Détecteur de radar Naxos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Naxos (homonymie).

Le détecteur de radar Naxos, ou FuG 350 Naxos, est un appareil de détection des émissions radar de bande S (10 cm/3 GHz) mis au point durant la Seconde Guerre mondiale par les Allemands. Sa conception a été rendue possible quand l'armée allemande a pu récupérer un radar H2S et son magnétron à cavité après l'écrasement d'un bombardier britannique lors d'un raid sur Cologne les 2 et 3 février 1943. À partir de l'étude des composantes, Telefunken a pu construire un récepteur simple à courte portée appelé Naxos, et une version plus complexe avec une plus grande portée et une meilleure précision appelé Korfu.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Deux types différents de Naxos ont été produits. Le Naxos Z était un détecteur développé pour les chasseurs de nuit que l'on installait sous un radôme sur le cockpit. Il permettait de capter l'émission des radars H2S des bombardiers britanniques. La version ZR était montée sur la queue des chasseurs de nuit pour les aviser de l'approche des chasseurs de nuit De Havilland Mosquito de la RAF qui utilisaient des radars différents (AI Mk.IV)

Une version appelée Naxos U, ou FuMB7, a été livrée aux sous-marins U-boote pour leur permettre d'échapper aux patrouilles aériennes et aux défenses côtières[1]. Mais, à l'époque où ils en furent dotés, les U-boote étaient sur la défensive et le Naxos leur fut de peu d'utilité. De plus, les radars de défense côtière britanniques passèrent de la longueur d'onde d'émission de 10 cm à celle de 3 cm à peu près au moment où les sous-marins allemands reçurent leurs détecteurs.

De ce fait, le Korfu a été peu utilisé.

Défauts[modifier | modifier le code]

Le système Naxos a été sujet à de nombreux bris dans les rudes conditions où il se trouvait employé. La solution de ces problèmes fut difficile.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Brian Johnson, The Secret War, Londres, BBC et Arrow Press Ltd,‎ 1978, 352 p. (ISBN 0-09-920790-7, 9780099207900, 0-563-17769-1 et 0458933406)
    p. 229

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]