Dôme de Lodi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dôme de Lodi
Image illustrative de l'article Dôme de Lodi
Le parvis de la cathédrale
Présentation
Nom local Basilica Cattedrale della Vergine Assunta ou Duomo
Culte Catholique romain
Type Cathédrale
Début de la construction 1158
Fin des travaux 1284
Style dominant Roman
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Lombardie
Commune Lodi
Coordonnées 45° 18′ 52″ N 9° 30′ 11″ E / 45.314358, 9.50308945° 18′ 52″ Nord 9° 30′ 11″ Est / 45.314358, 9.503089  

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Dôme de Lodi

Le Dôme de Lodi (Duomo ou Basilica Cattedrale della Vergine Assunta en italien) est la plus importante église de la ville de Lodi, en Lombardie.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'église a été fondée le 3 août 1158, le jour où Lodi fut rebâtie après sa destruction par les troupes milanaises en 1111. La première phase de construction, pour lesquels, très probablement, les matériaux de l'ancienne Laus Pompeia (dans ce qui est aujourd'hui "le vieux Lodi") ont été utilisés, a pris fin en 1163.

La crypte a été inaugurée lors de la translation des reliques de San Bassiano, le 4 novembre 1163, en la présence de l'empereur Frédéric Barberousse.

La deuxième phase a été réalisée de 1170 à 1180, bien que la façade fut achevée qu'en 1284. Plus tard, des restaurations du XVIIIe siècle ont modifié l'apparence de l'édifice, qui a toutefois été ramené à celle d'origine en 1958-1965.

Architecture[modifier | modifier le code]

Façade[modifier | modifier le code]

La façade, en brique, est asymétrique. Elle est dans un style roman typique, exception faîte du portique, grande entrée de style gothique soutenue par de petites colonnes avec des sculptures léonines à la base.

Les autres caractéristiques comprennent les grandes rosaces centrales et deux doubles fenêtres "Renaissance" à meneaux, semblables à celles conçues par Giovanni Antonio Amadeo pour la chartreuse de Pavie. On trouve également une niche de la statue en bronze de saint Bassiano. Le clocher massif, construit en 1538-1554 est resté inachevé.

L'intérieur[modifier | modifier le code]

L'intérieur possède une nef et deux bas-côtés, sous les voûtes croisées, séparées par des piliers cylindriques en maçonnerie. Les œuvres comprennent un polyptyque de Callisto Piazza représentant le Massacre des Innocents, un autre polyptyque par Alberto Piazza avec la Vierge de l'Assomption. Enfin, la grande abside est ornée d'une mosaïque exécutée par Aligi Sassu.

Entre l'église et le palais épiscopal, se trouve un tribunal avec ce qui reste du cloître de 1484, conçu par Givoanni Battagio et caractérisé par des colonnes en briques et des décorations. Le complexe abrite également un musée diocésain de l'Art Sacré.

La crypte[modifier | modifier le code]

La crypte, dont l'entrée dispose d'un bas-relief du XIIe siècle, est la plus vielle partie de la cathédrale. À l'origine, la chaussée était 65 cm plus haute et les voûtes étaient soutenues par des pilastres de maçonnerie. En son centre se trouve l'autel (1856), qui abrite les restes de saint Bassiano. Sur la gauche de l'autel se trouve l'autel de saint Alberto Quadrelli, évêque de Lodi 1168 à 1173.

Dans la partie gauche de la nef est représenté un groupe de sculptures du XVe siècle représentant un Christ mort.


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]