Détecteur de boîtes chaudes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un détecteur de boîtes chaudes est un appareil utilisé dans le milieu ferroviaire afin de détecter un éventuel échauffement des boîtes d'essieux sur un train.

Présentation du problème[modifier | modifier le code]

La liaison entre les essieux du matériel roulant et le châssis est réalisé par un roulement noyé dans la graisse, qui constitue la boîte d'essieu. Il peut arriver, suite à divers facteurs ( ex: calage de frein), que cette boîte d'essieu subisse un échauffement anormal, qui peut conduire à une élévation importante de la température et entraîner la rupture de la fusée, avec un risque de déraillement du véhicule ou un affaissement pouvant engager le gabarit d’où un risque de heurt par un train croiseur. C'est pour remédier à ce problème qu'a été inventé le détecteur de boîtes chaudes.

Fonctionnement du détecteur[modifier | modifier le code]

Le détecteur, placé en bordure des voies, est principalement constitué d'un détecteur de rayonnement infrarouge. Ce détecteur permet de mesurer la température des boîtes essieux des véhicules d'un convoi passant devant lui. En cas de détection d'une température anormale une alarme se déclenche dans un poste d'aiguillage. L'aiguilleur prend les mesures (fermeture d'un signal, avis au conducteur) pour obtenir l'arrêt du train.

Les détecteurs sont en constante évolution, afin par exemple de s'adapter à tous les types d'essieux et tous les diamètres de roues, qui font que la boîte d'essieu ne se trouve pas toujours à la même hauteur par rapport au rail, ou encore de supprimer les détections intempestives, dues par exemple aux rayons solaires qui peuvent venir perturber la cellule infrarouge, notamment lorsque le soleil est rasant.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]