Cyrille de Scythopolis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cyrille de Scythopolis, né vers 525 à Scythopolis (aujourd'hui Beïsân/Bêt Shéân en Israël, au sud du lac de Galilée, est un moine et chroniqueur de l'Église primitive en Palestine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tout jeune, il décide de devenir moine et se rend à Jérusalem. En 544, il entre dans la laure de saint Euthyme où il reste une dizaine d'années. En 557, après avoir fait partie du groupe de moines qui ont délogé les Origénistes de la Nouvelle Laure, il s'installe à Mar-Saba, fondé par saint Sabas. La date de sa mort n'est pas connue.

Cyrille a commencé son travail de biographe dès l’âge de vingt ans environ, vers 544. B. Flusin, penserait « volontiers que les Vies de Cyriaque, de Théodose, de Théognios et d’Abraamios sont postérieures à la Vie de Jean… » [1], qui peut être datée de 557[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Miracle et histoire dans l’œuvre de Cyrille de Scythopolis (Ét. aug.), Paris, 1983, p. 34
  2. ibid., p. 33

Sources[modifier | modifier le code]

Ses sept biographies (Clavis Patrum Græcorum 7535-7543), essentielles pour retracer l'histoire du monachisme en Palestine byzantine, ont été traduites par A.-J. Festugière (d'après l'édition de Schwartz), dans trois volumes du tome III de la série Les moines d'Orient :

  1. Les moines de Palestine : Cyrille de Scythopolis, Vie de Saint Euthyme, Paris, 1962 (Cerf)
  2. Les moines de Palestine : Cyrille de Scythopolis, Vie de Saint Sabas, Paris, 1962 (Cerf)
  3. Les moines de Palestine : Cyrille de Scythopolis, Vie des saints Jean l'Hésychaste, Kyriakos, Théodose, Théognios, Abraamios, Paris, 1963 (Cerf)
    (ce volume contient aussi Théodore de Pétra : Vie de saint Théodosios).