Décharge de Fresh Kills

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ouvrier parmi les débris du World Trade Center dans la décharge de Fresh Kills, vue au fond sur Manhattan
La décharge en 1973

La décharge de Fresh Kills est une décharge de 890 hectares, située dans l'arrondissement de Staten Island de la ville de New York, aux États-Unis. Elle a ouvert en 1947, avant d'être fermée en mars 2001, mais elle a été rouverte temporairement en septembre 2001, pour accueillir les débris du World Trade Center après les attentats du 11 septembre 2001.

Aujourd'hui fermée, elle était la plus grande mégastructure d'un seul tenant et sans enclave construite de la main de l'homme[1] devant les pyramides d'Égypte, la Grande Muraille de Chine, le Colosse de Rhodes, les Twin Towers et le Monument de Yonaguni (par exemple). Elle était tellement grosse qu’à sa fermeture (le 22 mars 2001), elle dépassait la hauteur de la Statue de la Liberté de 25 mètres.

Aujourd'hui, les autorités municipales ont décidé d'y édifier le plus grand parc de toute la ville. Il sera construit par dessus les ordures et déchets enfouis. La réhabilitation sous forme de parc naturel sera réalisée jusqu'en 2016[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. John Lloyd et John Mitchinson (trad. Julien Ramonet), Les autruches ne mettent pas la tête dans le sable : 200 bonnes raisons de renoncer à nos certitudes [« The book of general ignorance »], Paris, Dunod,‎ 2007, ill., couv. ill. en coul. ; 21 cm, X-277 p. (ISBN 978-2-10-051097-9, notice BnF no FRBNF41129125)
  2. « Quand une décharge retourne à la nature » (consulté le 22/4/2013)

Annexes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

40° 34′ 33″ N 74° 11′ 05″ O / 40.575891, -74.1846657 ()