Démocratie liquide

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La démocratie liquide aussi connue sous le nom de démocratie délégative est une forme de gouvernement démocratique où le pouvoir de vote est confié à un délégué plutôt qu'à un représentant. On peut considérer ce système comme une synthèse entre la démocratie directe et la démocratie représentative. D'invention assez récente, cette innovation organisationnelle connaît un écho particulier dans le milieu informatique[1].

La démocratie liquide[modifier | modifier le code]

Le concept de démocratie liquide a été détaillé par Bryan Ford dans son article Delegative Democracy[2]. Les principes suivants sont détaillés:

  1. Choix du rôle : Chaque membre peut choisir d'occuper soit un rôle passif en qualité d'individu, soit un rôle actif en qualité de délégué. On note ici la différence avec la forme représentative où seulement des représentants spécifiques sont autorisés. Les délégués peuvent choisir l'importance et le domaine de leur implication.
  2. Facilité d'accès : La difficulté et le coût engendré par le fait de devenir un délégué sont faibles. Il n'y a ni frais de campagne ni de compétition élective induite.
  3. Délégation d'autorité : Les délégués exercent leur pouvoir dans les processus d'organisation en leur nom et au nom des individus qui les ont choisi en tant que délégué. Différents délégués peuvent, néanmoins, exercer différents niveaux de pouvoir décisionnel.
  4. Confidentialité : Pour éviter la pression sociale ou la contrainte qui pourraient influencer les individus, les votes sont à bulletins secrets.
  5. Responsabilité des délégués : Afin d'assurer la responsabilité des délégués envers leurs électeurs et la communauté au sens large, toutes leurs décisions sont prises en public.
  6. Spécialisation par re-délégation : Les délégués ne peuvent pas uniquement agir directement au nom des individus, ils peuvent aussi déléguer leur pouvoir entre eux. Le délégué choisi sera alors considéré comme spécialiste d'un domaine.

Les variations autour de ce modèle général existent. Par exemple, dans "Joy of Revolution", les délégués peuvent devenir spécialistes par le seul vote des individus. De plus, ces principes généraux peuvent se voir agrémentés de « fluidité » de telle sorte que les individus puissent réviser leur vote à n'importe quel moment, en changeant de délégué pour en récuser un qui ne se comporterait pas comme attendu, où seulement parce que leur vision du problème a évolué.

Comparaison avec la démocratie représentative[modifier | modifier le code]

Il est crucial pour comprendre la démocratie liquide de bien appréhender le concept de démocratie représentative. En effet, la démocratie représentative est vue comme une forme de gouvernance où un seul vainqueur est choisi pour exercer son pouvoir dans un secteur déterminé avec une remise en cause de son statut à la fin de son mandat uniquement ou bien, dans quelques cas particuliers, si des élections anticipées sont organisées (par exemple en cas de dissolution de l'assemblée nationale, les élections législatives sont organisées une nouvelle fois).

Cela représente une démarcation avec les formes délégatives. Les délégués n'ont en effet pas de limite à leur mandat ni ne représentent une fonction spécifique. Les différences clés du système représentatif peuvent se résumer ainsi :

  1. La durée du mandat est facultative ;
  2. La participation directe des individus est possible ;
  3. Le pouvoir du délégué est décidé par l'association volontaire d'individus plutôt que grâce à une victoire électorale pour une juridiction prédéfinie (voir aussi le Scrutin à vote unique transférable) ;
  4. Les délégués peuvent être récusés à n'importe quel moment et dans n'importe quelle proportion ;
  5. Souvent, les votants ont l'autorité pour rejeter une loi via un référendum populaire ce qui n'est généralement pas le cas en démocratie représentative ;
  6. La possibilité de différencier quels pouvoirs sont légués par les individus existe. Par exemple, on peut choisir un délégué uniquement pour les questions agricoles et/ou militaire.

Comparaison avec la démocratie directe[modifier | modifier le code]

La démocratie directe est une forme de gouvernance populaire où toutes les décision collectives sont prises via le vote direct des membres de la communauté. Les deux différences principales sont :

  1. La participation directe aux scrutins est facultatives pour l'individu. La démocratie liquide peut en ce sens être appelée "démocratie volontaire directe" dans le sens où l'individu peut choisir d'être partie prenante des décisions, ou bien il peut décider de s'abstenir ou de déléguer son vote s'il manque de temps ou d'intérêt pour voter sur le sujet.
  2. Critique des décisions. Bien que non perçu comme un avantage, les décisions peuvent (suivant les règles choisies) être critiquées et révisées par les membres de la communauté. C'est une différence avec la démocratie directe où les décisions peuvent seulement être changées, les membres ayant déjà délibéré sur le sujet.

En dehors de ces 2 différences, les modèles délégatifs sont vu essentiellement comme une forme de démocratie directe. Certains même appelant cette forme de démocratie une "démocratie directe à mandataires délégués" (bien que cela soit peu commun).

Exemples notables de démocratie liquide.[modifier | modifier le code]

Les règles internes de la Commune de Paris (1871) sont vues comme précurseurs de formes modernes et plus formelles de démocratie liquide.[citation nécessaire]

Les premiers Soviets[3], avant l'avènement de la majorité bolchevique. La démocratie liquide originelle a ensuite graduellement été remplacée par des formes de gouvernance représentatives.

Le Parti des pirates (Allemagne)[4], le Parti pirate (France) ainsi que les Partis pirates italien, norvégien et hollandais utilisent la démocratie liquide en leur sein.

Plateformes de démocratie liquide[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui, quelques sites Internet proposent leur services pour mettre en place une ébauche de démocratie liquide dans une organisation.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) George Dvorsky, « 12 Futuristic Forms of Government That Could One Day Rule the World », sur Io9,‎
  2. (en) Bryan Ford, « Delegative Democracy Revisited »,‎
  3. "The word Soviet which, in Russian, means precisely council, was pronounced for the first time with this specific meaning. In short, this first council represented something like a permanent social assembly of workers." The Unknown Revolution By Voline
  4. (en) Web Platform Makes Professor Most Powerful Pirate sur le Der Spiegel en ligne

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Littérature anglaise[modifier | modifier le code]