Dabola

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dabola
Administration
Pays Drapeau de la Guinée Guinée
Région Région de Faranah
Préfecture Préfecture de Dabola
Démographie
Population 207 790 hab. (2009)
Coordonnées 10° 45′ N 11° 07′ O / 10.75, -11.116666666667 ()10° 45′ Nord 11° 07′ Ouest / 10.75, -11.116666666667 ()  

Géolocalisation sur la carte : Guinée

Voir sur la carte Guinée administrative
City locator 14.svg
Dabola

Dabola est une ville de la Guinée, située au centre du pays. C'est le chef-lieu de la préfecture homonyme.

Situation géographique[modifier | modifier le code]

C'est une ville entourée de montagnes de bauxite, telle que la montagne de Sincéry. Il y a aussi un barrage hydroélectrique très important qui ravitaille la ville elle-même, Dinguiraye et Faranah en électricité. C'est l'une des villes de la Guinée les plus électrifiées.

La ville est située à proximité du Tinkisso, un des principaux affluents du fleuve Niger ; il est traversé par la route nationale N°1 et la voie-ferrée qui ne fonctionne plus de nos jours. La préfecture de Dabola comprend 5 sous-préfectures qui sont : Bissikirima, Banko, Ndèma, Arfamoussaya, Kindoye et Dogomet.

Population[modifier | modifier le code]

La population est composée de Malinkés (le groupe ethnique majoritaire), de Peuhls et quelques rares Guerzé, Soussous et Kissi qui ne vivent que dans le cadre du travail. Les deux langues les plus parlées sont le Malinké et poular (Peuhl), mais le francais reste la langue la plus utilisée dans l'administration. La ville est un véritable carrefour et le jour de marché est le mardi.

Organisation et équipements[modifier | modifier le code]

La ville est divisée en quartiers comme suit : Hamdallaye, Tinkisso, Foundeng, Heremakonon et Dabola-koro.

La ville possède un hôpital situé dans le quartier Dabola-koro et un grand centre de santé situé à l'est du centre-ville à côté du marché dans le quartier Hamdallaye. Le marché se trouve dans le quartier Heremakono. En plus, la ville est dotée plusieurs écoles maternelles et primaires, un collège et d'un lycée (lycée Barry Dianwadou). Le lycée de Dabola reste parmi les lycées les plus importants du pays[réf. nécessaire] dans le cadre de la formation scolaire. La ville dispose également d'un grand centre culturel, une grande salle de cinéma (transformée en vidéo club), un stade préfectoral, des terrains de basket-ball et de volley-ball.

On y trouve une huilerie (unité de production d'huile d'arachide) qui est en cours de rénovation et qui devrait rouvrir pour novembre 2013. Afin d'assurer l'alimentation de l'usine en arachide coques, un vaste programme de contractualisation avec les producteurs est en cours.

Une coopérative dénommée COPRAKAM (Coopérative des Producteurs d'Arachide, de Karité et de Miel) a été mise en place sur financement de la Coopération Belge (Agricord) et l'ONG Belge TRIAS avec l'appui de l'ONG guinéenne ATC en 2009. Mr DOUMBIA Vamagan fut le gérant de 2009 à 2011.

Dans le cadre du tourisme, la ville dispose de deux grands hôtels (hôtel Tinkisso et hôtel Sincéry).

Histoire[modifier | modifier le code]

D'après les anciens, le mot Dabola provient d'un nom de famille en Guinée (Dabo). Il y a deux frères chasseurs qui venaient souvent sur cette zone entourée de montagne pour chasser ; vue l'importance de la zone et sa beauté, ils ont décidé d'y rester avec leur famille. Étant le centre de la Guinée, la zone a très vite vu sa population augmenter.