Démographie de l'Australie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Démographie de l'Australie
Pyramide des âges de l'Australie en 2005
Pyramide des âges de l'Australie en 2005
Dynamique
Population (2013) 23 130 900 hab.
Accroissement naturel 0,85 %
Indice de fécondité 1,93 enfant par
Taux de mortalité 7,51 ‰
Taux de mortalité infantile 4,63 ‰
Espérance de vie à la naissance 80,50 ans
Âge médian
Homme 36,0 ans
Femme 37,7 ans
Structure par âge
0-14 ans 19,6 %
15-64 ans 67,3 %
65 ans et plus 13,1 %
Rapport de masculinité
À la naissance 105 /100
Moins de 15 ans 105 /100
15-64 ans 102 /100
65 ans et plus 79 /100
Migration
Solde migratoire 3,85 ‰
Composition linguistique
Anglais 79,1 %
Chinois 2,1 %
Italien 1,9 %
Autres 11,1 %
Non-spécifié 5,8 %
Composition ethnique
Blancs 92 %
Asiatiques 5 %
Autochtones et autres 3 %

Les données démographiques de l'Australie couvrent les statistiques de base, les villes les plus peuplées, l'appartenance ethnique et l'affiliation religieuse.

La population australienne, de 23,1 millions d'habitants en 2013, s'accroît à un taux de 1,8 % par an[1]. L'Australie est le 53e pays le plus peuplé dans le monde et sa population est en grande partie urbaine.

Structure de la population actuelle[modifier | modifier le code]

La plupart des données qui suivent ont été tirées du Bureau australien des statistiques.

Structure des âges[modifier | modifier le code]

de 0 à 14 ans: 19,6 % (hommes : 2 031 313/femmes 1 936 802)
de 15 à 64 ans: 67,3 % (hommes : 6 881 863/femmes 6 764 709)
65 ans et plus: 13,1 % (hommes : 1 170 589/femmes 1 478 806) (est. 2006)

Âge moyen[modifier | modifier le code]

Total: 36,9 ans
hommes: 36 ans
femmes: 37,7 ans (estimation 2006)

Croissance démographique[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1,4 % (mars 2008 - ABS)

En mars 2008, la détermination de la vitesse de croissance de la population est calculée sur les données suivantes:

  • une naissance toutes les 1 minute et 55 secondes,
  • un décès toutes les 3 minutes et 58 secondes,
  • un gain net de un migrant toutes les 2 minutes et 51 secondes aboutissant à:

En 2005 on estimait à:

Au temps de la Fédération australienne en 1901, le taux de l'accroissement naturel était de 14.9 personnes par 1000 personnes. Le taux a augmenté à un sommet de 17.4 par mille dans les années 1912, 1913 et 1914. Durant la Grande Dépression, il a baissé à un minimum de 7,1 pour 1 000 personnes en 1934 et 1935. Tout de suite après la Seconde Guerre mondiale, au milieu de la fin des années 1940, il a augmenté brusquement suite au commencement du Baby boom et à l'immigration de beaucoup de jeunes qui avaient alors des enfants en Australie, avec un plateau des taux de plus de 13,0 personnes pour 1 000 personnes pendant chaque année de 1946 à 1962.

Il y a eu une chute dans le taux d'augmentation naturelle depuis 1962 en raison de la chute de fécondité. En 1971 le taux d'augmentation naturelle était de 12,7 personnes par 1 000habitants; une décennie plus tard il était tombé à 8,5. En 1996 il est tombé en dessous de sept pour la première fois, la tendance à la baisse continuant à la fin des années 1990. Les projections de population par le Bureau Australien des Statistiques indiquent que, si la fertilité reste aussi basse, combinée avec l'augmentation de la mortalité d'une population vieillissante, on aboutira à l'arrêt de l'augmentation naturelle de la population environ au milieu des années 2030. Cependant en 2006, le taux de fécondité est monté à 1,81, un des taux les plus hauts dans l'OCDE, probablement à la suite d'une campagne pro-fertilité organisée par le gouvernement fédéral et les États avec le Bonus pour Bébé du gouvernement fédéral.

Depuis 1901, le taux de mortalité brut est tombé d'environ 12,2 morts pour 1 000 personnes à 6,7 en 2000[2].

Proportion des sexes[modifier | modifier le code]

À la naissance:1,05 homme(s)/femme
Moins de 15 ans: 1,05 homme(s)/femme
15-64 ans: 1,02 homme(s)/femme
65 ans et plus: 0,79 homme(s)/femme
Total de la population: 0,99 homme(s)/femme (est. 2006)

Espérance de vie à la naissance[modifier | modifier le code]

Homme: 78,5 ans
Femme: 83,5 ans (2003-2005, ABS[3])

VIH/SIDA[modifier | modifier le code]

Taux de fréquence adulte: 0,45 % (est. 2003)
Personnes vivant avec le SIDA/VIH: 14 000 (est. 2003)
Morts: moins de 1 500 (est. 2003)

Alphabétisation[modifier | modifier le code]

Définition : est âgé de plus de 15 ans et sait lire et écrire
Population totale : 99 %
Hommes : 99 %
femmes : 99 % (estimation 2003)

Natalité[modifier | modifier le code]

Année Naissances Indice de fécondité
(enfants par femme)
Taux de natalité
(pour 1000 habitants)
2002 250 988 1,77 12,9
2003 251 161 1,77 12,7
2004 254 246 1,78 12,8
2005 264 493 1,85 13,1
2006 270 849 1,88 13,2
2007 292 152 1,99 14,0
2008 302 272 2,02 14,2
2009 301 253 1,97 13,9
2010 303 318 1,95 13,8
2011 301 617 1,92 13,5
2012 309 582 1,93 13,6

Source : Australian Bureau of Statistics (publié en octobre 2013)

Immigration[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Immigration en Australie.

Solde migratoire[modifier | modifier le code]

Année Solde migratoire Population de l'Australie Taux net de migration
2006 + 182 196 20 627 500 9,0 ‰
2007 + 244 030 21 016 100 11,8 ‰
2008 + 315 687 21 475 600 15,0 ‰
2009 + 246 900 21 865 600 11,5 ‰
2010 + 172 038 22 172 500 7,9 ‰
2011 + 201 555 22 512 100 9,1 ‰
2012 + 235 914 22 906 400 10,5 ‰

Source : Australian Bureau of Statistics[1]

Origine récente des immigrés[modifier | modifier le code]

Au cours de l'année 2009[4] :

Rang Pays Solde migratoire  % du total
1 Inde + 45 913 18,6 %
2 Chine + 31 827 12,9 %
3 Nouvelle-Zélande + 20 772 8,4 %
4 Angleterre + 18 429 7,5 %
5 Philippines + 9 791 4,0 %
6 Viêt Nam + 8 349 3,4 %
7 Népal + 7 453 3,0 %
8 Afrique du Sud + 7 097 2,9 %
9 Corée du Sud + 5 874 2,4 %
10 Malaisie + 5 717 2,3 %
Autres pays + 85 678 34,7 %
Total + 246 900 100,0 %

Pays de naissance[modifier | modifier le code]

Résidents australiens par pays de naissance, 2006.
Source : Bureau Australien des Statistiques[5]

D'après le recensement de 2011, 5 290 436 personnes sont nées en dehors de l'Australie, soit 24,6 % de la population totale[6].

Rang Pays de naissance Population
1 Drapeau de l'Angleterre Angleterre 911 592
2 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 483 396
3 Drapeau de la République populaire de Chine Chine
(hors Hong Kong, Taïwan et Macao)
318 969
4 Drapeau de l'Inde Inde 295 363
5 Drapeau de l'Italie Italie 185 401
6 Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam 185 039
7 Drapeau des Philippines Philippines 171 233
8 Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud 145 683
9 Écosse Écosse 133 432
10 Drapeau de la Malaisie Malaisie 116 196
11 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 108 003
12 Drapeau de la Grèce Grèce 99 938
13 Drapeau du Sri Lanka Sri Lanka 86 413
14 Drapeau des États-Unis États-Unis 77 010
15 Drapeau du Liban Liban 76 451
16 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 76 047
17 Drapeau de Hong Kong Hong Kong 74 955
18 Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud 74 538
19 Drapeau de l'Irlande Irlande 67 318
20 Drapeau de l'Indonésie Indonésie 63 159
21 Drapeau des Fidji Fidji 56 979
22 Drapeau de la Croatie Croatie 48 828
23 Drapeau de la Pologne Pologne 48 678
24 Drapeau de Singapour Singapour 48 646
25 Drapeau de l'Irak Irak 48 171
26 Drapeau de Thaïlande Thaïlande 45 466
27 Drapeau de Malte Malte 41 274
28 Drapeau de la Macédoine Macédoine 40 221
29 Drapeau du Canada Canada 38 871
30 Drapeau de l'Égypte Égypte 36 533

Groupes ethniques[modifier | modifier le code]

La plupart des estimés 21 millions d'Australiens sont descendants de colons d'ère coloniale et des immigrants post-fédération de l'Europe, autour de 85 % de la population australienne étant de descendance Européenne. Pendant des générations, la grande majorité tant de colons d'ère coloniale que des immigrants post-fédération est venue presque exclusivement du Royaume-Uni et de l'Irlande, et les gens de l'Australie sont toujours principalement d'origine ethnique Anglaise ou Irlandaise. Des minorités ethniques non-européennes significatives incluent les Asiatiques (principalement des Chinois, des Philippins, des Vietnamiens et des Indiens) représentant environ 9 % de la population, et les Australiens indigènes, qui composent presque 3 % de la population actuelle

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, la population de l'Australie a plus que doublé, stimulée par l'immigration européenne à grande échelle pendant les décennies immédiates de l'après-guerre. L'immigration non-européenne, surtout de l'Asie et du Moyen-Orient, a augmenté significativement depuis les années 1970, notamment grâce à l'abolition de la Politique de l'Australie Blanche.

Dans le recensement australien de 2006[7], les résidents pouvaient proposer jusqu'à deux groupes ethniques pour définir leur généalogie. Une grande proportion d'entre eux proposant le groupe de généalogie 'australien' va probablement être descendue d'immigrants, mais ils voulaient ou étaient incapables de précisément tracer leur généalogie et ont ainsi choisi le groupe 'australien'. Proportionnées à la population résidente australienne, les généalogies les plus généralement proposées étaient :

Populations indigènes[modifier | modifier le code]

D'après le recensement 2001, 366 436 personnes interrogées ont déclaré qu'ils étaient Aborigènes (2,07 % de tous les répondants), 26,088 ont déclaré qu'ils étaient Indigènes du Détroit de Torres (0,15 %) et 17 636 ont déclaré qu'ils étaient Aborigènes et Indigènes du Détroit de Torres (0,10 %).

Néo-Zélandais[modifier | modifier le code]

Les Néo-Zélandais ont droit à des visas spéciaux qui les autorisent à rester pour vivre et travailler en Australie indéfiniment. Cependant, ils sont exclus des aides nationales auxquelles peuvent prétendre les citoyens australiens ou résidents permanents. De nouvelles règles datant de 2001 ont divisé les Néo-Zélandais vivant en Australie en deux catégories : ceux résidant dans le pays avant 2001 et ceux arrivés après. Les premiers pourront toucher des allocations chômage après deux ans de résidence, comme tout autre immigrant avec un visa permanent. Les derniers ne pourront prétendre à aucune allocation chômage du tout, comme cela est le cas pour les immigrants en Australie avec seulement un permis de travail.

Religions et croyances[modifier | modifier le code]

Article principal : Religion en Australie.

D'après le recensement de 2011 :

La catégorie "sans religion" inclut l'humanisme, l'athéisme, l'agnosticisme ou le rationalisme. Une cinquième sous-catégorie est "Pas de religion - nfd" (nfd: no further definition, sans plus de précision). Le Bureau Australien des Statistiques n'établit pas de statistiques sur le nombre de personnes qui relèvent de chaque sous-catégorie de "sans religion".

La déclaration du dictionnaire du recensement de 2001 du bureau sur les affiliations religieuses donne les raisons de collecter de telles informations :

Les données sur les affiliations religieuses sont utilisées à des fins de planification de bâtiments éducatifs, de soin des personnes âgées et d'autres services sociaux pourvus par des organisations religieuses, pour l'emplacement des églises, l'assignation des prêtres aux hôpitaux, prisons, services militaires et universités, l'allocation des temps de parole dans les radios et autres médias, et des études sociologiques.

Le niveau de pratique religieuse est beaucoup plus bas que la proportion de chrétiens indiquée dans les statistiques de l'ABS, la participation aux offices religieux étant de 1,5 million, environ 7,5 % de la population[8].

Langues[modifier | modifier le code]

Langue nationale de facto: anglais.

Autres langues : Italien, Grec, Allemand, Vietnamien, Tagalog, Chinois, les langues de l'Inde, l'arabe, l'indonésien, le macédonien.

Langues autochtones : Langues aborigènes d'Australie, langage des signes australien

Voir aussi le rapport ethnologique australien

Langue Locuteurs
Anglais uniquement 15 581 333
Italien 316 895
Grec 252 226
Cantonais 244 553
Arabe 243 662
Mandarin 220 600
Vietnamien 194 863
Espagnol 98 001
Philippin + Tagalog 92 331
Allemand 75 634
Hindi 70 011
Macédonien 67 835
Serbo-Croate 63 612
Langues aborigènes d'Australie 55 705
Coréen 54 623
Turc 53 857
Polonais 53 389
Serbe 52 534
Français 43 216
Indonésien 42 036
Maltais 36 514
Russe 36 502
Hollandais 36 183
Japonais 35 111
Tamil 32 700
Cingalais 29 055
Samoéen 28 525
Portugais 25 779
Khmer 24 715
Assyrien 23 526
Punjabi 23 164
Perse 22 841
Hongrois 21 565
Bengali 20 223
Urdu 19 288
Afrikaans 16 806
Bosniaque 15 743

Évolution de la population[modifier | modifier le code]

  • De 1901 à 2006, par tranche de cinq ans[9] :
Année Population
(au mois de juin)
Croissance démographique
1901 3 788 123
1906 4 059 083 + 7,2 %
1911 4 489 545 + 10,6 %
1916 4 943 173 + 10,1 %
1921 5 455 136 + 10,4 %
1926 6 056 360 + 11,0 %
1931 6 526 485 + 7,8 %
1936 6 778 372 + 3,4 %
1941 7 109 898 + 4,9 %
1946 7 465 157 + 5,0 %
1951 8 421 775 + 12,8 %
1956 9 425 563 + 11,9 %
1961 10 548 267 + 11,9 %
1966 11 599 498 + 10,0 %
1971 13 067 265 + 12,7 %
1976 14 033 083 + 7,4 %
1981 14 923 260 + 6,3 %
1986 16 018 350 + 7,3 %
1991 17 284 036 + 12,8 %
1996 18 310 714 + 5,9 %
2001 19 413 240 + 6,0 %
2006 20 848 760 + 7,4 %

*Inclut les évaluations de la population indigène d'avant 1961.

  • Depuis 2006, croissance annuelle[1] :
Année Population
(au mois de décembre)
Croissance démographique
2006 20 627 500
2007 21 016 100 + 1,88 %
2008 21 475 600 + 2,19 %
2009 21 865 600 + 1,82 %
2010 22 172 500 + 1,40 %
2011 22 512 100 + 1,53 %
2012 22 906 400 + 1,75 %

Tendances[modifier | modifier le code]

L'évolution de la croissance de la population australienne. Le taux de croissance de la population a changé de manière significative après les ruées vers l'or australiennes, la crise de 1929 et la Seconde Guerre mondiale.

La population australienne a augmenté d'une population estimée à environ 350 000 au temps de l'établissement des premières colonies, à la population actuelle de vingt et un millions. Cette croissance provient largement de l'émigration outre-mer (cf. Immigration en Australie). En raison de cette immigration, la composante européenne de la population décline en pourcentage, comme dans beaucoup d'autres pays occidentaux.

L'émigration joue aussi un rôle dans ces changements démographiques. Le terme de diaspora australienne, désigne les 850 000 citoyens australiens qui vivent en dehors de l'Australie aujourd'hui.

Le niveau actuel de l'immigration, cependant, reste beaucoup plus grand que le taux d'émigration.

Bien que l'Australie n'ait qu'une densité de deux personnes par km2, ce taux est trompeur : la plupart du continent est désertique ou semi-désertique et n'a que peu de valeur agricole[réf. nécessaire]. En conséquence de quoi, l'Australie est l'un des pays les plus urbanisés au monde : 91 % de la population vit dans des zones urbaines. Cependant les Australiens n'habitent que sur 1 % du pays, laissant la plupart des terres inhabitées.

Population indigène[modifier | modifier le code]

La toute première période largement acceptée pour les premières arrivées de peuples ancêtres des indigènes australiens actuels au continent de l'Australie place cette Migration humaine préhistorique il y a au moins 40,000 à 45,000 ans; d'autres preuves moins largement soutenues suggèrent un premier peuplement du continent vers 50,000-60,000 ans ou encore plus tôt. Ces premiers habitants de l'Australie étaient à l'origine des peuples de chasseurs-cueilleurs, qui essaimèrent progressivement partout sur le continent et les îles voisines. Bien que leur technologie ait peu évolué - utilisation du bois, de l'os, des outils en pierre et des armes - leur vie spirituelle et sociale était fort complexe. Le plus a parlé plusieurs langues et des confédérations parfois liées ont largement dispersé des groupes tribaux. La densité de population autochtone s'est étendue jusqu'à un habitant par mille carré (0,4 par km2 le long des côtes à une personne par 35 milles carrés (1 par 100 km2) dans l'intérieur aride. L'obtention alimentaire était d'habitude une question pour la famille nucléaire et était très exigeante, du fait qu'il y avait peu de gros gibier et que à part pour quelques communautés dans le sud-est plus fertile, ils n'avaient aucune agriculture.

L'Australie peut avoir été aperçue par des marins portugais dans 1601 et des navigateurs hollandais posés sur la côte d'interdiction de l'Australie Occidentale moderne plusieurs fois pendant le XVIIe siècle. Le Capitaine James Cook l'a revendiqué pour la Grande-Bretagne en 1770. À ce moment-là, la population natale était autour un demi-million, divisée en bien 500 tribus parlant beaucoup de langues différentes. La population Autochtone compte actuellement presque 500,000, représentant environ 2,5 % de la population. Depuis la fin de Seconde Guerre mondiale, les efforts ont été faits tant par le gouvernement que par le public pour être plus sensibles aux droits Autochtones et des besoins.

Aujourd'hui, beaucoup d'Aborigènes tribals mènent une vie traditionnelle arrangée dans les secteurs éloignés de l'Australie du nord, centrale et occidentale. Au sud, où la plupart des Aborigènes ont de descente mélangée, la plus vivante dans les villes.

Mosaïque 2008[modifier | modifier le code]

En utilisant les données les plus récentes du recensement australien de 2006 et plus de 11 autres sources, Mosaic 2000 (un outil géo-démographique) a révélé les statistiques suivantes en ce qui concerne les tendances sociales émergentes :

  • Les habitats de célibataires (aussi appelés SPUD, Single-person urban dwellings) sont maintenant les plus nombreux : 25 % des habitations servent à des personnes habitant seules.
  • Il y a plus de femmes célibataires que mariées : 51,4 % sont célibataires.
  • De plus en plus de personnes partent vers l'ouest pour profiter des opportunités d'emplois bien payés dans les villes minières à forte population - ces personnes sont appelées des Salary Miners (mineurs salariés)
  • Plus de 40 % des Australiens ont maintenant un parent né outre-mer, l'Afrique étant la source de la plus grande croissance de l'immigration. Ce sont surtout des immigrants blancs d'Afrique du Sud et de l'ancienne Rhodésie.
  • Le plus grand groupe démographique - les personnes du baby boom - prennent leur retraite en masse, avec de gros salaires. Point important : la proportion des personnes âgées de 65 ans et plus doublera dans 30 ans, passant de 12,5 % à 25 %.

Nationalité[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Australian Bureau of Statistics - Australian Demographic Statistics, Jun 2013 (publié en décembre 2013)
  2. Year Book Australia, 2002
  3. Deaths, Australia, 2008
  4. (en) Department of Immigration and Citizenship - The Outlook for Net Overseas Migration – December 2011 (publié en février 2012)
  5. [PDF] (en) Australian Bureau of Statistics, accédé le 9 décembre 2007
  6. (en) The People of Australia, Statistics from the 2011 Census
  7. Recensement australien de 2006 : 2006 Census Table
  8. NCLS releases latest estimates of church attendance, National Church Life Survey, Media release, 28 February 2004
  9. Australian Bureau of Statistics

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :