Daibutsu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Daibutsu de Todai-ji, Nara
Daibutsu de Kamakura

Daibutsu (大仏?) est un mot signifiant littéralement « Grand Bouddha ». Au Japon, cela désigne une grande statue de Bouddha ou l'une de ses diverses incarnations. Généralement en bronze, ils peuvent également être fait d'autres métaux ou de pierre. Ils peuvent se trouver à l'extérieur ou surélevés devant un autel dans des temples bouddhistes.

Si, en occident, le terme peut faire penser au poème de Rudyard Kipling intitulé Buddha at Kamakura, au Japon on l'associe plus souvent à la statue du Tōdai-ji, ancienne et populaire.

Exemples[modifier | modifier le code]

Image Nom Bouddha Taille Date Municipalité Préfecture Commentaire
Aomori Buddha.jpeg Seiryū-ji (昭和大仏?)[1] 21,35 m 1984 Aomori préfecture d'Aomori
Ganmen Daibutsu (岩面大仏?) 16,5 m Hiraizumi préfecture d'Iwate Sculpture en bas-relief à Takkoku no Iwa (達谷窟?)
Ushiku Daibutsu (牛久大仏?)[2] Amida Nyorai 120 m y compris la base et le lotus de Padma (20 m) 1993 Ushiku préfecture d'Ibaraki Plus grand daibutsu du Japon
Postcard Buddha.jpg Nihon-ji Daibutsu (日本寺大仏?)[3] Yakushi Nyorai 31,05 m époque d'Edo Kyonan préfecture de Chiba Sculpté dans les années 1780 et 90 par Jingoro Eirei Ono et ses apprentis et restauré dans sa forme actuelle en 1969. Plus grand daibutsu pré-moderne du Japon (et plus grande pierre sculptée). Le même site abrite également une autre grande sculpture de Bouddha, le Kannon Hyakushaku
Kamagaya-daibutsu.jpg Grand Bouddha de Kamagaya (鎌ヶ谷大仏?) 2,3 m, y compris la base (0,5 m) Kamagaya préfecture de Chiba Plus petit daibutsu de Japon
Ueno Daibutsu.JPG Ancien Ueno Daibutsu (上野大仏?)[4] Shaka Nyorai 1631 Taitō Tokyo Gravement endommagé par le Séisme de 1923 de Kantō et fondu pour l'effort de guerre du Pacifique
Tokyo daibutsu.JPG Tokyo Daibutsu (東京大仏?)[5] 13 m y compris la base 1977 Itabashi Tokyo Pèse trente tonnes; à Jōren-ji (乗蓮寺?); érigé en expiation du séisme de 1923 de Kantō et de la guerre du pacifique
Kamakura Budda Daibutsu front 1885.jpg Kamakura Daibutsu (鎌倉大仏?)[6] Amida Nyorai 13,35 m c.1252 Kamakura préfecture de Kanagawa Sujet du poème The Buddha at Kamakura de Rudyard Kipling; trésor national
Takaoka Daibutsu 2011-07-15 01.jpg Takaoka Daibutsu (高岡大仏?) Amida Nyorai 15,85 m 1981 Takaoka préfecture de Toyama À Daibutsu-ji (大佛寺?)
Echizen Daibutsu (越前大仏?)[7] 17 m Katsuyama préfecture de Fukui
Gifu Daibutsu (岐阜大仏?)[8] Shaka Nyorai 13,63 m 1828 Gifu préfecture de Gifu
Hōkōji Daibutsu Kaempfer.png Ancien Hōkō-ji (Kyoto) ({{{2}}}?) années 1660 Kyoto préfecture de Kyoto Dessin de c.1691 par Engelbert Kaempfer
NaraTodaijiDaibutsu0212.jpg Nara Daibutsu (奈良大仏?)[9] Vairocana 14,98 m 752 Nara préfecture de Nara Restauré plusieurs fois; inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO: Monuments historiques de l'ancienne Nara; trésor national
Asuka dera daibutsu.jpg Asuka Daibutsu (飛鳥大仏?)[10],[11] Shaka Nyorai 2,75 m 609 Asuka préfecture de Nara Plus ancien daibutsu et statue bouddhiste du Japon, restaurée; bien culturel important
Hyogo Daibutsu.jpg Ancien Hyōgo Daibutsu (兵庫大仏?)[12] 1891 Kobe préfecture de Hyōgo À Nōfuku-ji (能福寺?); fondu en 1944 dans le cadre de l'« effort de guerre » et remplacé depuis

Daibutsu par hauteur[modifier | modifier le code]

Daibutsu debout :

  • 120 m : Daibutsu situé près d'Ushiku. Construit en 1995, il est actuellement le plus grand Daibutsu du Japon.

Daibutsu assis (position du lotus)

Daibutsu détruits[modifier | modifier le code]

Au cours de l'Histoire de nombreux Daibutsu ont été très abimés voire détruits, souvent du fait des tremblements de terre ou des incendies entraînés par ceux-ci. Ils sont donc régulièrement restaurés ou totalement recréés.

On peut tout de même noter que le Daibutsu du Hōkō-ji à Kyōto n'a toujours pas été rebâti depuis sa destruction dans les années 1970.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Shōwa Daibutsu », Seiryū-ji (consulté le 23 mai 2011)
  2. (en) « Ushiku Daibutsu », Ushiku Daibutsu (consulté le 23 mai 2011)
  3. (en) « Nihonji Daibutsu », Nihon-ji (consulté le 23 mai 2011)
  4. (en) « Ueno Daibutsu », Daily Yomiuri,‎ 30 mars 2010 (lire en ligne)
  5. (en) « Tokyo Daibutsu », Itabashi Ward (consulté le 23 mai 2011)
  6. (en) « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles (consulté le 23 mai 2011)
  7. (en) Katsuyama History « Katsuyama Profile », Katsuyama ville de Katsuyama (consulté le 4 December 2007)
  8. (en) Gifu Shouhouji Daibutsu « Gifu Shouhouji Daibutsu (Great Buddha) », Shōhō-ji (consulté le 4 décembre 2007)
  9. (en) « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles (consulté le 23 mai 2011)
  10. (en) « Sandaibutsu », Japanese Architecture and Art Net Users System (consulté le 23 mai 2011)
  11. (en) « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles (consulté le 23 mai 2011)
  12. (en) « Daibutsu Hyogo », Nagasaki University Library (consulté le 23 mai 2011)