DJ Dougal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

DJ Dougal

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

DJ Dougal (à gauche) et Gammer (à droite).

Informations générales
Surnom Dr. Who, Paul Clarke, DJ Douglas
Nom de naissance Paul Arnold Clarke
Activité principale Producteur, disc-jockey
Genre musical UK hardcore, happy hardcore
Années actives Depuis 1989
Labels Meltdown, Salamander, Fodder, United Dance Recordings, Die Hard, Impact, Central Station, Essential Platinum, Rave n' Beats Limited

DJ Dougal (de son vrai nom Paul Arnold Clarke, né en 1975) est un producteur de disc-jockey britannique de musiques électroniques UK Hardcore et happy hardcore.

Biographie[modifier | modifier le code]

Paul Arnold Clarke s'implique pour la première fois dans la scène musicale à l'âge de 15 ans, à la même période durant laquelle il travaillait dans une boutique de musique[1]. Son style musical est un mélange de hardcore euphorique aux voix souvent pitchées. Il a auparavant collaboré avec d'autres artistes du genre dont DNA, Gammer et Hixxy, bien que depuis les années 2000, la majeure partie des ces compositions ont été faites avec Gammer[2],[3],[4]. Quelques années avant, il crée – avec Hixxy – le désormais célèbre label discographique Essential Platinum[5],[6]. Nombre de ses compositions ont été incluses dans la légendaire série de compilations Bonkers[7],[8],[9],[10], dans lesquelles il mixait fréquemment.

Le troisième album de la série, Bonkers 3, sur lequel est inclus un mix de Dougal, a été certifié disque d'or au Royaume-Uni, et une édition spéciale de la compilation a été commercialisée à cette occasion[11]. Cinq des albums Bonkers sur lesquels il a contribué ont atteint la 20e place des classements musicaux britanniques[12].

DJ Dougal s'est également impliqué dans un mix au Dance Nation UK Live Tour en avril 2009 avec des artistes tels que Basshunter, Sash! et September. Il est également apparu dans la série des jeux vidéo Dancemania et sa série Speed[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) [vidéo] « DJ Dougal Interview - imotv.net », sur youtube.com,‎ 2 décembre 2006 (consulté le 2 juin 2011)
  2. (en) « A Day in the life of DJ Dougal », sur Fantazia (consulté le 23 juillet 2013).
  3. (en) Jason Birchmeier, « Artist Biography », sur Allmusic (consulté le 23 juin 2013)
  4. (en) « Dougal & Gammer », sur Discogs.com (consulté le 9 juin 2011)
  5. (en) « Essential Platinum », sur Discogs.com (consulté le 9 juin 2011)
  6. (en) « DJ Dougal (Old Skool / Rave / Happy Hardcore) », sur Fantazia.org.uk,‎ 24 septembre 2007 (consulté le 9 juin 2011)
  7. (en) « Hixxy, Dougal & Sy* - Bonkers 7 - Millennium Fever », Discogs.com (consulté le 9 juin 2011)
  8. (en) « Various - Bonkers 14: Hardcore Strikes Back », Discogs.com,‎ 2006 (consulté le 9 juin 2011)
  9. (en) « Hixxy, Sharkey & Dougal - Bonkers 3 (Gold Edition) », Discogs.com (consulté le 9 juin 2011)
  10. (en) « Bonkers Vol.3: Mixed By DJ Hixxy/Mc Sharkey/Dougal: DJ Hixxy: Music », Amazon.co.uk (consulté le 9 juin 2011)
  11. (en) « Bonkers Gold Edition [Box set] », Amazon (consulté le 9 juin 2011)
  12. (en) Kutner and Warwick's The Complete Book of British Charts.
  13. (en) « Dougal », Discogs.com (consulté le 9 juin 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]