Décolonisation des Amériques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La décolonisation des Amériques fait référence à l'accession à l'indépendance des pays du continent américain.

États-Unis[modifier | modifier le code]

Les États-Unis ont été le premier pays du continent américain à obtenir son indépendance (par la guerre). La déclaration d'indépendance par rapport au Royaume-Uni date de 1776, elle a été reconnue par le traité de Paris en 1783.

Pays des Amériques par date d'indépendance. NB: Les États-Unis n'ont achevé leur expansion géographique à l'Ouest qu'en 1867.

Haïti[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Révolution haïtienne.

À la suite de la Révolution française, les idéaux de liberté se sont diffusés jusqu'à Haïti, où une révolte d'esclaves débuta en 1791. Le 1er janvier 1804, Dessalines déclare l'indépendance d'Haïti qui devient la deuxième nation indépendante des Amériques. Haïti est le seul pays des Amériques pour lequel une révolte d'esclaves a directement mené à l'indépendance.

Colonies espagnoles[modifier | modifier le code]

La domination économique de la métropole mécontente les élites créoles (blancs nés dans les colonies). À l'instar de Simón Bolívar, elles s'inspirent de la Révolution française, et profitent de l'occupation de l'Espagne par Napoléon Ier en 1808 pour proclamer l'indépendance des pays d'Amérique latine, malgré la répression espagnole et plusieurs affrontements militaires entre 1811 et 1825. Il proclame l'indépendance de la Vice-royauté de Nouvelle-Grenade qui devient la République de (Grande) Colombie. Tandis que la Vice-royauté du Río de la Plata, sous l'impulsion de José de San Martín, devient la République argentine. La Nouvelle-Espagne devient à son tour indépendante en 1821 sous le nom de Mexique.

Colonies portugaises[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Indépendance du Brésil.

En 1808, le roi du Portugal Jean VI doit fuir Lisbonne pour Rio de Janeiro devant les troupes napoléoniennes qui envahissent son pays. Rio devient alors capitale de l’empire colonial portugais.

C’est alors que le pays perdit son statut colonial et put commercer avec tous les pays (Carta Regia), l’interdiction de créer des manufactures fut levées et la première université fondée. L’Angleterre assura la protection du Brésil en échange d'intéressants contrats commerciaux. Même après le départ des troupes napoléoniennes du Portugal, la cour resta à Rio.

Après un soulèvement le 24 août 1820, des élections désignèrent des Cortes constituants. Une régence de 5 personnes gouverna jusqu'au 4 juillet 1821 quand Jean VI prit ses fonctions de roi constitutionnel au Portugal après avoir quitté le Brésil le 26 avril. Le fils de Jean VI, Pierre I (Pierre Ier du Brésil - Pierre IV de Portugal) resté au Brésil comme régent, refusa de se rendre au Portugal et proclama l’indépendance du Brésil le 7 septembre 1822 à São Paulo. Ceci rentra à la postérité comme le cri d’Ipiranga.

Canada[modifier | modifier le code]

Décolonisations au XXe siècle[modifier | modifier le code]

Les pays concernés sont essentiellement des îles des Caraïbes, ainsi que le Guyana et le Suriname.

Certaines îles des Amériques sont considérées comme des colonies : voir Liste des territoires non autonomes selon l'ONU

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]