Dagmar Overbye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dagmar Overbye
Nom de naissance Dagmar Johanne Amalie Overbye
Naissance
Décès (à 42 ans)
Sentence Prison à perpétuité
Meurtres
Nombre de victimes 25
Période 1913 - 1920
Pays Danemark

Dagmar Johanne Amalie Overbye (née le et décédée le (à 42 ans)) était une tueuse en série danoise. Elle assassina 25 enfants, dont l'un des siens, entre 1913 et 1920. Le , elle fut condamnée à la peine capitale à la suite d'un procès retentissant dont l'une des conséquences fut un changement de la loi concernant la protection de l'enfance. Plus tard, la condamnation fut commuée en prison à perpétuité.

Dagmar était une aide-soignante spécialisée dans les soins aux enfants, qui s'occupait principalement des bébés nés hors mariage. Elle tua les enfants qu'elle avait à sa charge en les étranglant, en les noyant ou encore en les brûlant vif dans un poêle de masse. Elle se débarrassait des corps en les brûlant, les enterrant ou les cachant chez elle.

Dagmar fut reconnue coupable de 9 meurtres, aucune preuve n'ayant été trouvée pour les autres. La plaidoirie de son avocat se concentra sur le fait qu'elle fut abusée dans son enfance, mais cela n'émut pas le juge. Elle devint l'une des trois femmes condamnées à mort au Danemark au XXe siècle, mais elle fut graciée.

Elle mourut en prison le 6 mai 1929 à l'âge de 42 ans. Les informations relatives à son cas sont archivées au Politihistorisk Museum (musée des Archives de la police) à Nørrebro (Copenhague).

L'auteur danoise Karen Søndergaard Jensen écrivit un roman de fiction nommé Englemagersken[1] qui s'inspire de cette affaire.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.englemagersken.dk/