Démographie de l'Écosse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’Écosse possédait lors du recensement de 2011, 5 295 400 habitants[1]. La superficie de l’Écosse étant de 78 782 km², la densité de population est alors de 67 habitants au km². Environ 70 % de la population vivent dans les Central Lowlands, une large et fertile vallée, s’étirant du nord-est au sud-ouest entre les villes d’Édimbourg et de Glasgow, et incluant des bassins de population importants tels que Stirling, Falkirk, Perth et Dundee. D’autres concentrations de population se trouvent sur la côte nord-est, principalement autour d’Aberdeen et d’Inverness.

La ville de Glasgow possède la densité la plus élevée avec 3 292 personnes au km², alors que la région des Highlands possède la densité la plus faible avec seulement 8 personnes au km². L’estimation du nombre d’habitants, l’enregistrement des naissances, des décès ou des mariages en écosse est de la compétence de l’Office Général des Registres (General Register Office for Scotland). Un rapport sur la population écossaise est présenté tous les ans aux ministres écossais et comme dans tout le Royaume-Uni, un recensement a lieu tous les 10 ans le dernier ayant eu lieu en 2011 et le prochain en 2021.

Évolution de la population[modifier | modifier le code]

Selon les estimations annuelles de l’Office Général des Registres, l’Écosse possédait en 2004 une population totale de 5 078 400, soit une hausse de 21 000 habitants par rapport à l’année précédente. La population était répartie entre 2 446 248 hommes et 2 632 152 femmes.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Structure par âge :

  • À la naissance ; 1,04 homme / femme
  • Moins de 15 ans : 1,04 homme / femme
  • 15-64 ans : 0,94 homme / femme
  • 65 ans et + : 0,88 homme / femme
  • Population totale : 0,93 homme / femme

Mortalité infantile : 4,9 décès / 1000 naissances.

Espérance de vie :

  • Population totale : 76,8 ans
  • Hommes : 74,2 ans
  • Femmes : 79,3 ans

Taux de fécondité : 1,6 enfants par femme

Religions : protestantisme, catholicisme romain, islam, judaïsme.

Langues : anglais, scots, gaélique

Alphabétisation :

  • Personnes de plus de 15 ans sachant lire et écrire.
  • Population totale : 99 %
  • Hommes : 99 %
  • Femmes : 99 %

Projections[modifier | modifier le code]

Depuis le recensement de 2001, des inquiétudes ont vu le jour concernant la baisse du nombre de naissances en Écosse, le vieillissement et la baisse de population ; un processus constaté ces dernières décennies. La population écossaise a atteint un pic dans les années 1970, avant de lentement décliner pour être aujourd’hui aux alentours de 5,08 millions d’habitants. La raison principale semble être l’émigration au départ de l’Écosse, principalement vers le reste du Royaume-Uni. Cependant, ces dernières années ont vu la tendance s’inverser, avec un nombre significatif d’arrivants en provenance du reste du Royaume-Uni[2]. De même, depuis 2004, de nombreux immigrants en provenance des nouveaux pays de l’Union européenne (tels que la Pologne, la République tchèque, la Lituanie ou la Lettonie) contribuent à la récente hausse de population.

Renforçant le problème du déclin de population, les taux de fécondité et de natalité en Écosse qui diminuent – un problème commun aux pays européens. De plus, la population écossaise vieillit. Une large part des individus sont nés dans la période juste après guerre et sont proches de l’âge de la retraite.

En 2002, le nombre des naissances a été le plus bas jamais enregistré avec 51 270 naissances. Ce chiffre a cependant été supérieur en 2004 avec 53 957 naissances, et devrait etre encore plus élevé en 2005[3]. Depuis 1997, l’Écosse a été témoin d’un décroissement naturel de population, les décès étant plus nombreux que les naissances. Pour ne citer qu’un exemple, pour l’année 2004, il y a eu 4012 décès de plus que de naissances.

Le gouvernement écossais tente de pallier ce déficit en instaurant le fresh talent –working in Scotland, qui permet aux diplômés (hors Union européenne) des universités écossaises de rester en Écosse pendant deux ans à la suite de l’obtention de leur diplôme.

La croissance de population est variable d’une région à une autre. Les régions de l’East Lothian (1,6 %), Aberdeenshire (1,5 %), Clackmannanshire (1,2 %), Falkirk (1,1 %), Perthshire and Kinross (1,1 %) et du West Lothian (1,1 %) sont celles ayant eu les plus soldes migratoires entre 2003 et 2004. Au contraire, Aberdeen (-1,5 %), Dundee city (-0,9 %), et l’Inverclyde (-0,7 %) sont celle ayant eu les plus faibles. À noter que la région des Highlands a connu une hausse significative de sa population ces dernières années, ce qui est remarquable quand on compare avec les 200 dernières années, période où la zone s’est largement dépeuplée, à cause de hauts taux d’émigration, en particulier vers le Canada, les États-Unis, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

En décembre 2005, une série de rapports sur les projections concernant la population écossaise prévoyait une hausse de celle-ci entre la période actuelle et 2038, avec le nombre de naissances et de décès devant diminuer. L’immigration devrait rester forte, positive et constante[4].

Population par divisions administratives[modifier | modifier le code]

Population en Écosse (2011)
Division Administrative Recensement de population (au 30 juin 2011)
Aberdeen City 222 800
Aberdeenshire 253 000
Angus 116 000
Argyll and Bute 88 200
Clackmannanshire 51 400
Dumfries and Galloway 151 300
Dundee 147 300
East Ayrshire 122 700
East Dunbartonshire 105 000
East Lothian 99 700
East Renfrewshire 90 600
Édimbourg 476 600
Falkirk 156 000
Fife 365 200
Glasgow 593 200
Hébrides extérieures 27 700
Highland 232 100
Inverclyde 81 500
Midlothian 83 200
Moray 93 300
North Ayrshire 138 200
North Lanarkshire 337 800
Orcades 21 400
Perthshire and Kinross 146 700
Renfrewshire 174 900
Scottish Borders 113 900
Shetland 23 200
South Ayrshire 112 800
South Lanarkshire 313 800
Stirling 90 200
West Dunbartonshire 90 700
West Lothian 175 100

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. D'après le Scotland Census Results Online (SCROL)(en) [1]
  2. D’après le journal écossais The Scotman (en) [2]
  3. D’après le journal écossais The Scotman (en) [3]
  4. D’après l’office général des registres (en) [4]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]