Défenseur public

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le défenseur public ou médiateur (Public protector) est une institution d'Afrique du Sud, prévue par le chapitre IX de la Constitution. Similaire au rôle d'ombudsman, ce poste a été tenu, tour à tour, par Selby Baqwa (en) (1995-2002), Lawrence Mushwana (2002-2009) puis Thuli Madonsela, nommée en 2009 par le président Jacob Zuma.

Selon Le Monde, « les deux précédents représentants [avaient] brillé par leur inefficacité en raison de leur proximité avec le pouvoir », l'action de Madonsela tranchant ainsi avec eux [1]. En janvier 2008, celle-ci a ainsi contraint à la démission Bheki Cele (en), le chef de la police sud-africaine (en), accusé de corruption [1]. Deux ministres ont également été obligés de démissionner, dont Sicelo Shiceka (en) [1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Thuli Madonsela Médiatrice "sans peur et sans faveur", Le Monde, supplément Géopolitique, 14 septembre 2012