Désintégration positive

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le concept de désintégration positive a été développé par Kazimierz Dąbrowski. Cette théorie de la désintégration positive apparaît être très utilisée par les individus à haut potentiel (surdoué) pour comprendre leur développement intellectuel[1].

La théorie de Dąbrowski[modifier | modifier le code]

Niveau 1: Intégration primaire[modifier | modifier le code]

L'intégration peut être positive ou négative. L'intégration négative est une structure cohérente d'instincts primitifs, étroite, rigide non favorable au développement, que l'on rencontre surtout dans la psychopathie et dans certaine formes d'arriération mentale massive. (1)

Niveau 2: Phase de désintégration à niveau unique[modifier | modifier le code]

Niveau 3: Phase de désintégration spontanée à niveaux multiples[modifier | modifier le code]

Phase dont le trait principal consiste en la hiérarchisation de valeurs et en l'opération de dynamismes tels que "l'étonnement envers soi-même", "le mécontentement de soi", "l'inquiétude envers soi-même", "la mésadaptation à soi-même et à l'environnement".

Niveau 4: Phase organisée de désintégration à niveaux multiples[modifier | modifier le code]

Phase caractérisée par son rôle d'organisation et de systématisation de la désintégration, par l'augmentation de la conscience et du contrôle de soi, par l'expérience systématique et la séparation des différents niveaux en soi ("sujet-objet", "troisième facteur-émergence)"

Niveau 5: Intégration secondaire[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La croissance mentale par la désintégration positive (1972) (éditions Saint-Yves. Ottawa, Canada)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]