Dacia Duster

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour l'album de jazz, voir Duster (album).
Dacia Duster
Dacia Duster
Dacia Duster Phase I

Marque Drapeau : Roumanie Dacia
Années de production Phase 1 : 2010 — 2013
Phase 2 : 2013 -
Production 1 000 000
France: 150 000 exemplaires
Classe Véhicule utilitaire sport
Usine(s) d’assemblage Drapeau : Roumanie Mioveni (2010 — )
Drapeau du Brésil Curitiba (2011 — )
Drapeau de la Colombie Envigado
Drapeau de l'Inde Chennai (2012 — )
Drapeau de la Russie Moscou (2010 — )
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence
1.6 105 ch
1.2 TCe 125ch
Diesel
1.5 DCI 90/110 ch
Position du moteur Avant
Transmission Traction
Intégrale de Nissan Qashqai
Boîte de vitesses Manuelle 5 rapports
Manuelle 6 rapports
Poids et performances
Poids à vide De 1 160 à 1 280 kg
Accélération 0 à 100 km/h en 11.2s s
Consommation mixte 90cv Diesel : Mixte 4,7 — Urbain 5,2 — Extra-urbaine 4,5 l/100km L/100 km L/100 km L/100 km
Émission de CO2 De 130 à 185 g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) 5 portes, 5 places
Châssis Renault Koleos/Mégane II/III
Renault Scenic III/Kangoo II
Mercedes-Benz Citan
Nissan Rogue/Sentra
Nissan Qashqai I/X-Trail I
Dacia Logan I/II/Sandero I/II
Dacia Duster/Lodgy/Dokker
Suspensions 4x2
Renault Modus
Renault Clio III
Nissan Cube
Nissan Micra III
Nissan Note
4x4
Renault Koleos/Mégane II/III
Renault Scenic III/Kangoo II
Mercedes-Benz Citan
Nissan Rogue/Sentra
Nissan Qashqai I/X-Trail I
Dacia Logan I/II/Sandero I/II
Dacia Duster/Lodgy/Dokker
Dimensions
Longueur 4 315 mm
Largeur 1 822 mm
Hauteur 1 690 mm
Empattement 2 673 mm
Volume du coffre De 475 à 1 600 dm3

Le Dacia Duster est un véhicule utilitaire sport de la marque roumaine Dacia. Il est disponible en version 4×2 et 4×4.

Historique[modifier | modifier le code]

Dacia Duster Phase I

En France, les premières rumeurs apparaissent dès janvier 2007 (notamment au travers d'un article du site Caradisiac rédigé par Patrick Garcia) et il semblerait que le premier organe de presse écrite à évoquer l'arrivée du Duster soit le magazine Autoplus[1] en mars 2007. A posteriori, la première ébauche dessinée présente très peu de points communs avec le véhicule commercialisé. Au fil des mois, les détails se précisent, mais assez peu s'avéreront (le nom de Kanjara circule, on parle d'une version 7 places, d'un châssis totalement dérivé du Nissan Qashqai : toutes ces hypothèses se sont révélées fausses.). Fin février 2009, des photos d'un modèle de présérie probablement prises dans les locaux techniques de la marque sont diffusées sur Internet par l'intermédiaire de forums spécialisés, et notamment Forum-Auto pour la France. Ces modèles montrent ce qui s'avérera être une version Lauréate de couleur Bleu Minéral pourvue de l'option Pack Look. Aussitôt des estimations de prix apparaissent, faisant état d'un tarif de départ à 15 000 €. En termes de motorisations, on trouvera pèle-mêle des hypothèses concernant le 2 litres 16 soupapes 140 ch essence d'origine Nissan, du nouveau 1,4 litre TCe, du 1,9 litre dCi 130, voire d'un bloc 1,6 litre dCi.

Commercialement parlant, le Dacia Duster est proposé en commande dès le mois de mars 2010, puis est présenté officiellement dans le réseau le 8 avril 2010.

Le 16 mars 2010 débutent les prises de commande. Le 8 avril 2010 a lieu la présentation officielle dans le réseau français. Le 6 juillet 2010, le moteur dCi 85 laisse place au dCi 90 doté du FAP, le 1.6 16V s'adapte au E85.

En mars 2012 la radio d'origine évolue pour recevoir de série la fonction bluetooth. Les versions dCi 110 ch sont réhomologuées pour échapper au malus écologique, avec l'adoption entre autres des rétroviseurs de Dacia Sandero Stepway plus aérodynamiques.

En avril 2012 apparait la série spéciale ESF Grand Public, succédant à la première série du même nom réservée aux moniteur de l'Ecole Française du Ski. Cette série basée sur une Ambiance dCi 90 4x2 sans climatisation ni radio.

En avril 2012 apparait la série spéciale Delsey réservée à la France et produite à 3 500 exemplaires[2]. Cette série s'articulant entre la Lauréate et la Prestige combine le côté esthétique de la seconde avec un intérieur tissu comme la première. De plus les versions deux roues motrices conservent les feux avant à fond noir des versions 4x4. À noter aussi que le bouton de dégivrage arrière migre au niveau du bloc de climatisation.

En mars 2013 apparait la série spéciale AVENTURE, dont 1 000 exemplaires seraient prévus pour la France. Cette gamme se trouve à mi-chemin entre les gammes Ambiance et Lauréate. Elle existe en deux coloris, noir ou blanc, avec autocollants la distinguant des autres modèles (Autocollant Duster en bas de caisse surmonté d'une rose des vents) et exclusivement en motorisation diesel 4x4 et 4x2.

En septembre 2013, au Salon de l'automobile de Francfort, Renault présente le Dacia Duster restylé[3]

Conception[modifier | modifier le code]

Le concept car Duster est officiellement présenté en 2009 au Salon de Genève. Se présentant comme un véhicule à mi-chemin entre le 4×4 et le coupé sportif, l'étude Duster présente une architecture asymétrique : si le côté droit ne présente qu'un seul ouvrant, deux portes se trouvent du côté gauche. L'ensemble est souligné par une ceinture de caisse haute, des phares à LEDs profilés mordant jusqu'au montant de portière, le tout donnant un profil aérodynamique et présentant un très bon Cx de 0,30.

D'une hauteur inférieure à 1,50 m, d'une longueur générale de 4,25 m, le Duster présente un volume de coffre de 470 dm3. À l'intérieur, différentes configurations sont possibles : quatre sièges indépendants de manière classique ou deux places en tandem côté conducteur.

L'étude de style Duster a été présentée avec le bloc Renault 1,5 DCI 105.

Le but de cette étude est purement esthétique car le modèle final ne reprend pas de code esthétique marquant, mais la volonté de Dacia de sortir de la monoculture raisonnable de la Logan s'affiche alors, le nom du futur modèle à succès est présenté (bien que pendant longtemps le nom de Kanjara circula) et donna raisons aux première rumeurs faisant état de la préparation d'un SUV de la marque roumaine.[réf. nécessaire]

Internationalisation[modifier | modifier le code]

Duster est aujourd’hui fabriqué dans les usines de Pitesti (Roumanie), Moscou (Russie), Tanger (Maroc), Curitiba (Brésil), Envigado (Colombie) ainsi que dans l’usine de l’Alliance Renault-Nissan implantée à Chennai (Inde).

En 2013, Nissan dévoile le Nissan Terrano en Inde (où il est produit à partir de juillet 2013), une version rebadgée du Dacia Duster plus haut de gamme. Il est équipé d'une nouvelle face avant et arrière, et à l'intérieur d'une nouvelle planche de bord à la finition plus huppée. Le Duster est aussi vendu en Inde sous la marque Renault depuis juillet 2012, où il a reçu 18 récompenses[4].

Le Dacia Duster s'appelle Renault Duster sur le marché latino-américain (Brésil, Argentine, Colombie, Mexique),et principalement dans les pays où la marque Dacia n'existe pas et la marque Renault à besoin d'un 4x4 dans sa gamme, ce qui n'est pas le cas en Europe où elle possède le Koleos.

Motorisations[modifier | modifier le code]

Le moteur du Dacia Duster.
Modèle Cylindrée (cm3) Puissance (ch) Couple (Nm) Vitesse maxi. (km/h) Consommation (l/100 km) Emissions de CO2/km en g
1.6 16v 4x2 / 4x4 (version disponible en GPL) 1 598 105 148 165 / 160 7,1 / 8 165 / 185
1.2 TCe (turbo) 4x2 (également 4x4 à partir de 2014) 1200 125 205 175 6.3 145
1.5 dCi 85 4x2 1 461 85 196 152 4,5 135
1.5 dCi 90 4x2 / 4x4 1 461 90 200 156 / 158 5 / 5 130 / 132
1.5 dCi 110 4x2 / 4x4 1 461 110 240 171 / 168 5 / 5,3 130 / 137

A noter que sur le marché Russe il existe une version 2 litres essence 136cv en 4x2 boîte automatique ou 4x4 boîte manuelle

Essence[modifier | modifier le code]

  • 4 cylindres 1,6 L BV5
  • 4 cylindres en ligne, 16 soupapes
  • Cylindrée : 1 598 cm3
  • Puissance : 105 ch à 5 750 tr/min
  • Couple : 148 Nm à 3 750 tr/min
  • Transmission : roues avant, boîte 5 vitesses
  • Vitesse maximale : 165 km/h
  • 0-100 km/h : 11,8 s
  • Kilomètre départ arrêté : 34,1 s
  • CO2 : 165 g/km


La gamme de motorisations du Duster se compose d'une motorisation essence et d'une motorisation Diesel proposées en deux niveaux de finition. Apparue en version 1,6 L 16V 105 ch rejetant plus de 175 grammes de CO2 et donc sujette à 750 € de malus écologique, la motorisation essence évolue rapidement pour être proposée au mois de juillet 2010 avec une adaptation pour accepter le bioéthanol E85. Cette modification qui n'apporte pas d'avancée en termes de puissance permet à la version essence d'échapper au malus écologique et donc relancer de l'intérêt face à la gamme Diesel DCI 85 très proche auparavant en niveau de prix.

Diesel[modifier | modifier le code]

  • 4 cylindres 1,5 L DCI BV5
  • 4 cylindres en ligne, 8 soupapes
  • Cylindrée : 1 461 cm3
  • Puissance : 85 ch à 3 750 tr/min / 7 CV
  • Couple : 196 Nm à 1 900 tr/min
  • Diesel + turbocompresseur
  • Transmission : roues avant, boîte 5 vitesses
  • Vitesse maximale : 152 km/h
  • 0-100 km/h : 15,1 s
  • Kilomètre départ arrêté : 35,9 s
  • Reprises 80/120 en 4e / 5e : 13 s / 15,6 s
  • CO2 : 135 g/km
  • 4 cylindres 1,5 L DCI FAP BV5
  • 4 cylindres en ligne, 8 soupapes
  • Cylindrée : 1 461 cm3
  • Puissance : 90 ch à 3 750 tr/min / 5 CV
  • Couple : 196 Nm à 1 900 tr/min
  • Diesel + turbocompresseur + FAP
  • Transmission : roues avant, boîte 5 vitesses
  • Vitesse max : 156 km/h
  • 0-100 km/h : 13,8 s
  • Kilomètre départ arrêté : 35,9 s
  • Reprises 80/120 en 4e / 5e : 12,8 s / 15,5 s
  • CO2 : 130 g/km
  • 4 cylindres 1,5 L DCI FAP BV6 4x4 (90 ch)
  • 4 cylindres en ligne, 8 soupapes
  • Cylindrée : 1 461 cm3
  • Puissance : 90 ch à 4 000 tr/min / 5 CV
  • Couple : 196 Nm à 1 750 tr/min
  • Diesel + turbocompresseur + FAP
  • Transmission : 4x4, boîte 6 vitesses
  • Vitesse maximale : 158 km/h
  • 0-100 km/h : 14,9 s
  • Kilomètre départ arrêté : 36,5 s
  • Reprises 80/120 en 4e / 5e : N/A / N/A
  • CO2 : 140 g/km
  • 4 cylindres 1,5 L DCI FAP BV6
  • 4 cylindres en ligne, 8 soupapes
  • Cylindrée : 1 461 cm3
  • Puissance : 110 ch à 4 000 tr/min / 6 CV
  • Couple : 240 Nm à 1 750 tr/min
  • Diesel + turbocompresseur + FAP
  • Transmission : roues avant, boîte 6 vitesses
  • Vitesse maximale : 171 km/h
  • 0-100 km/h : 12,1 s
  • Kilomètre départ arrêté : 34,3 s
  • Reprises 80/120 en 4e / 5e / 6e : 9,3 / 10,9 / 14,1 s
  • CO2 : 139 g/km
  • 4 cylindres 1,5 L DCI FAP BV6 4x4 (110 ch)
  • 4 cylindres en ligne, 8 soupapes
  • Cylindrée : 1 461 cm3
  • Puissance : 110 ch à 4 000 tr/min / 6 CV
  • Couple : 240 Nm à 1 750 tr/min
  • Diesel + turbocompresseur + FAP
  • Transmission : 4x4, boîte 6 vitesses
  • Vitesse maximale : 168 km/h
  • 0-100 km/h : 12,5 s
  • Kilomètre départ arrêté : 34,7 s
  • Reprises 80/120 en 4e / 5e / 6e : 10,6 / 10,5 / 14 s
  • CO2 : 145 g/km

L'essentiel des ventes se faisant sur le marché français en diesel, le Duster est d'entrée de jeu proposé avec le bloc 1.5 DCI 85 déjà disponible dans le reste de la gamme, ainsi que le 1,5 L DCI 110 connu dans la gamme Renault sur notamment Mégane et Scénic. Technologiquement plus évolué (filtre à particules entre autres), le bloc 110 ch se retrouve accouplé à une boîte six vitesses permettant d'abaisser le régime moteur sur autoroute. Le 6 juillet 2010, la motorisation DCI 85 s'éclipse au profit de la version DCI 90 qui, contrairement à la première, respecte les normes antipollution EURO5. Du fait des délais de livraison supérieurs à six mois, cette version DCI 90 devient la seule proposée, la version 85 ch n'étant plus disponible que pour les véhicules dont la mise en circulation reste assurée avant le premier janvier 2011. Cette motorisation 90ch issue elle aussi de la gamme Mégane reçoit tout comme le bloc 110 ch un filtre à particules. En France, le DCI 90 n'était proposé qu'en version 4x2 jusqu'en février 2011, date à laquelle une version 4x4 du DCI 90 est venue compléter la gamme. Au Maghreb, le DCI 90 n'est proposé qu'en version 4x4, la version 4x2 en diesel est réservée au DCI 85.

En février 2012, le bloc DCI 110 se voit réhomologué pour échapper au malus écologique : la version 2WD descend alors à 130 grammes de CO2 et 140 pour le 4x4. Cette modification est accompagnée d'une modification des rétroviseurs qui deviennent ceux alors connus sur les Dacia Sandero Stepway, plus aérodynamiques.

Finitions[modifier | modifier le code]

La gamme Duster s'articule autour de quatre niveaux de finitions et deux séries spéciales.

Duster (uniquement 4×2)[modifier | modifier le code]

Comme sur le reste de la gamme, la finition de base reprend simplement l'appellation du modèle : Duster. Proposée à des fins utilitaires, cette version est dépouillée et proposée à moins de 12 000 € en version 1.6 16V. La dotation comprend : direction assistée, ABS, aide au freinage d'urgence, airbags frontaux, appuie-tête arrières, fixations ISOFIX. Aucune option n'est disponible en dehors des barres de toit et de la roue de secours ; on ne trouve donc ni vitres électriques, ni volant ou siège réglables. Sur le plan esthétique, la version Duster propose les mêmes jantes que la version Ambiance, les pare-chocs avant et arrières restent bruts.

Ambiance[modifier | modifier le code]

La finition Ambiance reprend les équipements de la version Duster et y ajoute : airbags latéraux avant, alerte sécurité ceinture avant, barres de toit longitudinales, fermeture centralisée avec télécommande, siège conducteur et volant réglables, banquette arrière fractionnable 1/3 - 2/3, vitres avant électriques.

Lauréate[modifier | modifier le code]

Esthétiquement la version Lauréate évolue : les jantes proposées sans avoir recours au pack look changent dans leur dessin, mais la monte pneumatique reste la même. Les pare-chocs avant et arrière sont peints couleur carrosserie. À l'intérieur, l'équipement de série évolue : climatisation manuelle de série, rétroviseurs électriques et dégivrants, prétensionneurs de ceintures avant, ordinateur de bord, feux antibrouillard.

La version Lauréate permet l'accès aux options jantes alliage ou pack look (jantes + sabots avant et arrières peints gris, coques de rétros peintes gris, vitres arrières teintées, partie centrale des barres de toit peinte en gris), vitres arrières électriques ou encore l'ESP sur les versions DCi 110

Prestige[modifier | modifier le code]

Originalité propre au Duster dans la gamme Dacia, la version Prestige n'est pas réservée aux seules motorisations de pointe, puisque le Diesel DCi85/90 y accède. Reprenant la présentation générale d'une configuration Lauréate avec Pack Look, la version Prestige se démarque principalement par une ambiance intérieure relevée par la présence de cuir. il ne s'agit pas d'une sellerie 100 % cuir, les bords et la partie haute du dossier étant en Tep.

Elle comprend : Pack Look de série, intérieur cuir, radio CD MP3, volant gainé cuir.

Delsey[modifier | modifier le code]

En mars 2012 apparait au catalogue une série spéciale Delsey réservée à la France et limitée à 3 500 exemplaires. Située dans la gamme entre la Lauréate et la Prestige, elle permet d'accéder au côté esthétique du Prestige 4x4 (avec les feux à fond noir) en conservant un intérieur tissu spécifique. Elle marque aussi l'arrivée de la couleur « gris olive ». Le constructeur a notamment porté ses efforts sur la réduction de certains bruits et vibrations à l'intérieur du véhicule.

L'équipement comprend : Pack Look de série, volant et pommeau cuir à liserets rouges, radio CD MP3 Bluetooth avec prise de contrôle téléphonique dans l'habitacle, feux à fonds noirs, surtapis à liserets rouges, vitres arrières sur-teintées, rétroviseurs bicolores, une valise Delsey.

Différences techniques gamme 4×2 / 4×4[modifier | modifier le code]

Comme la plupart des SUV, le Duster est proposé en version deux roues motrices dite « 4×2 » et dans une gamme 4×4 à transmission intégrale. D'un point de vue financier, l'accès à la version 4×4 demande une rallonge de 2 000 € à équipement équivalent en dehors de la version de base non disponible en 4x4, et hors motorisations DCI 85/90 de même non proposée.

Esthétiquement, les différences sont minimes mais l'on notera que les fonds de feux sont noirs sur les 4×4 contre argentés sur les 4×2, la garde au sol augmente, passant de 20,5 cm à 21 cm, et qu'un autocollant « 4WD » apparaît sur le hayon à droite à proximité du phare.

À l'intérieur, deux principales différences apparaissent : un sélecteur d'origine Nissan situé sous le bloc de chauffage permet de piloter la transmission et le changement de place de la roue de secours entraîne une diminution du volume de coffre sur la version 4×4, qui perd 30 cm3. En effet, la roue de secours présente sous la voiture en version 4×2 migre dans le coffre sur les versions 4×4. L'explication en est la présence de la transmission arrière empêchant de mettre la roue de secours.

Techniquement, les versions 4×4 se démarquent. Les versions 4×4 reçoivent un train arrière multibras dérivant de la banque d'organe Nissan (Xtrail / Murano) contre un classique bras tiré (dérivant de la Logan MCV donc de parenté avec la Renault Modus) sur les 4×2. La gamme de vitesses se retrouve réduite sur les versions 4×4 avec notamment une 1re vitesse dite « rampante », permettant d'évoluer en franchissement à très faible allure sans avoir à jouer de l'embrayage. Atout véritable en tout terrain, cette solution pallie l'absence d'une vraie gamme de rapports courts. À noter qu'en usage classique, la première vitesse courte (seulement 5,79 km/h à 1 000 tr/min soit environ 25 km/h au régime de régulation) peut amener à directement démarrer en seconde. L'impact sur les consommations est réel entre la version 4×4 et 4×2. Plus lourd d'environ de 120 kg, doté d'une gamme de vitesses plus courte et d'éléments de transmission à entraîner, la consommation du DCI 110 augmente en moyenne de 0,6 l/100 km, pouvant atteindre + +0,9 L en ville[5].

La transmission du Duster, d'origine Nissan Xtrail/Munaro, est de type intégrale semi-permanente dotée d'un blocage de différentiel central (coupleur électromagnétique verrouillable). Cette transmission est pilotée par le conducteur au moyen d'un sélecteur présentant 3 positions :

  • 2WD : la voiture évolue en 2 roues motrices (avant); même en cas de patinage, le train arrière n'est pas sollicité;
  • AUTO : la voiture évolue en 2 roues motrices (avant) mais en cas de patinage d'une roue motrice, le train arrière est automatiquement sollicité;
  • 4WD : cette position, valide jusqu'à 60 km/h, verrouille le différentiel central et le Duster évolue alors en mode intégral.

Pour l'usage 4×4, le passage par l'option ESP est fortement recommandé. En effet, le Duster ne dispose pas de blocage de différentiel avant ou arrière ; or ce blocage permet, lorsqu'une roue patine, de transférer le couple perdu sur la roue qui reste en contact du sol. Sur Duster, l'ESP, en plus de sa fonction de correcteur électronique de trajectoire, va venir freiner la roue qui patine. Celle-ci présentant à nouveau une résistance ne recevra plus tout le couple, celui-ci se retrouvant à nouveau distribué vers la roue qui est toujours en position de motrice. À noter aussi qu'en désactivant l'ESP, la gestion de l'ABS change et permet aux roues d'effectuer un léger blocage et donc de mieux prendre prise dans un sol meuble comme la neige ou la boue

Réception critique dans la presse spécialisée[modifier | modifier le code]

La presse salue, outre son aspect prix, son confort de suspension, ses motorisations suffisantes, son habitabilité et ses capacités en tout terrain. Ainsi dans son essai du 14 avril 2010, le magazine internet Turbo[6] relève des tarifs inattaquables, une esthétique agréable, un confort soigné, le volume de coffre, les capacités tout chemin, mais regrette la présentation et qualité intérieures, la modularité quasi nulle ainsi que la faible puissance moteur.

Au rang des défauts, le principal grief retenu concerne l'insonorisation perfectible, avec en tête le moteur essence réputé bruyant à haut régime. Les critiques se font néanmoins moins acerbes concernant la motorisation DCI 110 qui, grâce à sa boîte 6 vitesses, permet d'abaisser le niveau sonore par rapport au bloc 90 ch. Le freinage est ensuite régulièrement épinglé car avec 70 m à 130 km/h et même 75 m en version 4×4, le Duster fait office de lanterne rouge aux côtés notamment du Renault Koleos qui stoppe en 77 m. Enfin, un intérieur spartiate et un coffre réduit en version 4×4 viennent clore les critiques régulièrement émises à l'encontre de ce modèle.

Sport[modifier | modifier le code]

Dacia Duster Andros.

Depuis 2009, le Dacia Duster participe au Trophée Andros avec comme pilote le quadruple champion du monde de Formule 1: Alain Prost.

En 2011, un nouveau projet est engagé avec le pilote Jean-Philippe Dayraut : une participation à la célèbre course de côte de Pikes Peak[7].

En 2014, Renault Argentine présente deux Duster au départ du Dakar. Les voitures sont préparées par l'entreprise mécanique argentine Oreste Berta et équipées de moteur V6 3,5L de 330 cv. Le Duster piloté par Emiliano Sparato et Francisco José Garcia termine 14eme, au-delà des objectifs de la marque[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Autoplus no 969, mars 2007.
  2. Série spéciale Duster Delsey sur dusterteam.com, 20 avril 2012.
  3. Francfort 2013 - Dacia avec son Duster restylé.
  4. RENAULT : Dix-huit distinctions pour Renault Duster en Inde, LeMagAuto.fr
  5. Automobile Magazine no 772, septembre 2010.
  6. Essai Dacia Duster sur turbo.fr.
  7. www.caradisiac.com, « Dacia à l'assaut de Pikes Peak! » (consulté le 1er Mars 2011)
  8. Page Renault Dakar 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :