Désiré-Émile Inghelbrecht

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Désiré-Émile Inghelbrecht est un chef d'orchestre et compositeur français, né à Paris 19e le , et mort dans cette même ville (XVIIIe arrondissement) le [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Son grand-père est belge et sa mère anglaise. Son père[1] est altiste dans l'orchestre de l'Opéra de Paris. Désiré-Émile étudie au Conservatoire de Paris où il reçoit l'enseignement d'Antoine Taudou puis il est musicien d'orchestre et, petit à petit, à force de travail et de volonté, il s'élève jusqu'au pupitre du Théâtre des Champs-Élysées à sa fondation en 1913.

Il crée l'association chorale de Paris (1912) et dirige les Ballets suédois de Rolf de Maré (1919-1922) puis l'orchestre de l'Opéra-Comique. Il conçoit l'idée d'un Orchestre national de la radiodiffusion en 1934 (aujourd'hui devenu l'Orchestre national de France). Il est chef permanent des Concerts Pasdeloup (1928-1932) et directeur musical de l'Opéra d'Alger (1929-1930).

Il réalise un enregistrement intégral des œuvres de Claude Debussy qu'il a bien connu et dont il s'inspire dans ses propres œuvres surtout au début de sa carrière.

Ses écrits[modifier | modifier le code]

  • Comment on ne doit pas interpréter Carmen, Faust, Pelléas, 1932 ;
  • Diabolus in musica, 1933 ; il en a dit, non sans raison : « C’est peut-être moi. »
  • Le Chef d'orchestre et son équipe, Paris, Julliard, 1949 ;
  • Debussy, en collaboration avec son épouse Germaine, Paris, Édition Costard, 1953 ;
  • Le chef d'orchestre parle au public, 1957 ;
  • Mouvement contraire, Paris, Daumat, 1947 ; il y raconte sa vie en remontant le cours des années.

Ses principales créations[modifier | modifier le code]

Ses œuvres[modifier | modifier le code]

Opéra[modifier | modifier le code]

  • La Nuit vénitienne, opéra en 3 actes d'après Alfred de Musset (1908) où il a su créer une atmosphère convenant au drame,

Ballets[modifier | modifier le code]

  • La Bonne Aventure (1922),
  • El Greco (Ballets suédois ; Paris, 18 novembre 1920),
  • Le Diable dans le beffroi d'après Edgar Allan Poe (Opéra de Paris, 1er juin 1927),
  • Jeux de couleurs (Opéra de Paris, 21 février 1933),
  • Le Chêne et le Tilleul, opéra-ballet (Paris, 1961).

Musique pour orchestre[modifier | modifier le code]

  • Automne (1905),
  • Pour le jour de la première neige au vieux Japon (1908),
  • Rapsodie de printemps (1912),
  • 3 Poèmes dansés (1923),
  • La Métamorphose d'Ève (1925),
  • 6 Danses suédoises (1929),
  • Sinfonia brève da camera (Concerts Pasdeloup, novembre 1930),
  • Le Livre d'Or (1939),
  • Ballade dans le goût irlandais pour harpe et orchestre (1939),
  • Iberiana, pour violon et orchestre (1948),
  • Vézelay, évocation symphonique (1952), lieu où il séjourne chaque fois qu'il lui est possible d'échapper à Paris (entre 1923 et 1965, il y vécut tous les étés).

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

  • 2 Esquisses antiques pour flûte et harpe (1902),
  • Poème sylvestre pour bois (1905),
  • Prélude et saltarelle pour alto et piano (1907),
  • Quintette pour cordes et harpe (1918),
  • Sonatine pour flûte et harpe (1919),
  • Impromptu pour alto et piano (1922),
  • Sonate pour violon et piano (1950),
  • Quatuor à cordes en ut (1956),
  • des pièces pour violoncelle et piano.

Musique vocale[modifier | modifier le code]

  • 4 Chansons populaires françaises pour chœur mixte (1915),
  • Le Cantique des créatures de Saint François d'Assise pour chœur et orchestre (1919),
  • La Légende du grand Saint Nicolas (1925),
  • Requiem (1940) représenté en 1942 et qui respecte, scrupuleusement, la liturgie.
  • Mowgli, d'après le Livre de la Jungle de Kipling (1946),
  • des mélodies comme Mélodies sur les poésies russes (1905), Au jardin de l'infante (1910).

Musique pour piano[modifier | modifier le code]

  • La Nursery, pièces à 2 et 4 mains pour enfants, 5 volumes (1905 à 1911),
  • Suite petite-russienne (1908),
  • Paysages (1918).

Musique de films[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Archives de l'état civil de Paris en ligne, acte de naissance n° 19/2622/1880, avec mention marginale du décès. Sur l'acte, son père, également prénommé Désiré Émile, est « sous-chef d'orchestre ». Consulté le 27 mars 2012
Précédé par Désiré-Émile Inghelbrecht Suivi par
Albert Wolff
Chef principal, Concerts Pasdeloup
1928–1932
Albert Wolff
non créé
Chef principal, Orchestre national de la Radiodiffusion française
1934-?
Manuel Rosenthal