Dadon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dadon (Zla sgron), de son nom Dadon Dawa Dolma (née au Tibet en 1968) est une chanteuse tibétaine et actrice de cinéma.

Elle a composé cinq albums au Tibet[1]. Dans sa musique, qui se caractérise par un mélange de folklore populaire et traditionnelle, elle était également critique de la situation dans son pays, ce qui est considéré par les autorités chinoises comme une atteinte à l’État[2].

Inspirée par la chanteuse taïwanaise Teresa Teng, Dadon a aussi intégré certains styles du groupe de rock tibétain Rangzen Shonu après avoir entendu une cassette entrée clandestinement à Lhassa en 1988[3].

En 1992, elle a décidé de fuir et elle a obtenu l'asile politique aux États-Unis (Middletown, Connecticut). En 1997, avec son fils Tenzin Tashi, 3 ans, elle a participé à une marche pour le Tibet menée, de Toronto à New York, par Thupten Jigme Norbu[2], ainsi qu'au Tibetan Freedom Concert à New York.

Sa défection fut citée dans un discours interne par Chen Kuiyuan en 1997, ainsi que celles du journaliste de télévision Ngawang Choephel et du directeur du Tibet Hotel à Lhassa Jamyang Choegyal, fils du ministre Kashopa Chogyal Nyima, deux autres employés du gouvernement[4].

Film[modifier | modifier le code]

Dadon a travaillé dans plusieurs films.

En 1998, elle joue le rôle de Dolkar dans le film Windhorse du réalisateur Paul Wagner.

En 2001, elle a composé la musique du film Samsâra dirigé par Pan Nalin.

En 2006, elle compose la musique et est une narratrice du documentaire Vajra Sky Over Tibet dirigé par John Bush[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Janet Gyatso, Women in Tibet
  2. a et b (en) Phinjo Gombu, A 966-km march to save tibet. dalai lama's brother among 12 headed for new york, Toronto Star, 10 mars 1997
  3. (en) Tibet Information Network, Unity and discord: music and politics in contemporary Tibet, 2004, p. 83-84 Dadon is Tibet's first pop star, and remains one of the most successful to this day. [...] She was inspired by the Taiwanese singer Deng Lijun, known as Teresa Teng, and emulated her singing style. However, as Henrion-Dourcy reports, another point of inspiration was Modern Tibetan songs, the 1995 cassette of the Dharamsala-based band Rangzen Shonu, 'Freedom Youth', which was smuggled into Lhasa in 1988.
  4. (en) Robert Barnett, Beyong the collaborator-martyr model, in Contemporary Tibet: Politics, Development, and Society in a Disputed Region, édité par Barry Sautman et June Teufel Dreyer, voir p. 45 et note 66, p. 60
  5. (en) Ty Burr, Vajra Sky Over Tibet' presents beautiful scenes and a dark side, The Boston Globe, 18 août 2006