Détention secrète

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Détention secrète

Titre original Rendition
Réalisation Gavin Hood
Scénario Kelley Sane
Acteurs principaux
Sociétés de production Level 1 Entertainment
Type A Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre film d'espionnage
Sortie 2007
Durée 122 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Détention secrète (Rendition) est un film américain réalisé par Gavin Hood, sorti en 2007. Il traite des enlèvements illégaux opérés par la CIA dans le cadre de la guerre contre le terrorisme.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un attentat kamikaze visant le chef de la police a lieu au Caire[1]. La cible, Abassi Fawal, réchappe de l’explosion mais un correspondant de la CIA qui venait le rencontrer meurt de ses blessures. Aussitôt une responsable de l’agence déclenche le plan « rendition ». Un ingénieur chimiste égyptien vivant en Amérique, soupçonné d’avoir apporté un soutien technique à la cellule terroriste, est enlevé en plein aéroport à son retour d’une conférence en Afrique du Sud. Il est interrogé hors de toute procédure légale, puis envoyé en Égypte où il est livré à Fawal.

Douglas Freeman, jeune analyste de la CIA sans expérience du terrain, a pris le relais de son défunt collègue. Il assiste en tant qu’observateur à l’enquête du chef de la police cairote, qui consiste principalement à torturer le suspect. Désapprouvant le principe, il réfrène néanmoins son envie d’intervenir, mais cherche par d’autres moyens à prouver l’innocence d’Anouar El-Ibrahimi.

Pendant ce temps aux États-Unis, l’épouse américaine de l’ingénieur captif remue ciel et terre pour découvrir ce qu’est devenu son mari et se heurte à l’opacité des services secrets. Elle est un temps soutenue par l’assistant d’un sénateur, avant que celui-ci ne se retranche derrière le secret d'État pour ne pas grever sa carrière.

Le tempérament autoritaire et brutal d’Abassi Fawal est démenti par l’affection dont il entoure sa famille. Wahhabite modéré, c’est cependant un homme de tradition et il a déjà choisi le promis de sa fille aînée, Fatima. La jeune adolescente aime son père mais voudrait s’émanciper de son emprise. Elle entretient un chaste flirt avec un étudiant de son âge, sans savoir qu’il est sous la coupe de fanatiques religieux, ni qu’il a une vengeance à assouvir…

La narration enchevêtre trois histoires reliées entre elles, qui sont présentées en parallèle mais ne sont pas simultanées, ce dont le spectateur ne s’aperçoit qu’à la fin du film.

Distribution[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

Durant le générique de fin, un hommage est rendu à Scott Rathner (« in memory of our friend, Scott Rathner »), caméraman mort le 12 août 2007 et ayant travaillé sur de nombreux films, tels que S.O.S. Fantômes (1984), Le Parrain 3 (1990), Une journée en enfer (1995), Pearl Harbor (2001) ou Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal (2008).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Scénario du film sur AlloCiné
  2. a et b rsdoublage.com