Désenchantée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Désenchantée (chanson de Kate Ryan).

Désenchantée

Single par Mylène Farmer
extrait de l'album L'autre...
Face A Désenchantée (Single version)
Face B Désenchantée (Chaos Mix)
Sortie 18 mars 1991
Durée 4:45
Genre Variété française
Format 45 Tours, Maxi 45 Tours, Maxi CD
Auteur Mylène Farmer
Compositeur Laurent Boutonnat
Producteur Toutankhamon S.A.
Label Polydor
Polygram Music

Singles par Mylène Farmer

Pistes de L'autre...

Désenchantée est une chanson de Mylène Farmer, écrite par Mylène Farmer et composée par Laurent Boutonnat, sortie en 1991.

C'est le premier single extrait de l'album L'autre..., le second n°1 en France pour Mylène Farmer et son plus gros succès single, qui dépassa les frontières françaises (n°1 en Belgique, n°3 aux Pays-Bas, n°16 en Autriche...). Restée 9 semaines N°1, "Désenchantée" a été la chanson la plus diffusée en 1991, et celle qui a rapporté le plus de droits d'auteur. Elle s'est vendue à plus de 1 300 000 exemplaires[1].

En 2005, elle a également été la chanson française la plus diffusée dans le monde[2].

Désenchantée a été repris par la chanteuse belge Kate Ryan en 2002.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1990, Mylène Farmer poursuit l'exploitation de l'album En concert ainsi que de la VHS. La fin de la tournée a été une période déstabilisante pour l'artiste : "C'est un moment de vide, et non pas de doute. Une absence d'idées quant à une écriture pour un autre album. C'est pour cela que j'ai laissé passer un peu de temps avant de me remettre à écrire. C'est difficile d'envisager d'écrire après un moment pareil...Le retour au quotidien a été un peu à l'image d'une dépression, mais j'étais quand même relativement entourée. Mais tous ces états de choses très puissantes et puis rien, c'est presque inhumain. Tout artiste est amené à vivre cela heureusement -ou malheureusement…" [3]

Mylène Farmer profite de cette période pour lire, apprendre à conduire et perfectionner son anglais. S'ensuit l'écriture et l'enregistrement de son nouvel album pendant cinq mois. "Désenchantée" a connu quatre versions différentes, Laurent Boutonnat et Thierry Rogen ne parvenant pas à l'arranger comme ils le souhaitaient. Laurent Boutonnat a même envisagé d'abandonner cette chanson[4].

Le single est disponible le 18 mars 1991 et entre à la douzième place du top 50 pour atteindre la première place dès la troisième semaine. Il restera numéro 1 pendant neuf semaines consécutives.

Le 7 avril, une interview de Mylène Farmer par Laurent Boyer sur le plateau du tournage du clip de "Désenchantée" est diffusée. Les premières images de ce clip avaient été diffusées une semaine avant dans Télé 7 Jours.

Le clip[modifier | modifier le code]

Informations[modifier | modifier le code]

Le clip a été réalisé par Laurent Boutonnat et tourné à Budapest, dans une usine désaffectée (aujourd'hui détruite) et dans la plaine Apaj Puszta, du 18 au 23 février 1991. Cent dix neuf figurant ont été employés, dont des enfants venant d'écoles de Budapest, mais aussi de foyers d'handicapés, ou encore de foyers de réinsertion : "On voulait beaucoup de figurants et on voulait surtout des enfants qui portent quelque chose de grave dans le visage, dans le regard." [5]. Une grande partie de l'équipe technique est hongroise, seules douze personnes viennent de France. Le montage a été effectué en France et Laurent Boutonnat a composé une musique spécialement pour le générique de fin. Mylène Farmer est habillée par Thierry Mugler. Le 23 février 1991, le chanteur Jean-Louis Murat a rejoint l'équipe afin de tourner le clip du prochain single, "Regrets". Des scènes avec des squelettes ont été tournées mais n'ont pas été retenues lors du montage.

La première diffusion du clip a eu lieu sur Antenne 2 le 3 avril, dans le cadre de l'émission NRJ-A2.

Le clip a été nommé aux Victoires de la musique en 1992. Cette victoire a été remportée cette année-là par Les Inconnus avec le clip "Auteuil, Neuilly, Passy".

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un garde revêche traîne Mylène Farmer, cheveux courts et casquette sur la tête, dans un camp de travail. La jeune femme est accueillie comme il se doit par ses congénères : jets de pierres et de boules de neige, puis ils prennent la fuite. Au passage, un petit garçon (Adil Med Mejrhirrou,11 ans, un élève d'une école française de Budapest) jette la casquette de Mylène par terre et lui donne un coup de pied. Un garde vient la relever et l'accompagne au dortoir. Mylène y retrouve le petit garçon, qui partage une cigarette avec elle... La scène suivante nous montre tous ces captifs au travail, sous le contrôle des gardes, en train de transporter des sacs qui semblent bien lourds. Si lourds que le petit perd l'équilibre et tombe au sol. Un garde vient le relever et l'emmène avec lui. Au moment du repas, Mylène croise son regard. Il a un œil tuméfié par les coups... La soupe servie est plutôt misérable. Mylène y trouve un cafard, qu'elle contemple d'un air dégoûté, avant que son voisin ne lui prenne et l'engloutisse. Révoltée, elle se lève et se rend devant le garde pour se plaindre de la nourriture. Sous le regard ravi de la matonne (Erika Francz Jánofné), il lui décoche un grand coup au visage. Mylène se retourne alors et monte sur les tables, envoie valser les lampes, et retire le bois qui cloisonne les fenêtres. Peu à peu, les autres prisonniers la suivent et se mettent à taper sur les tables, à crier, à se révolter. Mylène assomme le garde, tout le monde se déchaîne. Tous les captifs courent et s'échappent. Ils prennent leur vengeance en rouant de coups les gardes qui ont le malheur de les croiser, ou même en les mitraillant. Mylène est à la tête du groupe de révoltés, qui s'enfuient en courant. Ils arrivent devant une grande étendue de neige. Ils courent, courent... Puis ils s'arrêtent. Devant eux, la neige s'étend à perte de vue. Ils n'ont aucun endroit où aller. La fuite ne mène nulle part.

Versions[modifier | modifier le code]

Deux versions du clip seront proposées aux télévisions. Une version courte d'environ six minutes et une version intégale de 10'12. Il est très intéressant de comparer les fins de ses deux versions qui offrent deux visions totalement divergentes du clip. La version courte se termine sur des images de prisonniers victorieux de leurs bourreaux et recouvrant la liberté. La version intégrale montre Mylène et ses compagnons faisant face à un paysage enneigé, désolé semblant infini et ne leur offrir aucun avenir. Ils choisissent de poursuivre leur marche vers cette liberté tant désirée mais qui semble à présent rimer avec la mort.

Supports commerce[modifier | modifier le code]

45 Tours

  • Face A : Désenchantée (Single Version) 4'45
  • Face B : Désenchantée (Chaos Mix) 4'15

Maxi 45 Tours

  • Face A : Désenchantée (Remix Club) 8'10
  • Face B : Désenchantée (Chaos Mix) 6'50

Maxi CD

  1. Désenchantée (Single Version) 4'45
  2. Désenchantée (Remix Club) 8'10
  3. Désenchantée (Chaos Mix) 6'50

Analyse[modifier | modifier le code]

Nombreux seront ceux qui attribueront un sens politique à la chanson. En effet, le titre sort dans une période de grande morosité en France. On parle beaucoup des déçus du mitterrandisme, François Mitterrand ayant été réélu président de la République en 1988 suite à une campagne qui avait particulièrement séduit les jeunes, campagne portée par le slogan "Génération Mitterrand". Pour Mylène Farmer, qui se situe "hors du temps, hors de l'histoire"[6] il n'y a pas de revendication politique dans ce texte : "Cela n'implique que moi. Je ne dis pas que l'époque est "désenchantée". Mais que mon regard sur la vie, sur les choses l'est. C'est Mylène Farmer qui est désenchantée. Ma demande est fondamentalement narcissique, égotiste. Je ne peux pas prôner le négativisme, en l'affirmant. Ce n'est pas pessimisme que de penser qu'on est en 91 devenu plus lucide, davantage conscient de ses désillusions qu'auparavant. Dès sa naissance, je crois que l'on subit sa vie, sa mort. En la matière, on ne peut être fondamentalement interventionniste. J'ai un problème avec la vie, mais je vis, alors tout ne va pas si mal que l'on croit." [7] Pour Laurent Boutonnat, la chanson est "un coup de projecteur sur une génération en mal de futur".

Interprétation en direct[modifier | modifier le code]

Mylène Farmer a interprété ce titre cinq fois à la télévision, dont une fois en Italie. En concert, la chanson a été interprétée lors des tournées de 1996, 1999-2000, 2009 (où elle fait office de final pour les concerts en stade) et 2013, ainsi que lors des treize concerts à Bercy en 2006.

Ventes et classements[modifier | modifier le code]

Meilleur Classement Ventes réelles Certification France
Drapeau de la France France Drapeau de la Belgique Belgique Drapeau de la Suisse Suisse Drapeau de la Russie Russie Drapeau d’Israël Israël Drapeau du Canada Canada Drapeau de l'Autriche Autriche Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Drapeau de l'Allemagne Allemagne
1 1 23 - - 9 16 19 46 1 300 000 exemplaires Disque de Platine

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Reprises[modifier | modifier le code]

Crédits[modifier | modifier le code]

  • Paroles : Mylène Farmer
  • Musique : Laurent Boutonnat
  • Production : Laurent Boutonnat
  • Claviers et arrangements : Laurent Boutonnat
  • Piano : Bruno Fontaine
  • Basses acoustiques : Bernard Paganotti
  • Chœurs : Mylène Farmer, Carole Fredericks, Beckie Bell, Debbie Davis
  • Acteurs : Mylène Farmer, Adil Med Mejrhirrou

Crédits issus de l'album[8]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Quid, 1993
  2. http://www.sacem.fr/cms/home/createurs-editeurs/palmares_des_10_premiers/palmares_2005
  3. Podium - mai 1991
  4. THierry Rogen dans Instant Mag n°14
  5. Mylène Farmer dans Pour un clip avec toi sur M6
  6. M6, 7 avril 1991
  7. Star Music n°18, mai 1991
  8. (1991). Crédits de l'album L'Autre par Mylène Farmer. Polydor. (849 217-2)