Dacia SupeRNova

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dacia SupeRNova
Dacia SupeRNova
Dacia SupeRNova

Marque Drapeau : Roumanie Dacia
Années de production 2000 - 2003
Production 57 465 exemplaires
Classe Compacte
Usine(s) d’assemblage Piteşti, Roumanie
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence : 1390 cm³
Transmission aux roues avant
Poids et performances
Poids à vide 950 kg
Vitesse maximale 162 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) berline 5 portes
Dimensions
Longueur 4080 mm
Largeur 1660 mm
Hauteur 1370 mm
Empattement 2475 mm
Chronologie des modèles
Précédent Dacia Nova Dacia Solenza Suivant

La Dacia SupeRNova est une berline compacte roumaine, produite à Piteşti par le constructeur local Dacia entre 2000 et 2003. Première Dacia lancée sous l’ère Renault (qui a racheté la marque roumaine en 1999), la SupeRNova remplace la Nova sortie en 1995.

Histoire[modifier | modifier le code]

Version modernisée de la berline Nova sortie cinq ans auparavant, la Dacia SupeRNova voit le jour en juillet 2000. Profitant du rachat de son constructeur par le groupe français Renault, la SupeRNova est équipée du moteur 1.4 (répondant aux normes Euro II) déjà vu sur la Clio et d’une boîte de vitesses à 5 rapports également fournie par Renault.

Déclinée en quatre finitions nommées « Europa », « Confort », « Rapsodie » et « Clima » (comprenant la climatisation, les jantes en aluminium et un lecteur cassette, le tout de série pour 5800 €), la gamme SupeRNova sera complétée par une série spéciale « Campus », dont le nom évoque fortement certaines Renault.

Modèle de transition souffrant d’une qualité de fabrication encore perfectible, la SupeRNova peine à s’imposer. La chute des taxes douanières protégeant le marché roumain n’arrange pas ses affaires, et elle est remplacée dès 2003 par la nouvelle Solenza, après avoir été produite à 57 465 exemplaires, écoulés très majoritairement en Roumanie, où elle a été la voiture la plus vendue en 2001 et 2002.

Galerie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]