Démographie de l'Espagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Démographie de l’Espagne
Image illustrative de l'article Démographie de l'Espagne
Dynamique (2012)
Population 47 059 533 hab.
Accroissement naturel 0,654 %
Indice de fécondité 1,48 enfant par
Taux de natalité 10,4 ‰
Taux de mortalité 8,88 ‰
Taux de mortalité infantile 3,37 ‰
Espérance de vie à la naissance 81,27 ans
Âge médian (2011)
Homme 40,5 ans
Femme 39,3 ans
Structure par âge
0-14 ans 15,1 %
15-64 ans 67,7 %
65 ans et plus 17,1 %
Rapport de masculinité
À la naissance 106 /100
Moins de 15 ans 106 /100
15-64 ans 103 /100
65 ans et plus 74 /100
Composition linguistique
Castillan (officiel) 74 %
Catalan 17 %
Galicien 7 %
Basque 2 %
Composition religieuse
Catholicisme 94 %
Autres 6 %

L'Espagne compte 46 725 164 habitants au 1er janvier 2014 contre 47 059 533 habitants au 1er janvier 2013, selon les chiffres de l'Institut national de la statistique espagnol (INE)[1]. La population à baissé pour la deuxième année consécutive.

La densité de population est de 93 hab./km2 en 2013, très inégalement répartie : la majorité se concentre sur les côtes et dans la région communauté de Madrid.

Au 1er janvier 2013, on recense en Espagne 5 520 133 étrangers soit 11,7% de la population totale[1], alors que leur nombre était de 637 085 en 1998. L'Espagne est ainsi devenue en quelques années un des premiers pays d'immigration de la planète. Cependant, dès la fin de l'année 2008, avec l'irruption de la crise économique mondiale, le mouvement d'immigration ralentit fortement, et s'inversa même pour de nombreuses nationalités, une partie des immigrés désormais sans travail retournant dans leur pays d'origine. Au premier janvier 2014, le nombre d'étrangers s'établit à 5 millions, il à baissé de 9,8 % en un an, et représente 10,7 % de la population totale[2].

Évolution de la population espagnole[modifier | modifier le code]

Selon les chiffres de l'INE[3],[4] :

  • 1594 : 8 206 791 habitants.
  • 1769 : 9 159 999 habitants.
  • 1787 : 10 268 150 habitants.
  • 1833 : 12 286 941 habitants.
  • 1846 : 12 162 872 habitants.
  • 1857 : 15 464 340 habitants.
  • 1877 : 16 622 175 habitants.
  • 1887 : 17 549 608 habitants.
  • 1900 : 18 616 630 habitants.
  • 1910 : 19 990 669 habitants.
  • 1920 : 21 388 551 habitants.
  • 1930 : 23 677 095 habitants.
  • 1940 : 26 014 278 habitants.
  • 1950 : 28 117 873 habitants.
  • 1960 : 30 582 936 habitants.
  • 1970 : 33 956 047 habitants.
  • 1981 : 37 742 561 habitants.
  • 1991 : 39 433 942 habitants.
  • 2000 : 40 499 791 habitants.
  • 2005 : 43 038 035 habitants (1er janvier).
  • 2006 : 43 758 250 habitants (1er janvier).
  • 2007 : 44 474 631 habitants (1er janvier).
  • 2008 : 45 283 259 habitants (1er janvier).
  • 2009 : 45 828 172 habitants (1er janvier - provisoire).
  • 2010 : 45 989 016 habitants (1er janvier - provisoire).
  • 2013 : 47 059 533 habitants (1er janvier).
  • 2014 : 46 725 164 habitants (1er janvier).

Mouvement naturel de la population[modifier | modifier le code]

La fécondité des femmes espagnoles, maximale entre 1960 et 1975, subit dès 1976 une forte baisse jusqu'à la fin des années 1990 (1998). Depuis lors un redressement important est observé, dû en grande partie à l'immigration de femmes plus fécondes, parfois très nettement (femmes africaines, équatoriennes, colombiennes et aussi roumaines, entre autres).

Le pourcentage d'enfants nés de mère étrangère se montait à 13,8% en 2004, en augmentation de 13,1% par rapport à 2003. Le nombre de ces enfants était de 62 700. Pour 2008, les chiffres provisoires de l'INE attribuent pas moins de 107 475 naissances à ces mères, soit plus de 20% du total des naissances du pays.

À l'instar de la majorité des pays européens, sauf redressement majeur très improbable de la fécondité des femmes espagnoles, le pays serait confronté à une catastrophe démographique majeure d'ici 2030-2040 (crash démographique). Seule une immigration importante semble à même de l'éviter. Et c'est bien ce qui s'est produit depuis le début du XXIe siècle jusqu'en 2012. Signe peut-être d'un certain déterminisme dans la direction et l'intensité des mouvements migratoires.

Mouvement naturel de la population en Espagne[5],[6]
Année Nombre de
naissances
Taux de
natalité
Taux de
fécondité
Nombre
de décès
Taux de
mortalité
1950 558 965 20,00 2,48 300 989 10,7
1960 654 537 21,50 2,77 262 244 8,6
1965 667 749 20,80 2,94 267 387 8,3
1970 656 102 19,40 2,88 280 143 8,2
1975 669 378 18,80 2,80 298 192 8,3
1976 677 456 18,80 2,79 299 007 8,3
1980 571 018 15,20 2,20 289 344 7,7
1981 533 008 14,10 2,04 293 386 7,7
1982 515 706 13,50 1,94 286 655 7,5
1983 485 352 12,70 1,80 302 569 7,9
1984 473 281 12,30 1,73 299 409 7,8
1985 456 298 11,80 1,64 312 532 8,1
1990 401 425 10,30 1,36 333 142 8,5
1991 395 989 10,10 1,33 337 691 8,6
1992 396 747 10,10 1,32 331 515 8,4
1993 385 786 9,80 1,27 339 661 8,6
1994 370 148 9,40 1,21 338 242 8,6
1995 363 469 9,20 1,18 346 227 8,7
1996 362 626 9,10 1,17 351 449 8,9
1997 369 035 9,30 1,18 349 521 8,8
1998 365 193 9,20 1,16 360 511 9,4
1999 380 130 9,50 1,20 371 102 9,3
2000 397 632 9,80 1,24 360 391 8,9
2001 406 380 10,00 1,26 360 131 8,8
2002 418 846 10,10 1,25 368 618 8,9
2003 439 863 10,50 1,30 383 729 9,1
2004 454 591 10,60 1,33 371 934 8,7
2005 466 371 10,75 1,346 387 355 8,7
2006 481 102 10,96 1,373 371 267 8,43
2007 492 527 10,98 1,396 385 361 8,59
2008 518 967 11,38 1,458 385 954 8,47
2009 492 931 383 486

Agglomérations urbaines principales[modifier | modifier le code]

Principales agglomérations urbaines de l'Espagne

Les agglomérations urbaines suivantes dépassaient les 300 000 habitants au 1er janvier 2005 :

Aire urbaine Habitants au
1er janvier 2005
Aire urbaine Habitants au
1er janvier 2005
Madrid 5 843 041 Murcie 563 272
Barcelone 4 686 701 Palma de Majorque 474 035
Valence 1 694 970 Grenade 472 638
Séville 1 317 098 Vigo 423 821
Malaga 1 074 074 Santa Cruz de Tenerife-La Laguna 420 198
Bilbao 947 581 Saint-Sébastien 399 125
AM Centrale d'Asturies 855 199 La Corogne 396 015
Alicante-Elche 710 448 Valladolid 383 894
Saragosse 683 763 Tarragone 375 749
Las Palmas de Gran Canaria 616 903 Cordoue 321 164
Bahía de Cádiz (Baie de Cadix) 615 494 Pampelune 309 631

Évolution de la population des communautés et des provinces[modifier | modifier le code]

Évolution de la population des communautés autonomes[modifier | modifier le code]

Évolution de la population des communautés autonomes
Région Population au 1er janvier Accr.
1998-2006
%
1998 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
Andalousie 7 236 459 7 403 968 7 478 432 7 606 848 7 687 518 7 849 799 7 975 672 8 059 461 739 213 10,22
Aragón 1 183 234 1 199 753 1 217 514 1 230 090 1 249 584 1 269 027 1 277 471 1 296 655 94 237 7,96
Asturies 1 081 834 1 075 329 1 073 971 1 075 381 1 073 761 1 076 635 1 076 896 1 074 862 -4 938 -0,46
Îles Baléares 796 483 878 627 916 968 947 361 955 045 983 131 1 001 062 1 030 650 204 579 25,69
Îles Canaries 1 630 015 1 781 366 1 843 755 1 894 868 1 915 540 1 968 280 1 995 833 2 025 951 365 818 22,44
Cantabrie 527 137 537 606 542 275 549 690 554 784 562 309 568 091 572 824 40 954 7,77
Castille/León 2 484 603 2 479 425 2 480 369 2 487 646 2 493 918 2 510 849 2 523 020 2 528 417 38 417 1,55
Castille/Manche 1 716 152 1 755 053 1 782 038 1 815 781 1 848 881 1 894 667 1 932 261 1 977 304 216 109 12,59
Catalogne 6 147 610 6 361 365 6 506 440 6 704 146 6 813 319 6 995 206 7 134 697 7 210 508 987 087 16,06
Estrémadure 1 069 419 1 073 381 1 073 050 1 073 904 1 075 286 1 083 879 1 086 373 1 089 990 16 954 1,59
Galice 2 724 544 2 732 926 2 737 370 2 751 094 2 750 985 2 762 198 2 767 524 2 772 533 42 980 1,58
Madrid 5 091 336 5 372 433 5 527 152 5 718 942 5 804 829 5 964 143 6 008 183 6 081 689 916 847 18,01
Région de Murcie 1 115 068 1 190 378 1 226 993 1 269 230 1 294 694 1 335 792 1 370 306 1 392 117 255 238 22,89
Navarre 530 819 556 263 569 628 578 210 584 734 593 472 601 874 605 876 71 055 13,39
Pays basque 2 098 628 2 101 478 2 108 281 2 112 204 2 115 279 2 124 846 2 133 684 2 141 860 35 056 1,67
La Rioja 263 644 270 400 281 614 287 390 293 553 301 084 306 377 308 968 42 733 16,21
Communauté valencienne 4 023 441 4 202 608 4 326 708 4 470 885 4 543 304 4 692 449 4 806 908 4 885 029 783 467 19,47
Ceuta 72 117 75 694 76 152 74 931 74 654 75 276 75 861 76 603 3 744 5,19
Melilla 60 108 68 789 69 184 68 463 68 016 65 488 66 871 69 440 6 763 11,25
Total 39 852 651 41 116 842 41 837 894 42 717 064 43 197 684 44 108 530 44 708 964 45 200 737 5 264 243 13,21

Évolution de la population des provinces[modifier | modifier le code]

Fécondité[modifier | modifier le code]

Le taux de fécondité est le nombre moyen d'enfants mis au monde au cours d'une année par l'ensemble des femmes d'une population. Un taux de fécondité d'au moins 2,06 est nécessaire pour assurer le simple remplacement des générations, dans les conditions de mortalité régnant aujourd'hui en Espagne, l'un des pays du monde où la mortalité est minimale. Cela signifie que chaque femme doit avoir en moyenne 2,06 enfants au cours de sa vie, nombre nécessaire pour qu'en moyenne 100 femmes soient remplacées par 100 filles. Il faut en effet tenir compte du fait qu'il naît approximativement 105 garçons pour 100 filles, et que tous les bébés n'arriveront pas à l'âge de la reproduction, puisqu'il en meurt un certain nombre en cours de route et surtout au cours de la première année. C'est la mortalité infantile, dont le taux pour l'Espagne valait 3,77 pour mille en 2006.

Indice de fécondité depuis 1960 :

  • 1960 : 2,86
  • 1961 : 2,77
  • 1962 : 2,80
  • 1963 : 2,88
  • 1964 : 3,01
  • 1965 : 2,94
  • 1966 : 2,91
  • 1967 : 2,94
  • 1968 : 2,87
  • 1969 : 2,86
  • 1970 : 2,84
  • 1971 : 2,86
  • 1972 : 2,84
  • 1973 : 2,82
  • 1974 : 2,87
  • 1975 : 2,79
  • 1976 : 2,79
  • 1977 : 2,65
  • 1978 : 2,52
  • 1979 : 2,34
  • 1980 : 2,22
  • 1981 : 2,03
  • 1982 : 1,94
  • 1983 : 1,79
  • 1984 : 1,72
  • 1985 : 1,63
  • 1986 : 1,60
  • 1987 : 1,47
  • 1988 : 1,42
  • 1989 : 1,36
  • 1990 : 1,33
  • 1991 : 1,31
  • 1992 : 1,32
  • 1993 : 1,27
  • 1994 : 1,20
  • 1995 : 1,18
  • 1996 : 1,15
  • 1997 : 1,15
  • 1998 : 1,16
  • 1999 : 1,20
  • 2000 : 1,24
  • 2001 : 1,26
  • 2002 : 1,27
  • 2003 : 1,30
  • 2004 : 1,33
  • 2005 : 1,33
  • 2006 : 1,36
  • 2007 : 1,396
  • 2008 : 1,458

Évolution de la fécondité des communautés autonomes[modifier | modifier le code]

Évolution de la fécondité dans les communautés autonomes
Région Nombre d'enfants par femme
1975 1980 1985 1990 1995 2000 2002 2003 2004 2005 2006
Andalousie 3,135 2,726 2,013 1,659 1,374 1,355 1,356 1,409 1,439 1,466 1,508
Aragón 2,414 1,958 1,438 1,163 1,065 1,125 1,166 1,224 1,260 1,262 1,322
Asturies 2,377 1,829 1,309 0,975 0,829 0,861 0,862 0,912 0,924 0,956 0,985
Îles Baléares 2,843 2,187 1,898 1,622 1,291 1,351 1,382 1,369 1,354 1,342 1,404
Îles Canaries 3,202 2,534 1,799 1,484 1,232 1,243 1,213 1,180 1,158 1,199 1,214
Cantabrie 2,680 2,161 1,455 1,152 0,922 1,056 1,096 1,155 1,183 1,212 1,160
Castille/León 2,316 2,041 1,498 1,172 0,975 0,997 1,020 1,050 1,066 1,093 1,111
Castille/Manche 2,626 2,381 1,832 1,614 1,361 1,287 1,291 1,331 1,334 1,340 1,344
Catalogne 2,863 1,898 1,489 1,252 1,147 1,281 1,333 1,390 1,433 1,455 1,473
Estrémadure 2,526 2,499 1,924 1,630 1,351 1,287 1,254 1,273 1,263 1,277 1,314
Galice 2,383 2,068 1,475 1,171 0,952 0,965 0,948 0,996 0,999 1,018 1,033
Madrid 2,911 2,088 1,545 1,273 1,125 1,254 1,313 1,366 1,385 1,375 1,408
Murcie 3,228 2,882 2,023 1,727 1,411 1,474 1,529 1,580 1,564 1,594 1,639
Navarre 2,659 2,003 1,420 1,234 1,114 1,210 1,313 1,386 1,396 1,345 1,388
Pays basque 2,773 1,855 1,285 0,986 0,912 1,039 1,090 1,161 1,182 1,191 1,226
La Rioja 2,454 2,065 1,490 1,207 1,049 1,156 1,214 1,322 1,316 1,340 1,313
Communauté valencienne 2,917 2,328 1,629 1,377 1,198 1,296 1,343 1,347 1,360 1,390
Ceuta - - - - 1,808 1,685 1,760 1,771 1,885 1,927 2,587
Melilla - - - - 2,070 2,015 1,898 2,030 1,855 1,947 2,670
Total 2,803 2,215 1,642 1,362 1,173 1,234 1,263 1,310 1,329 1,346 1,373

La fécondité des femmes espagnoles est l'une des plus basses de l'Union européenne, mais le taux de fécondité n'est pas homogène dans toutes les régions du pays. L'Espagne orientale et sud-orientale qui jouxte la Méditerranée et qui bénéficie d'un important boom économique et de ce fait d'une immigration intense, s'en sort nettement mieux que le reste du pays. Par contre les régions économiquement moins bien loties de l'ouest et surtout du nord-ouest du pays connaissent un niveau de fécondité extrêmement bas. Ainsi, avec moins d'un enfant par femme depuis la fin des années 1980, les Asturies sont au même niveau que Macao, Hong-Kong et la Corée du Sud[7] ). Mais la situation est semblable au Pays basque, en Castille-et-León, en Cantabrie, aux îles Canaries et encore plus accentuée en Galice. À part les îles Canaries dont la démographie est soutenue par une intense immigration, l'ensemble des autres régions citées, qui ne bénéficient guère d'un courant d'immigration, devraient perdre la moitié de leur population d'ici le milieu du siècle (migrations non comprises), si du moins rien ne change du point de vue de la fécondité.

Taux net de reproduction[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Taux net de reproduction.

Le taux net de reproduction est l'indicateur démographique qui mesure le degré de remplacement d'une génération par la suivante. Le remplacement est assuré si le taux net vaut 1,00 au moins. S'il est inférieur à 1,00, il y aura baisse de la population, et cette baisse sera d'autant plus forte que le taux est bas. Pour l'Espagne, le taux net de reproduction valait 0,663 en 2006. Cela implique, si ce taux se maintient dans le futur et sans migrations, une baisse des naissances de 33,7% d'ici trente ans (en 2036) et en conséquence une diminution de 33,7% du nombre d'habitants du pays, tous les trente ans.

Politique familiale[modifier | modifier le code]

À partir du 3 juillet 2007, une prime de naissance de 2 500 euros est versée à tous les parents pour autant qu'ils résident légalement en Espagne. Appliquée au nombre de naissances enregistrées en 2006, cette mesure a un coût approximatif de 1,2 milliard d'euros, facilement finançable dans ce pays où le budget affichait un surplus de 18 milliards annuellement.

Auparavant, l'Espagne avait une politique de soutien aux familles quasi inexistante. Une allocation familiale de 291 euros annuellement par enfant mineur à charge, était versée, et uniquement aux familles les plus modestes. En outre, une prime d'environ 450 euros était versée pour la naissance d'un enfant. À part cela, il n'y avait pas d'aide publique à la famille.

Cependant, l'État-providence reste peu développé en Espagne[8] : le pays possède un taux de prélèvements obligatoires peu élevé (37% du PIB) et les dépenses sociales parmi les plus faibles de la zone euro (20,3% du PIB)[8].

Les allocations familiales ne sont versées qu'aux familles dont le revenu ne dépasse pas les 11 000 euros par an[8]. Le montant de cette aide est de 24,25 euros par enfant et par mois[8]. La sécurité sociale attribue en outre 100 euros par mois aux mères d'enfant de moins de 3 ans lorsqu'elles travaillent[8]. Il existe peu de garderies publiques et elles sont réservées aux foyers les plus modestes[8]. Le système espagnol ne prévoit aucune aide pour la garde d'enfant à domicile.

Dans pareil contexte, au sein d'un pays développé où le coût de la vie est élevé, l'effondrement de la natalité de ces dernières décennies n'a rien d'étonnant et se comprend aisément, l'arrivée d'un enfant engendrant presque toujours une chute très sensible du niveau de vie.

Immigration[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Immigration en Espagne.

Entre 2001 et 2006, le pays a accueilli une moyenne de 600 000 personnes par an[9]. En janvier 2008, 5,27 millions de personnes, soit 11,5% de la population espagnole, étaient de nationalité étrangère[9]. Comme indiqué plus, la crise économique mondiale des années 2008 et suivantes à fait reculé depuis les années 2010 le nombres d'étrangers la faisant passer à 10,7 % de la population totale.

Problèmes liés à l'immigration clandestine[modifier | modifier le code]

Distribution de la population étrangère en Espagne en 2005

Le gouvernement Zapatero a régularisé environ 700 000 immigrés clandestins entre février et mai 2005. Certains pays membres de l'espace de Schengen, comme l'Allemagne ou les Pays-Bas, ont critiqué cette mesure car les immigrés munis de papiers délivrés par l'Espagne peuvent ensuite circuler librement dans les autres pays[10].

La majorité des immigrants qui arrivent en Espagne proviennent d' Amérique latine (36,21%), suivie de l'Europe Occidentale (21,06%), de l'Europe de l'Est (17,75%) et enfin du Maghreb (14,76%). Les étrangers originaires de l'Afrique, et plus particulièrement d'Afrique subsaharienne, ainsi que de l'Asie ne constituent qu'une part fort minoritaire des arrivées.

L'arrivée de clandestins africains sur les îles Canaries a été médiatisée. Au cours des cinq premiers mois de 2006, plus de 7 500 immigrés illégaux ont débarqué sur les côtes de cet archipel espagnol[11]. Le Premier ministre a dû répondre aux attaques de l'opposition sur cette question et a demandé le soutien de l'Union européenne. Celle-ci a promis l'envoi de patrouilles aéronavales afin de surveiller la région. D'autre part, le gouvernement espagnol a renforcé sa collaboration diplomatique avec les pays d'Afrique de l'Ouest. Le journal La Razon a révélé que sur les quatre premiers mois de 2006, 60 000 Roumains et Bulgares étaient arrivés en Espagne. Il a rappelé que l'immigration la plus importante venait d'Amérique latine et d'Europe de l'Est.

Répartition par nationalité[modifier | modifier le code]

Pays
origine
Population étrangère au 1er janvier
1998 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010
Total 637 085 1 370 657 1 977 946 2 664 168 3 034 326 3 730 610 4 144 166 4 519 554 5 268 762 5 648 671 6 108 940
Algérie 5 924 18 265 28 921 36 301 39 425 46 278 47 079 45 813 51 922 56 201 58 129
Gambie 5 462 9 235 11 034 12 705 13 320 15 838 17 425 17 393 19 350 21 534 22 045
Ghana 636 2 321 3 598 5 264 7 118 10 482 13 288 12 699 13 133 15 179 15 536
Guinée 1 925 3 588 4 547 5 392 5 946 8 051 9 123 9 159 10 413 11 958 12 430
Guinée
Équatoriale
4 150 8 188 9 759 11 123 11 590 13 096 13 251 13 129 14 676 15 652 15 405
Mali 615 2 449 3 829 5 300 6 890 12 158 14 886 17 094 19 704 23 142 23 956
Maroc 111 043 233 415 307 458 378 979 420 556 511 294 563 012 582 923 652 695 718 055 746 760
Mauritanie 909 3 598 5 168 6 782 7 443 9 611 9 652 9 271 9 916 11 468 11 684
Nigeria 941 7 598 12 254 16 802 20 316 27 203 31 588 32 119 37 475 42 323 43 623
Sénégal 4 880 10 627 14 459 18 687 21 465 29 608 35 079 36 955 46 620 56 590 61 383
Cuba 10 354 24 534 31 832 38 332 39 674 45 009 44 739 45 698 50 759 54 621 54 537
Rep.Domin 16 688 31 153 37 830 44 290 47 973 57 134 61 071 65 119 77 822 88 103 90 195
États-Unis 12 901 17 457 19 946 23 398 22 184 25 831 24 517 22 082 23 903 24 934 25 412
Mexique 4 072 7 473 10 247 15 435 18 113 22 922 23 857 21 107 23 025 24 958 25 184
Argentine 19 315 32 429 56 714 109 445 130 851 152 975 150 252 141 159 147 382 142 270 130 557
Bolivie 1 249 6 619 13 517 28 432 52 345 97 947 139 802 200 496 242 496 230 703 210 624
Brésil 6 709 17 078 23 719 31 270 37 448 54 115 72 441 90 161 116 548 126 185 116 551
Chili 6 550 11 674 16 949 23 911 28 260 35 800 39 704 40 844 46 068 46 455 44 134
Colombie 9 997 87 209 191 018 244 684 248 894 271 239 265 141 261 542 284 581 296 674 289 296
Équateur 3 972 139 022 259 522 390 297 475 698 497 799 461 310 427 099 427 718 421 426 395 069
Paraguay 594 928 1 365 2 536 5 734 16 295 28 587 46 238 67 403 81 551 84 846
Pérou 19 757 34 975 44 752 55 915 68 646 85 029 95 903 103 650 121 932 139 179 139 284
Uruguay 4 452 6 828 11 352 20 889 31 413 42 433 45 508 46 069 50 544 50 429 46 315
Venezuela 8 986 16 549 22 257 29 716 38 718 49 206 51 261 51 481 58 317 61 468 59 786
Chine 11 611 27 574 37 651 51 228 62 498 87 731 104 681 106 652 125 914 147 479 156 607
Philippines 8 930 12 780 15 017 17 840 17 595 19 927 19 794 20 385 24 120 27 312 28 704
Inde 5 680 7 996 10 007 12 657 13 871 17 558 20 550 21 296 25 185 29 742 32 723
Pakistan 2 565 8 274 13 971 21 011 23 140 31 913 42 138 42 105 47 001 54 101 56 402
Allemagne 60 495 99 217 113 808 130 232 117 250 133 588 150 490 164 405 181 174 191 002 195 579
France 35 867 51 582 59 811 69 930 66 858 77 791 90 021 100 408 112 610 120 507 123 681
Belgique 12 999 19 869 22 944 25 908 23 725 26 670 29 526 31 412 33 906 35 379 36 087
Italie 19 287 34 689 46 221 65 396 77 130 95 377 115 791 135 108 157 789 175 316 183 999
Pays-Bas 15 798 23 146 26 392 30 321 29 041 33 845 39 484 44 398 49 331 52 494 53 919
Pologne 5 521 13 469 18 818 24 897 27 862 36 477 45 797 61 464 78 560 85 040 86 199
Portugal 35 960 47 064 52 055 56 672 55 769 66 236 80 635 100 616 127 199 140 870 142 299
Royaume
-Uni
75 600 107 326 128 121 161 507 174 810 227 187 274 722 314 951 352 957 375 703 387 226
Suisse 10 741 13 387 14 407 15 611 13 528 14 638 15 385 16 361 17 450 17 936 18 294
Bulgarie 1 453 12 035 29 741 52 838 69 854 93 037 101 617 122 057 153 973 164 717 269 195
Roumanie 2 258 31 641 67 279 137 347 207 960 317 366 407 159 527 019 731 806 898 892 1 029 715
Russie 2 537 10 047 16 789 23 748 28 451 36 319 39 904 39 798 44 669 47 432 49 166
Ukraine 462 10 318 26 278 42 098 52 748 65 667 69 893 69 983 79 096 82 265 82 373

Mouvement naturel de la population étrangère[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant reprend les principales données relatives au mouvement naturel de la population étrangère en Espagne. La troisième colonne (intitulée "Pourcentage") affiche le pourcentage d'un groupe d'étrangers par rapport à la totalité de ceux-ci.

Mouvement naturel de la population étrangère en Espagne[12]
Pays Effectifs au
01-01-2005
Pourcentage Pourcentage
de femmes
Naissances
2005
Décès
2005
Naissances
2006
Naissances
2008
Naissances
2009
Maroc 511 294 13,7 33,3 14 558 665 17 205 25 320 25 877
Équateur 497 788 13,3 51,4 9 922 265 8 999 9 503 8 074
Roumanie 317 366 8,5 45,4 6 855 276 8 666 13 584 11 799
Colombie 271 239 7,3 56,6 4 975 172 4 723 5 314 4 999
Royaume-Uni 227 187 6,1 49,4 1 566 2 390 1 676 1 743 1 602
Argentine 152 975 4,1 49,3 2 326 264 2 445 2 507 2 122
Allemagne 133 588 3,5 49,5 817 1 378 893 1 000 1 028
Bolivie 97 947 2,6 55,6 2 984 4 165 6 478 5 034
Italie 95 377 2,6 40,6 954 297 1 018 1 428 1 529
Chine 87 731 2,4 44,9 2 765 2 960 4 513 4 717
Pérou 85 029 2,3 53,8 1 521 1 858 2 440 2 446
France 77 791 2,1 50,8 1 093 493 1 208 1 305 1 287
Portugal 66 236 1,8 42,5 805 353 1 009 1 352 1 194
Brésil 54 115 1 446 1 930 3 188 2 714
Bulgarie 93 037 1 117 1 361 1 944 1 624
Paraguay 16 295 493 843 2 208 1 970
Dominicaine 57 134 1 013 1 288 1 883 1 948
Sénégal 29 608 533 644 799 1 110
Russie 36 319 957 1 004 1 195 1 102
Ukraine 65 667 893 1 008 1 258 1 150
Algérie 46 278 860 1 085 1 594 1 685
Pologne 36 477 788 947 1 359 1 298
Nigéria 27 203 786 1 044 1 640 1 561
Venezuela 49 206 785 945 1 191 1 109
Pays d'Amérique 1 474 493 28 773 1 488 30 703 39 234 34 626
Pays d'Afrique 713 974 18 729 957 22 255 32 099 33 141
Pays d'Europe 1 352 253 18 134 7 082 21 415 29 327 26 673
Pays d'Asie 186 848 4 266 169 4 749 6 770 7 159
Total général 3 730 610 46,6 69 933 9 709 79 169 107 475 101 652

Taux de natalité 2009 d'après le pays d'origine[modifier | modifier le code]

Pays Effectifs au
01-01-2009
dont
femmes
Naissances
2009
Taux de
natalité
( ‰ )
Roumanie 798 892 373 151 11 799 14,76
Maroc 718 055 274 157 25 877 36,04
Équateur 421 426 213 363 8 074 19,16
Royaume-Uni 375 703 185 196 1 602 4,26
Colombie 296 674 163 969 4 999 16,85
Bolivie 230 703 130 214 5 034 21,82
Allemagne 191 002 94 932 1 028 5,38
Italie 175 316 72 501 1 529 8,72
Bulgarie 164 717 75 466 1 624 9,89
Chine 147 479 67 384 4 717 31,98
Argentine 142 270 71 214 2 122 14,91
Portugal 140 870 51 652 1 194 8,47
Pérou 139 179 69 664 2 446 17,57
Brésil 126 185 76 184 2 714 21,5
France 120 507 59 882 1 287 10,68
Dominicaine 88 103 50 776 1 948 22,11
Pologne 85 040 39 686 1 298 15,26
Ukraine 82 265 43 376 1 150 13,98
Paraguay 81 551 53 258 1 970 21,15
Venezuela 61 468 35 493 1 109 18,04
Sénégal 56 590 9 320 1 110 19,61
Algérie 56 201 16 738 1 685 29,98
Russie 47 432 32 320 1 102 23,23
Nigéria 42 323 16 328 1 561 36,90
Pays d'Europe 2 496 891 1 182 564 26 673 10,68
Pays d'Amérique 1 842 913 1 003 939 34 626 18,79
Pays d'Afrique 1 009 169 353 971 33 141 32,85
Pays d'Asie 296 734 114 254 7 159 24,13
Total général 5 648 671 2 656 035 101 652 17,995

Différents types d'immigrants[modifier | modifier le code]

On distingue trois types d'immigration en Espagne :

  • Immigration ouest-européenne : il s'agit surtout mais pas seulement d'une immigration de retraités venus chercher un climat doux et agréable pour y passer leurs dernières années. Ces immigrants sont souvent aisés. Cette population présente un taux fort élevé de mortalité. Ainsi, en 2004, sur 9 399 décès d'étrangers, il y a eu 6 975 décès d'Européens, soit 74,2%. Parmi eux, 2 228 Britanniques (23,7% des décès d'étrangers) et 1 438 Allemands (soit 15,3%). Parmi les jeunes immigrés de ce type, la fécondité est très basse, comme dans leur pays d'origine. Ce type d'immigrants ne contribue pas à un quelconque redressement démographique.
  • Immigration est-européenne : surtout Roumains, Bulgares, Russes et Ukrainiens. Moins âgée que la catégorie précédente, cette population englobe des populations venues essentiellement pour chercher du travail afin d'améliorer leur existence. Notons chez les Roumains un pourcentage important de Tsiganes. Hormis les Tsiganes, la fécondité de ces immigrés est extrêmement basse, comme du reste dans leur pays d'origine.
  • Immigration des pays en développement enfin : surtout latino-américaine et africaine. Essentiellement composée d'adultes jeunes et en bonne santé, venus chercher du travail en Europe et actifs dans une grande variété de secteurs (souvent sous-payés) : construction, tourisme, ouvriers agricoles, soignantes, domestiques, manœuvres et ouvriers de l'industrie, etc. Cette catégorie d'immigrants présente une forte fécondité et, compte tenu de sa jeunesse, une très faible mortalité.

La plupart des clandestins entrent dans les deux dernières catégories.

Entrées d'étrangers par origine[modifier | modifier le code]

Selon les chiffres de l'INE[13] :

Origine 2005 2009
Total Hommes Femmes Total Hommes Femmes
Roumanie 93 976 48 444 45 532 41 938 19 322 22 616
Maroc 69 288 45 159 24 129 37 598 18 118 19 480
Royaume-Uni 41 633 21 463 20 170 17 223 8 962 8 261
Bolivie 38 349 16 296 22 053 4 056 1 828 2 228
Argentine 23 664 12 130 11 534 7 721 3 476 4 245
Brésil 20 771 8 704 12 067 10 369 3 851 6 518
Colombie 20 541 9 771 10 770 18 749 8 286 10 463
Pérou 17 095 8 715 8 380 12 793 5 406 7 387
Bulgarie 15 453 8 222 7 231 7 328 3 734 3 594
Chine 14 729 8 548 6 181 10 266 4 882 5 384
Allemagne 13 508 7 043 6 465 8 899 4 301 4 598
Portugal 11 966 8 462 3 504 7 530 4 682 2 848
Équateur 11 588 5 973 5 615 10 989 5 345 5 644
Paraguay 11 127 3 441 7 686 10 857 3 084 7 773
Venezuela 11 082 4 870 6 212 6 292 2 661 3 631
Dominicaine 10 506 4 780 5 726 8 447 3 720 4 727
France 9 912 5 441 4 471 8 034 4 247 3 787
Italie 9 376 5 548 3 828 9 840 5 573 4 267
Ukraine 8 633 4 301 4 332 4 313 1 626 2 687
Pakistan 7 427 6 229 1 198 6 332 5 064 1 268
Chili 7 301 3 715 3 586 3 165 1 433 1 732
Uruguay 7 234 3 633 3 601 1 732 773 959
Pologne 7 165 4 084 3 081 3 489 1 433 2 056
Russie 6 577 2 134 4 443 5 225 1 860 3 365
Sénégal 5 718 4 844 874 6 535 5 411 1 124
Nigéria 5 259 3 352 1 907 2 663 1 676 987
Cuba 5 215 2 354 2 861 4 863 2 055 2 808
Algérie 5 137 3 685 1 452 3 995 2 364 1 631
Pays-Bas 4 951 2 676 2 275 3 044 1 569 1 475
Mexique 4 535 2 012 2 523 4 335 1 867 2 468
États-Unis 3 644 1 859 1 785 4 373 2 138 2 235
Inde 3 566 2 733 833 4 472 2 902 1 570
Mali 2 833 2 694 139 1 921 1 673 248
Ghana 2 791 2 511 280 1 316 983 333
Belgique 2 641 1 415 1 226 1 813 957 856
Lituanie 2 506 1 422 1 084 1 212 653 559
Moldavie 1 801 1 036 765 1 221 538 683
Guinée Équatoriale 1 787 640 1 147 1 547 530 1 017
Suède 1 719 830 889 1 501 675 826
Gambie 1 676 1 518 158 1 569 1 315 254
Philippines 1 653 721 932 2 706 944 1 762
Norvège 1 536 803 733 1 171 575 596
Irlande 1 529 835 694 1 280 701 579
Arménie 1 525 892 633 613 286 327
Suisse 1 464 721 743 1 146 530 616
Bangladesh 1 435 1 222 213 1 770 1 346 424
Mauritanie 1 304 1 048 256 876 618 258
Pays inconnu 103 975 58 801 45 174 124 192 71 101 53 091
Origine 2005 2009
Total Hommes Femmes Total Hommes Femmes

Totaux :

Continents
d'origine
Immigrants 2005 Immigrants 2008 Immigrants 2009
Total Hommes Femmes Total Hommes Femmes Total Hommes Femmes
Europe 247 112 130 696 116 416 183 385 94 706 88 679 134 956 66 149 68 807
Union européenne 222 261 118 930 103 331 161 414 84 929 76 485 118 586 59 465 59 121
Reste de l'Europe 24 851 11 766 13 085 21 971 9 777 12 194 16 370 6 684 9 686
Afrique 101 295 69 437 31 858 104 186 65 181 39 005 62 973 35 740 27 233
Amériques 198 091 90 334 107 757 218 255 100 674 117 581 117 362 48 468 68 894
Asie 31 725 21 011 10 714 43 925 26 655 17 270 29 431 17 241 12 190
Océanie 513 283 230 509 260 249 428 217 211
Pays inconnu 103 975 58 801 45 174 141 968 82 956 59 012 124 192 71 101 53 091
Total mondial 682 711 370 562 312 149 692 228 370 432 321 796 469 342 238 916 230 426

Poids relatif de l'immigration en Espagne[modifier | modifier le code]

D'après Latinreporters.com (en date du 30 janvier 2006), le solde migratoire positif estimé pour 2005 par Eurostat est de 652 300. En conséquence, « l'Espagne assume ainsi 38,5% de l'accroissement annuel des immigrés dans l'Union européenne ». (Il est à remarquer qu'Eurostat évalue la population globale de l'Espagne à 43 781 000 habitants au 1er janvier2006, soit une notable différence par rapport aux chiffres de l'INE)[14].

Nuptialité[modifier | modifier le code]

En Espagne, le mariage entre personnes de même sexe est légal depuis 2004.

Année Total
mariages
Mariages
sexes différents
Mariages
homosexuels
Mariages
entre hommes
Mariages
entre femmes
2005 208 467 208 146 321 252 69
2006 211 818 207 244 4 574 3 190 1 384

Mariages d'après la nationalité des époux[modifier | modifier le code]

Les chiffres suivants concernent uniquement les mariages entre conjoints de sexe différent et excluent donc les mariages homosexuels.

Uniquement les mariages entre personnes de sexe différent[15]
Année Total des
mariages
mariages entre
Espagnols
Au moins un des conjoints est étranger
Au moins
un des conjoints
étranger
2 conjoints
étrangers
Un conjoint
étranger
Espagnol-
étrangère
Espagnole
-étranger
1998 207 041 196 630 10 411 1 144 9 267 4 496 4 771
1999 208 129 196 870 11 259 1 198 10 061 5 137 4 924
2000 216 451 204 657 11 794 1 593 10 201 5 316 4 985
2001 208 057 193 963 14 094 2 340 11 754 6 517 5 237
2002 211 522 193 062 18 460 4 092 14 368 8 329 6 039
2003 212 300 186 218 26 082 6 994 19 088 11 349 7 739
2004 216 149 185 219 30 930 8 282 22 648 13 574 9 074
2005 208 146 178 542 29 604 7 202 22 402 13 672 8 730
2006 207 244 174 654 32 590 8 178 24 412 14 793 9 619
2008 194 022 157 702 36 320 8 266 28 054 16 811 11 243

Religions[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Religion en Espagne.

Au recensement de l'année 2000, 66,7% de la population se déclarait catholique, 32,1% se déclarait non croyante, et le 1,2% restant se déclarait croyante d'autres religions ou confessions (musulmans, chrétiens orthodoxes, protestants, juifs, etc.).

Génétique[modifier | modifier le code]

Une étude récente de Adams et al. en 2008 a montré que les Espagnols auraient en moyenne environ 70% d'ancêtres européens, 20% d'ancêtres Juifs Sépharades et 10% d'ancêtres Nord-Africains[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (es)INE
  2. « En Espagne, la population continue de baisser », sur Le Monde,‎ 22 avril 2014
  3. [xls]Instituto Nacional de Estadística (INE)
  4. INE Cifras oficiales de población
  5. Institut national d'études démographique (INED) - France
  6. (es) [PDF]PDF - INE espagnol - población en 2005
  7. INED - Population et Sociétés - Tous les pays du monde (2007)
  8. a, b, c, d, e et f Cécile Chambraud, « La vie sans filet d'une famille espagnole de "niveau moyen" dans un Etat social faible », dans Le Monde du 21-02-2008, mis en ligne le 20-02-2008, [lire en ligne]
  9. a et b M. J. López « Les Marocains d'Espagne ont enfin leur discothèque », dans El País cité dans Courrier international du 15-10-2007, [lire en ligne]
  10. Marc Semo, « La forteresse Europe se barricade avec des mesurettes », Libération,‎ 27 mai 2006 (lire en ligne)
  11. « Face à l’afflux d’immigrés clandestins, le gouvernement espagnol en appelle à l’Europe  » dans Le Figaro, web, 24/05/2006
  12. [xls] Naissances de mère étrangère d'après la nationalité en 2005
  13. Institut national de statistique espagnol
  14. Immigration: l'Espagne toujours no 1 de l'UE en 2005 - Latinreporters.com
  15. INE - Instituto Nacional de Estadística
  16. (en)[PDF] (en) Adams et al., « The Genetic Legacy of Religious Diversity and Intolerance: Paternal Lineages of Christians, Jews, and Muslims in the Iberian Peninsula », The American Journal of Human Genetics, vol. 83,‎ 2008, p. 725 (publication)/ 1 (pdf) (DOI 10.1016/j.ajhg.2008.11.007, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]