Damart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homophones, voir Damar et Dammar.

Damart

Création 1953
Personnages clés Famille Despature
Forme juridique société anonyme
Siège social Drapeau de France Roubaix (France)
Activité distribution
Effectif 2 000 employés[1] (2013)
Site web http://www.damart.fr/
Chiffre d’affaires 313 milions d'euros[2] (2013)[3]

Damart est un groupe de vente par correspondance créé en 1953 par la famille Despature, dont le siège social est situé à Roubaix dans le Nord. Damart est une marque de textile qui commercialise ses vêtements à travers des catalogues, des sites Web et un réseau de plus de 130 magasins en Europe dont 85 en France. Enseigne du groupe DAMARTEX, son siège social se situe à Roubaix dans le Nord.

Histoire[modifier | modifier le code]

Issu de l'industrie lainière, l'entreprise Despature, née en 1855 à Roubaix, est spécialisée dans la fabrication de coutil et de doublures de tailleurs. D'abord nommée Établissements Thérin (d'après Pierre Therin Despature), elle est devenue Despature et fils en 1947. Elle change de cap en 1953 lorsque les frères Despature (Jules, Joseph et Paul) inventent le Thermolactyl, fibre aux propriétés triboélectriques, de protection contre le froid et l'humidité, s'inspirant ainsi de leur tante percluse de rhumatismes qui s'intéressait aux vertus de la triboélectricité par laquelle le frottement du sous-vêtement sur la peau fournissait une chaleur active[4]. L'entreprise fait contrôler son nouveau produit par le milieu médical avant son lancement, édite un petit catalogue pour vendre en direct d’usine et envoie ses premiers catalogues par correspondance en 1954, année de la vague de froid en hiver. En 1957, Damart ouvre son premier magasin-conseil à Paris. Elle développe ensuite sa gamme lingerie commercilaisée sous le nom de Damart (les Établissements Despature étant installés à l'angle de la rue Dammartin et du boulevard de Paris de Roubaix) : association du Thermolactyl à la soie, au Lycra, à la laine ou au coton[5].

Dans les années 1960, Damart étend sa gamme dans de nouveaux articles (chaussant, corsetterie, prêt-à-porter)[6]. L'enseigne, à partir des années 1990, tente de rajeunir sa clientèle[7]. Elle mise dans les années 2000 sur l'innovation pour se développer en mettant au point, outre le Thermolactyl, des textiles « intelligents » rafraîchissants (Océalis, Climatyl, Lineastyl by Damart)[8].

En 2002, le « Groupe Damart » scinde ses deux branches (Damart, équipement de la personne et Somfy, moteurs et automatismes pour les fermetures du bâtiment) qui deviennent indépendantes. Damart S.A. est rebaptisé Damartex et est introduit au second marché d’Euronext Paris[6].

En 2008, Damart crée la collection « sport bien-être » et, pour se faire connaître du grand public, s'entoure de plusieurs champions sportifs parmi lesquels Christine Arron et Brian Joubert qui testent la technicité de Damart[7].

Pour son cinquantième anniversaire, Damart comptait plus de 130 magasins-conseils en Europe. Opérée en 2010, la réorganisation de la structure DAMARTEX amène plusieurs évolutions chez Damart, notamment la création d'un bureau de style international et un nouveau logo.

En 2011, Damart lance un nouveau concept de boutique Happy D. by Damart qui cible les femmes actives de 55 à 65 ans[6].

En 2012, Damart revendique un catalogue de 7 000 références et avoir vendu 300 millions de Thermolactyl depuis 1953[9].

Après avoir équipé l’explorateur Jean-Louis Etienne en 1986, Damart fête ses 60 ans en 2013 avec un partenariat avec la NASA ou le CNRS pour mettre au point des polaires de marque Damartsport qui équipent l'expédition Tara[10].

En 2013, Damart réalise 80 % de ses ventes en France où l'enseigne dispose de 85 boutiques en nom propre (130 en Europe). Elle réalise encore plus de 50 % de son chiffre d'affaires par correspondance, mais surtout 13 % de ses ventes sur Internet, secteur en pleine croissance qu'elle a investi en 2000[3].

[modifier | modifier le code]

Le logo de Damart est initialement zébré d'un éclair rouge qui transperce la lettre D. Il est relifté en 2010 avec une typographie plus stylée (la marque technique voulant devenir une marque de mode), la couleur noire puis bleu marine du logo étant passée au gris anthracite[11] .

Dans les années 1960, dans une campagne d'affichage, Damart détourne la chansonnette d’Henri Salvador « Le travail c’est la santé, Thermolactyl c’est la conserver »[7]. En 1971, Damart lance sa saga télévisée avec son célèbre slogan « Froid, moi ? Jamais! »[12]. Elle change de slogan dans les années 1990 : « Ne rien vivre à moitié » en 1992, « Damart, moi ? Toujours ! » en 1996[13], « La fibre du bien-être » dans les années 2000[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 3 500 pour Damartex
  2. 660 millions pour Damartex
  3. a et b Valérie Leboucq, « Damart : le roi du Thermolactyl fait le grand écart », sur Les Echos,‎ 18 septembre 2013
  4. Valérie Sauvage, La Saga des marques : La marque qui n'a pas froid aux yeux, t. 1, Groupe La Voix du Nord,‎ mai 2012, 75 p. (ISBN 3 782901 503503 50509[à vérifier : ISBN invalide]), p. 24
  5. Daniel Cauzard, Jean Perret, Yves Ronin, Le livre des marques, Du May,‎ 1993, p. 64
  6. a, b et c Damartex
  7. a, b et c « Damart revient à la pub télé après onze ans d’absence », sur senioractu.com,‎ 18 octobre 2005
  8. Damart Innovations
  9. Valérie Sauvage, « Damart, la marque qui n'a jamais eu froid aux yeux », sur La Voix du Nord,‎ 9 août 2012
  10. « Tara un voilier engagé pour la planète avec DAMARTSPORT », sur biendansmonstyle.fr,‎ mai 2013
  11. Franck Tapiro, émission À vos marques sur BFM TV, 21 septembre 2013
  12. Damart Années 1970
  13. Vidéos de Damart
  14. Damart. Les années 2000

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Valérie Sauvage, « Damart : la marque qui n'a pas froid aux yeux », La Saga des marques, t. 1,‎ mai 2012, p. 24-26.