Daisy Bell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bicycle Built for Two

Daisy Bell
(Bicycle Built for Two)

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Pochette australienne de la partition de Daisy Bell, publiée en 1892.

Chanson par
Sortie 1892
Auteur Harry Dacre
Compositeur Harry Dacre

Daisy Bell (aussi connue sous le titre Bicycle Built for Two) est une chanson populaire britannique de music-hall écrite en 1892 par Harry Dacre.

Son célèbre refrain commence par « Daisy, Daisy / Give me your answer, do. / I'm half crazy / All for the love of you » (« Daisy, Daisy / donne-moi ta réponse, fais-le. / Je suis à moitié fou / d'amour pour toi ») et se termine par « On a bicycle built for two » (« Sur une bicyclette construite pour deux »).

Inspiratrice de la chanson[modifier | modifier le code]

Daisy Greville, comtesse de Warwick

Frances Evelyn « Daisy » Greville, comtesse de Warwick (1861-1938), une femme mondaine britannique et maîtresse de longue date d'Albert Edward, prince de Galles et futur roi Édouard VII, est réputée être la source d'inspiration de la chanson[1].

La chanson dans l'ère de l'informatique[modifier | modifier le code]

Daisy Bell est la première chanson reproduite en synthèse vocale en 1961 par un ordinateur (un IBM 7094) programmé par John Kelly aux Laboratoires Bell. Pour cette raison, elle fut « interprétée » par HAL 9000 dans la version originale de 2001, l'Odyssée de l'espace (1968)[2],[3].

The Music Gay Nineties Old Tyme: Daisy Bell[modifier | modifier le code]

Le projet de l'œuvre a été initié par le peintre Mark Ryden, connu pour ses créations pour des musiciens comme Michael Jackson (Dangerous), Ringo Starr (Time Takes Time), Red Hot Chili Peppers (One Hot Minute) et, plus récemment, Tyler, The Creator (Wolf).

Différentes versions et interprétations de tous styles sont réunies sur l'album The Music Gay Nineties Old Tyme: Daisy Bell sorti le 13 mai 2014 et enregistrées par dix-neuf artistes dont Tyler, The Creator, Katy Perry, Nick Cave, Kirk Hammett du groupe de heavy metal Metallica, Scarling., Stan Ridgway de Wall of Voodoo, Weird Al Yankovic, Tour Crush (duo composé de Jimmy Urine et Chantal Claret), Danny Elfman, Mark Mothersbaugh (de Devo), Truus de Groot ou encore Mark Ryden lui-même, et cela 122 ans après la création de la chanson[4].

Le produit de la vente de l'album, imprimé en une édition limitée de 999 exemplaires sur un disque vinyle rouge, est destiné à Little Kids Rock (en), une association à but non lucratif qui soutient l'éducation musicale des enfants dans des écoles primaires défavorisées. Chaque exemplaire, vendu 99,99 $, est numéroté à la main et signé par Mark Ryden[5].

Enregistrement sur cylindre de cire de 1894 de Daisy Bell par Edward M. Favor (en), Edison Phonograph Company (en)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Leslie Carroll, « Royal Affairs: A Lusty Romp Through the Extramarital Adventures That Rocked the British Monarchy », NAL Trade, Edward VII and Daisy Greville, Countess of Warwick 1861–1938 (ISBN 0-451-22398-5)
  2. Arthur C. Clarke, « Introduction: Hal’s Legacy », in: David G. Stork, Hal’s Legacy: 2001’s Computer As Dream and Reality, Cambridge (MA) : MIT Press, 1997
  3. Premier enregistrement de Daisy Bell sur un IBM 7094 sur YouTube
  4. (en) Listen to Katy Perry, Nick Cave, Tyler The Creator cover Daisy Bell Harriet Gibsone, sur le site du journal The Guardian, 12 May 2014
  5. (en) The Gay Nineties Olde Tyme Music sur le site de Porterhouse Fine Art Editions

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :