Cyril Connolly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cyril Vernon Connolly (10 septembre 1903 - 26 novembre 1974) est un écrivain et critique littéraire britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cyril Connolly est né à Coventry, dans le Warwickshire, d'une famille anglo-irlandaise. Il fit ses études à la St Cyprian's School, située à Eastbourne, dans l'East Sussex, puis à Eton College. George Orwell, son camarade de classe à St Cyprian's et à Eton, resta son ami toute sa vie durant. Connolly poursuivit ses études supérieures à Balliol College (Oxford).

Contributeur régulier à l'hebdomadaire de gauche New Statesman dans les années 1920 et 1930, il dirigea de 1939 à 1950 le magazine littéraire Horizon en compagnie de Stephen Spender et de Peter Watson. Après avoir été en 1942-1943 le directeur de la rédaction de The Observer, il fut de 1952 jusqu'à sa mort le responsable des pages littéraires du Sunday Times en même temps que Raymond Mortimer.

Connolly se maria trois fois : en 1930 avec Jean Bakewell (qui épousa ensuite Laurence Vail, ex-mari de Peggy Guggenheim) ; en 1950 avec Barbara Skelton ; et en 1959 avec Deirdre Craven, petite-fille de James Craig, 1er vicomte Craigavon.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Cyril Connolly n'écrivit qu'un seul roman,The Rock Pool (1935), texte satirique qui reçut un accueil favorable. Peut-être son œuvre la plus connue est-elle l'autobiographie qui constitue la seconde moitié de Enemies of Promise (1938), où il explique son incapacité à écrire le chef-d'œuvre que tous attendaient de lui – y compris lui-même. Son livre suivant, The Unquiet Grave, publié sous le pseudonyme de « Palinurus », est également digne d'intérêt.

C'est sans doute en tant que critique littéraire que Connolly a le plus marqué son époque. À l'instar d'Edmund Wilson aux États-Unis, il exerça une influence considérable sur le public, notamment lors de la publication en 1965 de son essai sur les « 100 livres clés de la période 1880-1950 ». Spirituel, malicieux, parfois acide, il forma le goût de toute une génération de lecteurs. En tant que rédacteur en chef d'Horizon, il offrit une tribune à un vaste assortiment de nouveaux auteurs. Kenneth Tynan, dans le numéro du Harper's Bazaar de mars 1954, a défini le style de Connolly comme « l'un des plus scintillants de tout le patrimoine littéraire anglais ».

Depuis 1976, les archives de Cyril Connolly et sa bibliothèque personnelle, qui comprend plus de 8 000 volumes, se trouvent à l'université de Tulsa, dans l'Oklahoma.

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages traduits en français[modifier | modifier le code]

  • Les Diplomates disparus, Salvy, 1989
  • Le Tombeau de Palinure, préface de Patrick Mauriès, Fayard, 1990 ; LGF
  • Marée basse, Christian Bourgois, 1991 ; 10/18
  • James Bond tourne casaque, Gallimard, 1993
  • Meurtre au Gassendi Club, Gallimard, 1993
  • La Chute de Jonathan Edax, Gallimard, 1996
  • Ce qu'il faut faire pour ne plus être écrivain, LGF, 2000

Ouvrages en langue anglaise[modifier | modifier le code]

  • The Rock Pool, 1935 (fiction)
  • Enemies of Promise, 1938
  • The Unquiet Grave, 1944
  • The Condemned Playground, 1945 (collection)
  • The Missing Diplomats, 1952
  • The Golden Horizon 1953 (ed., compilation from Horizon)
  • Les Pavillons: French Pavilions of the Eighteenth Century,1962 (with Jerome Zerbe)
  • Previous Convictions, 1964 (collection)
  • The Modern Movement: 100 Key Books From England, France, and America, 1880–1950, 1965
  • The Evening Colonnade 1973 (collection)
  • A Romantic Friendship, 1975 (letters to Noel Blakiston)
  • Cyril Connolly: Journal and Memoir, 1983 (Edited by D. Pryce-Jones)
  • Shade Those Laurels, 1990 (fiction, completed by Peter Levi)
  • The Selected Works of Cyril Connolly, 2002 (edited by Matthew Connolly) Volume One: The Modern Movement: Volume Two: The Two Natures
  • Cyril Connolly? No, Semi-Carnally 1980

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Clive Fisher (1995) : Cyril Connolly, St Martin’s Press, New York, ISBN 0-312-13953-5
  • Jeremy Lewis (1995) : Cyril Connolly, A Life, Jonathan Cape, London, ISBN 0-224-03710-2
  • Michael Shelden (1989) : Friends of Promise: Cyril Connolly and the World of Horizon, Hamish Hamilton/Harper & Row, ISBN 0-06-016138-8

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]