DxO Optics Pro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis DXO (logiciel))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir DXO.
DXO Optics Pro
Développeur DXO Labs
Dernière version 10
Environnements Windows, Mac OS X
Langues Multilingue
Type Photographie numérique, Post-production
Licence Propriétaire
Site web DXO Optics Pro

DxO Optics Pro est un logiciel de traitement d'images développé par la société française DxO Labs.
DxO Optics Pro s'est spécialisé sur les défauts d'optique des objectifs et appareils photo reflex numériques, et propose des modules de correction, spécifiques à chaque combinaison de boîtier/objectif. Ces optimisations sont appliquées automatiquement ou manuellement.

Principe[modifier | modifier le code]

DxO Optics Pro a été étalonné avec des mires de grilles et des panneaux gris sur quelques centaines d'objectifs[1], et intégrant des correcteurs numériques produisant les déformations inverses de celles produit par les objectifs : vignetage, déformations en coussinet et barillet, et les franges violettes (aberrations chromatiques). Le travail mathématique se résume ainsi : il s'agit pour plusieurs couples objectif / focale (ou éventuellement triplets objectif / focale / ouverture) de calculer la matrice inverse au sens des moindre carrés de la matrice de déformation[2] calculée par relevé de la déformation de la mire pour chaque couleur de base. Une fois effectué ce travail chez l'éditeur, le logiciel installé chez le client a juste à appliquer à chaque cliché par la matrice inverse précalculée idoine[3].

Le traitement s'effectue par lot car la zone EXIF de chaque image qui contient déjà les informations dont la combinaison détermine quelle correction appliquer : boîtier, objectif, distance focale, diaphragme, vitesse.

Le logiciel est surtout prévu pour travailler dans les divers modes RAW, mais accepte également des entrées JPEG. Ses sorties sont en JPEG, DNG, et TIFF.

DxO Optics Pro est réputé puissant pour les corrections suivantes :

  • réduction du bruit, dû à la forte sensibilité ISO
  • redressement des perspectives (distorsion, anamorphose de volume, ligne d'horizon), très efficace pour les objectifs grand-angle
  • récupération des basses lumières, grâce au DxO Lighting
  • optimisation du piqué de l'objectif
  • suppression des poussières

Il possède aussi d'autres fonctions de correction de base, comme le réglage de la balance des blancs, la netteté, la correction des aberrations chromatiques, la compensation de l'exposition, le niveau de saturation, de contraste, la vibrance, ou encore le vignetage...

La version 9 à introduit un nouvel algorithme de débruitage appelé PRIME (Probabilistic Raw IMage Enhancement) qui donne de meilleurs résultats que le débruitage classique au détriment de temps de calculs plus important.

L'éditeur propose également un autre produit, DxO FilmPack, utilisable en version autonome ou en plugin directement dans DxO Optics Pro afin de simuler le plus fidèlement possible le rendu et le grain de nombreux films argentiques couleurs ainsi que noirs et blancs.

Constructeurs[modifier | modifier le code]

La notice accompagnant la version 5 du produit indique que la société Canon chiffrerait désormais une partie de ses informations EXIF - la focale utilisée en tout cas[4] - ce qui interdit toute correction automatique. Canon n'a pas communiqué sur les raisons de ce brouillage. Il peut s'agir d'un souhait de voir le client utiliser les logiciels Canon, mais le risque de perdre des ventes d'objectifs professionnels au cas où le procédé de matriçage inverse donnerait aux objectifs d'entrée de gamme une qualité suffisamment voisine de ceux-ci constitue une autre hypothèse[réf. nécessaire]. Toutefois, cette information ne semble plus d'actualité en 2012 pour la version 8 de son logiciel puisque sur son site officiel, DxO affirme supporter tous les boitiers Canon couplés à toutes marques d'objectifs[5].

Logiciels similaires[modifier | modifier le code]

Un logiciel similaire, d'un autre éditeur, est PTLens[6] qui fonctionne pour sa part en plugin de Photoshop. DxO Optics Pro quant à lui peut fonctionner en plug-in Lightroom.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La liste en est fournie avec le logiciel
  2. Cette matrice, étant à diagonale dominante, est nécessairement inversible
  3. Comme il est de rigueur dans le domaine, les clichés initiaux restent inchangés et les clichés modifiés vont dans un autre répertoire
  4. Manuel de l'utilisateur, section « Objectifs Canon »
  5. DxO - Matériel supporté - Combinaisons supportées et planifiées
  6. PTLens

Liens externes[modifier | modifier le code]