Déception

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Déception (homonymie).
Déception exprimée d'une équipe de football américain lors d'une défaite.

La déception est le sentiment d'insatisfaction qui suit un échec. Elle est la source d'un stress psychologique et peut parfois entraîner de nombreuses réactions négatives. Les individus ayant expérimenté une déception à de nombreuses reprises peuvent souvent passer d'un état optimiste à celui de pessimiste aux dépens des conséquences psychologiques que cela a engendré.

Psychologie[modifier | modifier le code]

Sur cette toile d'Antoine-Émile Plassan, la déception est représentée par un jeune garçonnet, bloqué dans son trotteur en bois, tentant d'attraper en vain le chat au sol[1] (Walters Art Museum).

La déception est une réponse subjective liée à des recherches émotionnelles anticipées[2]. Les conséquences psychologiques de la déception varient grandement selon les individus ; certains s'en remettent rapidement tandis que d'autres tendent à virer vers la frustration, le blâme (envers les autres ou envers soi) ou devenir déprimés voire dépressifs[3]. Une étude menée en 2003 sur de jeunes enfants issus de parents ayant des antécédents dépressifs démontre que ces premiers seraient génétiquement prédisposés à se remettre lentement d'une déception[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Disappointment », sur The Walters Art Museum
  2. (en) Bell, David E., Putting a premium on regret, vol. 31,‎ janvier 1985, 117–20 p. (DOI 10.1287/mnsc.31.1.117, JSTOR 2631680)
  3. (en) Ma, Lybi. (29 mars 2004). Down But Not Out. Publié dans Psychology Today. Avec la permission de medicinenet.com. Consulté le 22 février 2008.
  4. (en) Forbes, Erika E., Nathan A. Fox, Jeffrey F. Cohn, Steven F. Galles and Maria Kovacs, Children's affect regulation during a disappointment: Psychophysiological responses and relation to parent history of depression, vol. 71,‎ mars 2006, 264–77 p. (PMID 16115722, DOI 10.1016/j.biopsycho.2005.05.004, lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :