Démographie de l'Aude

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La démographie de l'Aude est caractérisée par une faible densité, une population en forte augmentation depuis les années 1980.

En janvier 2007, le département français de l'Aude comptait officiellement 345 772 habitants, se situant en 67e position sur le plan national. En huit ans, de 1999 à 2007, sa population s'est accrue de près de 36 000 unités, c'est-à-dire de plus ou moins 4 500 personnes par an. Mais cette variation est différenciée selon les 438 communes que comporte le département.

La densité de population de l'Aude, 56,3 habitants par kilomètre-carré en 2007, est de l'ordre de la moitié de celle de la France qui est de 100,5 pour la même année.

Évolution démographique du département de l'Aude[modifier | modifier le code]

Le département a été créé par décret du 4 mars 1790. Il comporte alors six districts (Castelnaudary, Carcassonne, Narbonne, Lagrasse, Limoux, Quillan) et 45 cantons[1]. Le premier recensement sera réalisé en 1791 et ce dénombrement, reconduit tous les cinq ans à partir de 1821, permettra de connaître plus précisément l’évolution des territoires.

Avec 270 125 habitants en 1831, le département représente 0,83 % de la population française, qui est alors de 32 569 000 habitants. De 1831 à 1866, il va gagner 18 501 habitants, soit une augmentation de 0,20 % moyen par an, inférieur au taux d’accroissement national de 0,48 % sur cette même période.

L’évolution démographique entre la Guerre franco-prussienne de 1870 et la Première Guerre mondiale est beaucoup plus faible qu’au niveau national. Sur cette période, la population ne s’accroît que de 14 610 habitants, soit un accroissement de 5,11 % alors qu’il est de 10 % au niveau national. La population baisse de 0,67 % pour la période de l’entre-deux guerres courant de 1921 à 1936 alors qu’elle croit au niveau national de 6,9 % pour la France entière.

À l'instar des autres départements français, l'Aude va ensuite connaître un essor démographique après la Deuxième Guerre mondiale, toutefois deux fois moindre qu'au niveau national. Le taux d’accroissement démographique entre 1946 et 2007 est de 28,59 %, alors qu’il est de 57 % au niveau national. La croissance est surtout marquée à partir des années 1980.

1791 1801 1806 1821 1826 1831 1836 1841 1846
239 642 225 228 240 993 253 194 265 991 270 125 281 080 284 285 289 661
1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891
289 747 282 833 283 606 288 626 285 927 300 065 327 942 332 080 317 372
1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946
310 513 313 531 308 327 300 537 287 052 291 951 296 880 285 115 268 889
1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007
268 254 269 782 278 323 272 366 280 686 298 712 309 770 341 024 345 772
2008 2009 - - - - - - -
349 237 353 980 - - - - - - -
(Sources : SPLAF[1] et INSEE pour les années 2006[2], 2007[3], 2008 et 2009)
Histogramme
(élaboration graphique par Wikipédia)

Population par divisions administratives[modifier | modifier le code]

Arrondissements[modifier | modifier le code]

Le département de l'Aude comporte trois arrondissements. La population se concentre principalement sur deux arrondissements : celui de Carcassonne avec 45 % de la population totale du département et une densité de 58 habitants/km², et celui de Narbonne avec 42 %, contre 13 % pour celui de Limoux.

Arrondissement Population
2007
Population
1999
variation
2007/1999
Superficie
km2
Densité
hab./km2
Carcassonne 155 107 141 965 en augmentation 9,3 % 2 668 58
Narbonne 146 927 126 522 en augmentation 16,1 % 1 690 87
Limoux 43 739 41 465 en augmentation 5,5 % 1 781 25
Source : Insee[4]

Cantons[modifier | modifier le code]

Communes de plus de 5000 habitants[modifier | modifier le code]

Article connexe : liste des communes de l'Aude.

Sur les 438 communes que comprend le département de l'Aude, 25 ont en 2007 une population municipale supérieure à 2 000 habitants, 9 communes ont plus de 5 000 habitants, 3 ont plus de 10 000 habitants : Narbonne, Carcassonne et Castelnaudary.

Les évolutions respectives des 25 communes de plus de 2 000 habitants sont présentées dans le tableau ci-après.

Commune Pop.
2007
variation
2007/1999
Commune Pop.
2007
variation
2007/1999
Narbonne 51 305[B 1] en augmentation  10,3 % Bram 3 168[B 2] en augmentation  6,7 %
Carcassonne 47 620[B 3] en augmentation  8,4 % Fleury 3 146[B 4] en augmentation  23,1 %
Castelnaudary 11 308[B 5] en augmentation  3,9 % Villemoustaussou 3 082[B 6] en augmentation  14,5 %
Lézignan-Corbières 9 711[B 7] en augmentation  17,3 % Salles-d'Aude 2 486[B 8] en augmentation  30,8 %
Limoux 9 709[B 9] en augmentation  3,2 % Pennautier 2 443[B 10] en augmentation  8,5 %
Coursan 6 166[B 11] en augmentation  17,5 % Sallèles-d'Aude 2 284[B 12] en augmentation  24,5 %
Trèbes 5 643[B 13] en augmentation  2,4 % Conques-sur-Orbiel 2 269[B 14] en augmentation  10 %
Port-la-Nouvelle 5 541[B 15] en augmentation  13,7 % Vinassan 2 218[B 16] en augmentation  10,4 %
Sigean 5 047[B 17] en augmentation  24,5 % Ouveillan 2 139[B 18] en augmentation  11,5 %
Cuxac-d'Aude 4 343[B 19] ==  1,5 % Espéraza 2 138[B 20] ==  1,2 %
Gruissan 4 272[B 21] en augmentation  38,2 % Palaja 2 128[B 22] en augmentation  14 %
Leucate 3 655[B 23] en augmentation  31,7 % Rieux-Minervois 2 042[B 24] ==  -1,3 %
Source : Insee[4]

Structures des variations de population[modifier | modifier le code]

Soldes naturels et migratoires sur la période 1968-2007[modifier | modifier le code]

La variation moyenne annuelle est positive depuis les années 1980, passant de -0,3 % à 1,4, traduisant une forte croissance sur la période 1999-2007.

Le solde naturel annuel qui est la différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès enregistrés au cours d'une même année, est resté stable à -0,1. La baisse du taux de natalité, qui passe de 11,9 % à 10,4 %, est en fait compensée par une baisse du taux de mortalité, qui parallèlement passe de 13,3 à 11,4[3].

C'est en fait grâce à une forte croissanec du flux migratoire, que la population augmente à partir des anénes 80. Le taux annuel croît passe en effet de -0,2 % sur la période 1968-1975 à 1,5 % sur la période 1999-2007[3].

Variation de la population par périodes.
1968 à 1975 1975 à 1982 1982 à 1990 1990 à 1999 1999 à 2007
Variation annuelle moyenne de la population en % -0,3 0,4 0,8 0,4 1,4
- due au solde naturel en % -0,1 -0,3 -0,2 -0,2 -0,1
- due au solde apparent des entrées sorties en % -0,2 0,7 1 0,6 1,5
Taux de natalité en ‰ 11,9 10,2 10,8 10,3 10,4
Taux de mortalité en ‰ 13,3 13,3 12,8 11,9 11,4
Source : Insee[3]


Mouvements naturels sur la période 1999-2007[modifier | modifier le code]

En 1999, 3 240 naissances ont été dénombrées contre 3 792 décès. Le nombre annuel des naissances a augmenté depuis cette date, passant à 3 778 en 2007, concomitamment à une stabilisation du nombre de décès, avec 3 755 en 2007. Le solde naturel reste ainsi négatif mais en croissance, passant de -552 à 23. Rapporté à la population correspondante, le taux lié au mouvement naturel annuel est ainsi passé de -0,2 % à 0,0 %[3].

Naissances
Décès

Densité de population[modifier | modifier le code]

La densité de population est en augmentation depuis 1968, en cohérence avec l'augmentation de la population. En 2007, la densité était de 56,3 habitants/km².

1968
 
45.3
 
1975
 
44.4
 
1982
 
45.7
 
1990
 
48.7
 
1999
 
50.5
 
2007
 
56.3
 

Répartition par sexes et tranches d'âges[modifier | modifier le code]

La population du département est âgée. Le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est en 2007 de 27,9 % alors qu'il est de 21,5 % au niveau national.

En fait la question de l'âge doit distinguer deux phénomènes : la gérontocroissance et le vieillissement. Le premier tient à l’augmentation du nombre de personnes âgées, due à la longévité croissante des personnes âgées et aux spécificités de la pyramide des âges. Ainsi, le nombre des 60 ans ou plus s'élève dans l'Aude à 96 297 en 2007. Cette hausse devrait s'accentuer avec les gains d’espérance de vie et l'arrivée dans cette tranche d'âge, à compter de 2005 des générations nées après-guerre.

Le vieillissement, c'est-à-dire la baisse de la proportion des classes d’âge les plus jeunes, se constate même si on isole le phénomène de la gérontocroissance[Note 1], en considérant le rapport entre les jeunes et la population d'âge actif (20-59 ans). Comme la France, l'Aude voit ce rapport diminuer : 45 jeunes pour cent adultes en 2007, contre 47 au niveau national.

Le caractère vieillissant d'une population est traduit par l'indicateur de jeunesse qui est le ratio du nombre des 25 ans sur le nombre des 60 ans et plus. En 2007, il est pour l'Aude égal à 22, soit trois points en dessous du niveau national.

En 2007, le département comptait 167 184 hommes pour 178 588 femmes, soit un taux de 48,4 % d'hommes, égal au taux national 48,4 %). Les pyramides des âges du Département et de la France s'établissent comme suit.

Pyramide des âges du Aude en 2007 en pourcentage[5].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,6 
90 ans ou +
1,4 
8,7 
75 à 89 ans
12,1 
16,0 
60 à 74 ans
16,7 
21,1 
45 à 59 ans
20,5 
19,6 
30 à 44 ans
18,9 
16,3 
15 à 29 ans
14,7 
17,7 
0 à 14 ans
15,8 
Pyramide des âges de la France en 2007 en pourcentage[6]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90 ans ou +
1,1 
6,0 
75 à 89 ans
9,2 
12,6 
60 à 74 ans
13,5 
20,5 
45 à 59 ans
20,1 
21,3 
30 à 44 ans
20,4 
19,7 
15 à 29 ans
18,3 
19,6 
0 à 14 ans
17,5 

Répartition par catégories socioprofessionnelles[modifier | modifier le code]

La catégorie socioprofessionnelle surreprésentées par rapport au niveau national est celle des retraités. Avec 32,4 %, la catégorie des retraités est 7,1 % au-dessus de la moyenne nationale.

Population de 15 ans ou plus par sexe, âge et catégorie socioprofessionnelle
Catégorie socioprofessionnelle 2007 1999 Détails de l'année 2007
Nb % Nb % Hommes Femmes Part en % de la population âgée de
15 à 24 ans 25 à 54 ans 55 ans ou +
Ensemble 287 464 100 258 530 100 137 337 150 127 100 100 100
Agriculteurs exploitants 5 970 2,1 6 672 2,6 4 359 1 611 0,5 3,4 1,1
Artisans, commerçants, chefs d'entreprise 12 184 4,2 10 762 4,2 8 448 3 736 0,8 7,4 1,8
Cadres et professions intellectuelles supérieures 13 283 4,6 9 994 3,9 8 352 4 931 0,5 7,9 2,2
Professions intermédiaires 30 820 10,7 24 016 9,3 14 555 16 264 5,2 19,4 3
Employés 47 414 16,5 41 633 16,1 11 778 35 636 17 28 3,9
Ouvriers 34 641 12,1 31 599 12,2 29 158 5 484 16,6 19,8 2,3
Retraités 93 192 32,4 72 640 28,1 44 328 48 865 0 1,2 75,9
Autres personnes sans activité professionnelle 49 960 17,4 61 214 23,7 16 360 33 600 59,5 12,8 9,9
Source : Insee[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La gérontocroissance est un néologisme créé par Gérard-François Dumont, et très largement repris ensuite par les démographes

Références[modifier | modifier le code]

  • Recensements de la population au 1er janvier 2007 sur le site de l'Insee pour les communes de : (consultations : 5 septembre 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]