Détroit de Dampier (Papouasie-Nouvelle-Guinée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Détroit de Dampier (Indonésie).
Détroit de Dampier
Carte du détroit de Dampier entre l'île Umboi de la Nouvelle-Bretagne et reliant la mer de Bismarck au nord à la mer des Salomon au sud.
Carte du détroit de Dampier entre l'île Umboi de la Nouvelle-Bretagne et reliant la mer de Bismarck au nord à la mer des Salomon au sud.
Géographie humaine
Pays côtiers Drapeau de la Papouasie-Nouvelle-Guinée Papouasie-Nouvelle-Guinée
Géographie physique
Type Détroit
Localisation Mer de Bismarck, mer des Salomon (océan Pacifique)
Coordonnées 5° 36′ S 148° 12′ E / -5.6, 148.2 ()5° 36′ Sud 148° 12′ Est / -5.6, 148.2 ()  

Géolocalisation sur la carte : Papouasie-Nouvelle-Guinée (relief)

(Voir situation sur carte : Papouasie-Nouvelle-Guinée (relief))
Détroit de Dampier
Le détroit de Dampier vu de l'espace. Également visible, l'île Umboi (ouest), la Nouvelle-Bretagne (est) et Sakar (nord). (couleurs non naturelles)

Le Détroit de Dampier (en anglais Dampier Strait) est un détroit de Papouasie-Nouvelle-Guinée séparant l'île Umboi de la Nouvelle-Bretagne, il relie la mer de Bismarck au nord avec la mer des Salomon au sud.

Le détroit porte le nom du premier navigateur européen à l'avoir franchi, l'explorateur anglais William Dampier en 1700 à bord du HMS Roebuck. Dampier décrivit sa découverte dans son ouvrage A Continuation of a Voyage to New Holland[1].

Annexions et Guerres mondiales[modifier | modifier le code]

Après le rejet de l'empire britannique de l'annexion par le gouvernement colonial du Queensland de la Nouvelle-Guinée en 1883 à l'est de la frontière hollandaise au 141°Est; en 1884, l'Allemagne "annexe la côte nord de la Nouvelle-Guinée de la frontière hollandaise vers l'est jusqu'au détroit de Dampier et l'arrière pays en théorie jusqu'à la crête de la chaîne centrale de montagnes." [2] En procédant de la sorte, l'Allemagne change le nom de ces territoires de New Britannia Archipelago (archipel de la Nouvelle-Bretagne) en archipel Bismarck[3].

Lorsque la Première Guerre mondiale éclate en 1914, les forces armées australiennes, prennent entre autres possession de l'archipel Bismarck et, après quelques mois de combats, de la Nouvelle-Guinée allemande[4]. Le Traité de Versailles créant un mandat de la Société des Nations confie le gouvernement administratif de cette région à l'Australie.

Le 8 mars 1942, les Japonais envoient deux bataillons à Lae et Salamaua sur le Golfe d'Huon prenant le contrôle des détroits de Dampier et de Vitiaz[5]. En décembre 1943, les forces américaines débarquent en Nouvelle-Bretagne[6]., le général Douglas MacArthur annonce que l'île Rooke (Umboi) est prise le samedi 12 février 1944 par les forces américaines qui ne rencontrèrent pas d'opposition[7],[8]: Company B, 1st Marines had crossed the Dampier Strait on landing craft[9].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Chap. 4 Découverte de la Nouvelle-Bretagne
  2. William Churchill, 'Germany's Lost Pacific Empire' (1920) Geographical Review 10 (2) pp84-90 at p84 and p87
  3. William Churchill, 'Germany's Lost Pacific Empire' (1920) Geographical Review 10 (2), pp.84-90
  4. William Churchill, 'Germany's Lost Pacific Empire' (1920) Geographical Review 10 (2), pp. 84-90
  5. 'New Guinea campaign' dans I. C. B. Dear and M. R. D. Foot (eds) (2001) The Oxford Companion to World War II
  6. John Coates, New Guinea Campaign in Peter Dennis, Jeffrey Grey, Ewan Morris, Robin Prior et Jean Bou (eds) (2009) The Oxford Companion Australian Military History
  7. U.S. Troops Seize Vitiaz Strait Isle New York Times 15 février 1944 p6
  8. Frank Dexter 'Rooke Island Occupied' The Argus (Melbourne, Victoria) mercredi 16 février 1944 p16
  9. Bernard C. Nalty, 'The Mopping-up Begins in the West', Cape Gloucester: The Green Inferno