Dagmar Krause

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dagmar Krause

alt=Description de l'image DagmarKrause 1997 (crop).jpg.
Informations générales
Naissance 4 juin 1950
Hambourg
Activité principale Auteur-compositeur-interprète
Genre musical Avant-rock, expérimental, cabaret, musique classique
Instruments piano
Années actives depuis 1968
Labels Hannibal, Island, Voiceprint
Influences Slapp Happy, Henry Cow, Art Bears, News from Babel, Kevin Coyne

Dagmar Krause (née le 4 juin 1950 à Hambourg) est un chanteuse allemande, célèbre pour ses interprétations des textes de Bertolt Brecht, Kurt Weill et Hanns Eisler et par sa voix immédiatement reconnaissable.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dagmar Krause débute sa carrière professionnelle à l'âge de 14 ans en tant que chanteuse dans des clubs de Hambourg. En 1968, elle est joint le groupe de musique contemporaine The City Preachers et participe à l'album Der Kürbis, das Transportproblem und die Traumtänzer. Après la séparation du groupe en 1969, elle poursuit sa carrière avec un autre membre de celui-ci Inga Rumpf. A Hambourg, elle rencontre son futur mari, le compositeur expérimental britannique Anthony Moore[1] et en 1972, fonde avec lui et un ami américain Peter Blegvad le groupe Slapp Happy. Henry Cow rejoint le groupe en 1974 mais en mai 1976, Krause doit se retirer du programme de la tournée de Henry Cow et du groupe en raison de problèmes de santé. Elle reourne à Hambourg mais continue d’enregistrer avec Cow. En 1978, elle chante dans la version londonienne de la comédie musicale de Bertolt Brecht et Kurt Weill Mahagonny[2] et collabore avec le groupe Art Bears et en 1979, avec Kevin Coyne sur l'album Babble. En 1984, elle rejoint News from Babel avec Chris Cutler, Lindsay Cooper et Zeena Parkins et participe aux chœurs de Here & There de The Stranglers . La chanson apparaît sur la face B de leur single, Skin Deep. En 1991, Dagmar Krause, Anthony Moore et Peter Blegvad sont réunis pour travailler sur un opéra adapté pour la télévision commandé par Channel 4. Depuis 2010, elle est membre de Comicoperando.

Discographie[modifier | modifier le code]

Avec The City Preachers[modifier | modifier le code]

  • Der Kürbis, das Transportproblem und die Traumtänzer (1968, Decca Records)
  • Back to the City (1971, Hörzu)

Avec I.D. Company[modifier | modifier le code]

Avec Slapp Happy[modifier | modifier le code]

Avec Slapp Happy et Henry Cow[modifier | modifier le code]

  • Desperate Straights (1974, Virgin Records)
  • In Praise of Learning (1975, Virgin Records)

Avec Henry Cow[modifier | modifier le code]

  • Henry Cow Concerts (1976, Caroline Records)
  • The 40th Anniversary Henry Cow Box Set (2009, Recommended Records)

Avec Art Bears[modifier | modifier le code]

  • Hopes and Fears (1978, Recommended Records)
  • Winter Songs (1979, Recommended Records)
  • The World as It Is Today (1981, Recommended Records)

Avec Kevin Coyne[modifier | modifier le code]

  • Babble (1979, Virgin Records)

Avec Commuters[modifier | modifier le code]

Avec News from Babel[modifier | modifier le code]

  • Work Resumed on the Tower (1984, Recommended Records)
  • Letters Home (1985, Recommended Records)

Avec Michael Nyman[modifier | modifier le code]

Avec Duck and Cover[modifier | modifier le code]

  • Re Records Quarterly Vol.1 No.2 (1985, Recommended Records)

Avec Lindsay Cooper[modifier | modifier le code]

Avec Anthony Moore et Peter Blegvad[modifier | modifier le code]

Avec Chris Cutler et Lutz Glandien[modifier | modifier le code]

  • Domestic Stories (1992, Recommended Records)

Avec Tim Hodgkinson[modifier | modifier le code]

Avec Marie Goyette[modifier | modifier le code]

  • A Scientific Dream and a French Kiss (1998, Resurgence)

En solo[modifier | modifier le code]

  • Supply and Demand : Songs by Brecht/Weill and Eisler (1986, Hannibal Records)[3]
  • Angebot und Nachfrage (1986, Hannibal Records)
  • Tank Battles : The Songs of Hanns Eisler (1988, Island Records)
  • Panzerschlacht : Die Lieder von Hanns Eisler (1988, Island Records)

Autre[modifier | modifier le code]

Elle chante le premier titre de l'album The Grid : 456 (1992, Virgin Records).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Chris Cutler, The Road : Volumes 1-5, 2009, p.21, 40
  2. Les 1001 albums qu'il faut avoir écoutés dans sa vie, Flammarion, 2006, p.400
  3. http://www.allmusic.com/artist/dagmar-krause-mn0000952276

Liens externes[modifier | modifier le code]