Dahra (Chlef)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dahra.
Dahra
Noms
Nom algérien الظهرة
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Chlef
Code ONS 0217
Démographie
Population 23 802 hab. (2008[1])
Densité 99 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 15′ 19″ N 0° 51′ 06″ E / 36.25533, 0.85174 ()36° 15′ 19″ Nord 0° 51′ 06″ Est / 36.25533, 0.85174 ()  
Superficie 240 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Chlef.
Localisation de la commune dans la wilaya de Chlef.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Dahra

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Dahra

Dahra est une commune de la wilaya de Chlef en Algérie, située à 90 km au nord-ouest de Chlef.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La commune de Dahra est limitée au sud par les communes de Mediouna et Sidi M'hamed Ben Ali (wilaya de Relizane), à l'est par la commune de Taougrite (chef lieu de Daïra), à l'ouest par les communes d'Ouled Boughalem, Achaâcha et Nekmaria Ouled Riah (Mostaganem) et au nord par la Méditerranée ainsi que la commune d'El Mersa.

Relief, géologie, hydrographie[modifier | modifier le code]

  • Relief : montagneux
  • Climat : méditerranéen
  • Massif forestier : 492 ha
  • Surface Agricole Utile : 1722 ha

Transports[modifier | modifier le code]

  • Route Nationale : 8 km
  • Chemin de Wilaya : 25 km
  • Chemin de Commune : 94,9 km

Lieux-dits, quartiers et hameaux[modifier | modifier le code]

Deux importantes agglomérations : Bordj El Baâl et Sidi Moussa Chlef. La Commune de Dahra comprend aussi, d’autres douars et villages, tels que : Ch'âïbia, Dechria, D'hamnia, Diour, H'nachria, M'harzia, Othamnia, Souk Larab'â, Ouled Cheikh, Ouled Abdelkader, Ouled Belkacem, Ouled Bouzid, Rdajaïmia, Tamist, etc.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

La commune a bénéficié de nombreuses aides de l'État en matière du logement rural, et qui a été réparti sur les trois centres sub-urbains (siège de la mairie, Sidi Moussa et Bordj El Baal),ainsi que les autres villages et douars. Cependant, la municipalité n'a eu que quelques logements en matière du logement social. Celui-ci a été construit au niveau du siège de la commune.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Vu la situation géographique de la commune (position entre trois Wilayates: Chlef, Mostaganem et Relizane), la commune a participé aux soulèvement durant la guerre d'Algérie dès son déclenchement. D'après quelques personnalités qui ont vécu durant cette période, il y a eu plusieurs batailles dans la contrée, entre les Moudjahidines et l'armée français, comme par exemple: la bataille de Millane (en 1957), ainsi que la bataille de Bouchekkif, près de Sidi Moussa.

La commune de Dahra fait actuellement partie de la Wilaya de Chlef. Cette dernière appartenait à l'époque coloniale à la Wilaya historique n°4 (Alger), alors que la commune de Dahra faisait partie à l'époque française, de la Wilaya n°5 (Oran).

Article principal : Enfumades d'Algérie.

Les épisodes appelés les "enfumades du Dahra" sont restés célèbres.

Démographie[modifier | modifier le code]

La commune de Dahra compte 25 000 habitants, dont environ 19000 habitants dans la région de Sidi Moussa et ses environs.

Administration et politique[modifier | modifier le code]

La municipalité est gérée depuis 2002, par Kariche Abdelbaki. Il a eu deux mandants successifs 2002-2007 et 2007-2012. L'Assemblée Populaire Communale (Conseil Municipal) compte 11 membres (conseillers), dont un maire et cinq adjoints. Récemment, et pour les prochaines élections prévues le 29/11/2012, le nombre de conseillers municipaux a augmenté et deviendra désormais 19, compte tenu de de la croissance démographique.

Économie[modifier | modifier le code]

La commune ne compte aucune usine. On y dénombre quelques petits commerces dans les trois centres sub-urbains et les autres villages. Le premier employeur de la municipalité est l'éducation nationale. On y compte deux lycées, un au niveau du siège de la commune et un autre à Sidi Moussa. Il y a, aussi, trois collèges et un autre est en cours de réalisation à Bordj El Baal. La contrée comprend, à peu prés, une vingtaine d'écoles primaires

Vie quotidienne[modifier | modifier le code]

La population de la commune de Dahra vit, principalement, de l'agriculture et de l'élevage des animaux.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Le monument des martyrs entre Sidi Moussa et Ouled M'ghachou. Cette statue a été édifiée sur un lieu où avait déroulé la Bataille de Bouchekkif.

La Guérite à Sidi Moussa. Elle date de l'occupation française. En fait, l'armée de l'ennemi français l'utilisait comme refuge afin de surveiller les Moudjahidines.

Personnalités[modifier | modifier le code]

- Cheikh Ibn Eddine Zerrouki (1913-1957), est un savant et martyr de la guerre de libération.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources, notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Wilaya de Chlef : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.