florent de Bracquemont, seigneur de Damery et capitaine de Montdidier, inflige une défaite aux Croates et aux Hongrois sous les murs du village. Ceux-ci se vengent en incendiant la localité. En 1653, les soldats de Condé, brûlent à nouveau les maisons mais ne touchent pas au château[1].

Le mariage de Gracchus Babeuf est célébré dans le village en 1782[1].

Le village a subi les conséquences des guerres napoléoniennes et de la guerre de 1870 par l'occupation étrangère[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 6 mai 2014)
Jean-Pierre Destombes   Réélu pour le mandat 2014-2020[3], [4]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de Damery se nomment les dambrions (et dambrionnes).

En 2011, la commune comptait 219 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
422 454 408 457 460 475 485 470 462
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
455 416 395 367 365 354 349 340 323
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
311 295 273 179 205 219 246 238 254
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
227 218 176 184 178 179 206 214 219
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique


Manifestations culturelles et festives[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

  • Un club de football a été créé en 1973 sous le nom d'Olympique de Damery.

Il compte 60 licenciés répartis en 3 équipes, ce qui est assez exceptionnel en comparaison du nombre d'habitants.

Médias[modifier | modifier le code]

Culte[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Vaast.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Eric Fialkowski a reçu en 2013 la médaille de bronze du District de la Somme de Football pour ses 40 ans de bénévolat et de travail au sein de l'Olympique de Damery.[réf. nécessaire]

  • 1973 : Première licence et cofondateur de l'Olympique de Damery
  • 1973-1996 et 1998-2013 : Joueur de l'Olympique de Damery
  • 1994-2013 : Dirigeant de l'Olympique de Damery
  • 1999-2004 : Vice-Président de l'Olympique de Damery
  • 2004-2013 : Président de l'Olympique de Damery

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k Notice géographique et historique réalisée par l'instituteur de Damery, Jules Pluquet et Fernand Séret, élève du cours moyen, en 1899, Archives départementales de la Somme, Amiens.
  2. La notice de 1899, sur le site des Archives de la Somme.
  3. « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr,‎ 9 juin 2008 (consulté le 19 juillet 2008)
  4. « Liste des maires de la Somme » [PDF], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme,‎ 6 mai 2014 (consulté le 9 juin 2014)
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011


Sur les autres projets Wikimedia :