Cyropédie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Cyropédie est une « biographie en partie fictive »[1] du souverain perse Cyrus II, rédigée au IVe siècle av. J.-C. par l'Athénien Xénophon. Le titre latinisé Cyropaedia dérive du grec ancien Κύρου παιδεία / Kúrou paideía signifiant « L’Éducation de Cyrus ».

Aulu-Gelle rapporte dans ses Nuits Attiques[2] que les deux premiers Livres de La République de Platon furent d’abord édités seuls et que Xénophon y opposa la Cyropédie. La Cyropédie a été imitée au Moyen Âge comme modèle du genre miroirs des princes. Elle a influencé Machiavel, qui rejetait cependant le modèle médiéval. La Cyropédie, comme Le Prince n'était pas toutefois nécessairement destinée à décrire le gouvernant idéal. En substance, la Cyropédie décrit « l’éducation du dirigeant idéal, entrainé pour gouverner ses sujets admiratifs et consentants comme un despote bienveillant »[3].

Composition de la Cyropédie[modifier | modifier le code]

Livre I[modifier | modifier le code]

Livre II[modifier | modifier le code]

Livre III[modifier | modifier le code]

Livre IV[modifier | modifier le code]

Livre V[modifier | modifier le code]

Livre VI[modifier | modifier le code]

Livre VII[modifier | modifier le code]

Livre VIII[modifier | modifier le code]


Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Sancisi-Weerdenburg, Heleen » dans Encyclopædia Iranica vol. 6
  2. Livre XIV, Ch. 3
  3. (en) Cyropaedia, disponible dans le Projet Gutenberg., trad. H. G. Dakyns, 1914

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :