Dafydd ap Gruffudd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Armes de Dafydd ap Gruffudd

Dafydd ap Gruffudd (1235? – 3 octobre 1283), parfois orthographié Dafydd ap Gruffydd en gallois, était un Prince de Galles de décembre 1282 jusqu'à sa capture en 1283. Il était le dernier roi de Gwynedd, et le dernier seigneur indépendant du pays de Galles bien que son rôle de dirigeant ne fut que très éphémère et purement figuratif et qu'il n'eut jamais le prestige de son frère, Llywelyn le Dernier.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Dafydd était le fils de Gruffudd ap Llywelyn et de Senena, et le petit-fils de Llywelyn le Grand. En 1241, il a été établi qu'il avait été envoyé en tant qu'otage à Henri III d'Angleterre avec son frère, Rhodri, et son père. En 1253 il fut appelé à nouveau en Angleterre pour rendre hommage à Henri III.

Lutte contre Llywelyn[modifier | modifier le code]

En 1255 il défia son frère aîné, Llywelyn avec son frère Owain le Rouge mais il fut battu à la bataille de Bryn Derwin et emprisonné. L'année suivante Llywelyn le libéra et le ramena dans ses bonnes grâces. En 1263 il s'allia à Henri III pour attaquer à nouveau son frère. Lorsqu'en 1267 Llywelyn se fit reconnaître comme Prince de Galles par Henri III, Dafydd retrouva à nouveau ses grâces, mais il retourna encore une fois sa veste en s'alliant à Édouard Ier d'Angleterre pour attaquer Llywelyn.

Lutte contre Édouard[modifier | modifier le code]

Édouard Ier lui avait promis des terres dans le nord du pays de Galles en échange de son aide, mais il reçut beaucoup moins que ce à quoi il s'attendait. Le 22 mars 1282[1] il attaqua le château anglais de Hawarden, ce qui déclencha l'ultime conflit entre les Anglais normands et les Gallois et qui se soldera par l'annexion du pays de Galles par l'Angleterre.

Llywelyn voulut aider Dafydd et s'organisa pour attaquer les Anglais malgré le manque de préparation des Gallois et partit vers le sud pour rallier sous sa bannière les princes gallois du sud. Malheureusement, il tomba dans une embuscade et se fit tuer le 11 décembre 1282. Bien que Dafydd se fit proclamer roi de Gwynedd et Prince de Galles, il ne put résister longtemps à Édouard Ier qui avait réquisitionné des moyens exceptionnels pour mater le pays de Galles, notamment plus de 100 000 hommes et plusieurs trébuchets. Dès l'été 1283, Édouard Ier, qui avait complètement encerclé le Gwynedd avait pratiquement achevé sa conquête du pays de Galles. Dafydd se trouva obligé de fuir, probablement au château de Dolwyddelan, mais celui-ci fut conquis dès le 18 janvier 1283. Dafydd dut s'enfuir à nouveau à Castell y Bere, mais celle-ci se trouva assiégée par 3 000 Anglais et se rendit le 25 avril. Dafydd put encore s'enfuir vers le château de Dolbadarn. Mais dès le mois de mai, il dut s'enfuir à nouveau vers une cachette dans la montagne. Environ un mois après il fut trahi par un se ses hommes et capturé sur les flancs de colline de Cadair Idris.

Mort[modifier | modifier le code]

Le 28 juin, Édouard fit lever un parlement à Shrewsbury pour discuter du sort de Dafydd. Le 30 septembre il fut condamné à mort et fut probablement le premier à être châtié pour le crime nouvellement créé de haute trahison. Il fut également celui qui inaugura le châtiment qui sera réservé pour haute trahison en Angleterre : pendaison, éviscération et démembrement (hanged, drawn and quartered). Le 3 octobre, il fut d'abord pendu, mais retiré avant de mourir, on lui ouvrit le ventre et ses intestins furent brûlés au fer rouge. Il fut ensuite traîné jusqu'au lieu de l'exécution, encore vivant, où il fut « mis en quarts » (démembré). Édouard Ier, que l'on considère traditionnellement comme l'inventeur de ce châtiment réservera d'ailleurs le même sort à William Wallace une vingtaine d'années plus tard.

Dafydd avait épousé Elizabeth Ferrers, la fille de Guillaume de Ferrers, 5e comte de Derby. Ses deux fils furent emprisonnés au château de Bristol (Llywelyn mourut en mars 1338 et Owain fut déclaré vivant pour la dernière fois en août 1325). Sa fille Gwladys, tout comme sa cousine Gwenllian qui fut envoyée à Sempringham, fut envoyée au couvent de Sixhills où elle mourut en 1336. Il existe néanmoins un membre mâle de la lignée de Cunedda qui survécut, Madog ap Llywelyn, qui mena la dernière rébellion sous la bannière du Gwynedd.

Il se peut que Carnedd Dafydd, Snowdonia fut nommée en honneur du prince.

Précédé par :
Llywelyn le Dernier
Rois de Gwynedd
12821283
Dernier Roi de Gwynedd

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire d'Angleterre, par Jules Augustin Fleury Publié par L. Hachette, 1852