Défense spirituelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
“Wehrbereitschaft”; sculpture en marbre de Hans Brandenberger 1943-1947, Université de Zurich.

La défense spirituelle était un mouvement politique et culturel suisse. Elle concermait l'affirmation de valeurs nationales et la défense contre les totalitarismes des pays voisins de la Suisse.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Marco Jorio, « Défense spirituelle » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.
  • Igor Perrig. Geistige Landesverteidigung im Kalten Krieg. Université de Fribourg, 1993
  • Theo Mäusli. Jazz und Geistige Landesverteidigung. Chronos, 1995. ISBN 9783905311334
  • Josef Mooser. «Die “Geistige Landesverteidigung” in den 1930er Jahren.» In: Revue Suisse d’Histoire, 47, 1997, p. 685-708.
  • Mattia Piattini. La Radio della Svizzera italiana al tempo della “difesa spirituale” (1937-1945). Coscienza svizzera, 2000.
  • Rolf Löffler. «“Zivilverteidigung” - die Entstehungsgeschichte des “roten Büchleins”.» In: Revue Suisse d’Histoire, 54, 2004, p. 173-187.
  • Gianni Haver, Pierre-Emmanuel Jaques, Le cinéma à la Landi : le documentaire au service de la Défense nationale spirituelle. In: Haver G. (eds.) Le cinéma au pas : les productions des pays autoritaires et leur impact en Suisse. Antipodes, Lausanne, 2004.