Cyric

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyric
Divinité des Royaumes oubliés
Titre Le Prince des Mensonges, le Soleil Noir, le Dieu Fou
Plan de résidence Le Trône Suprême, anciennement Hadès
Niveau de puissance Supérieure
Alignement Chaotique mauvais
Portfolio Meurtre, mensonges, illusions
Domaines
Alias
Supérieur Aucun

Cyric est un dieu des Royaumes oubliés, campagne du jeu de rôle Donjons et Dragons.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cyric (sir-ick) est un dieu mégalomane doté d'un immense nombre d'adeptes. Il est l'une des trois grandes puissances maléfiques de Féérune.

Mesquin et égocentrique, il se délecte de pousser tous types d'individus à accomplir des actes qui finiront par ruiner leur vie. Il aime faire en sorte que les mortels fassent des erreurs catastrophiques pour eux et pour leur entourage. Il s'abreuve aux larmes de rêveurs qui viennent de perdre leurs illusions et des amoureux dont le cœur est brisé. Il n'est pas contre l'idée de s'allier à une autre divinité, du moment qu'il estime pouvoir la trahir et s'en aller tranquillement.

Cyric est le dieu des mensonges, des illusions, de la folie, domaines d'influence qu'il a plusieurs fois volés à plusieurs dieux morts.

Il a atteint le rang de divinité durant le Temps des troubles. C'est un mortel qui s'est élevé au rang de dieu et s'est emparé des fidèles de plusieurs anciens dieux maléfiques morts. Aujourd'hui, il se bat pour conserver leur adoration et leur loyauté. À l'occasion, il peut se faire passer pour une autre puissance afin d'acquérir de nouveaux fidèles et le pouvoir qui va avec. Comme il ne règne que depuis peu de temps, il est difficile de dire ce qu'il adviendra de lui.

Il hait la plupart des divinités de Toril et tout particulièrement Mystra (qu'il connaissait alors qu'ils étaient humains et dont il désire les attributions), Kelemvor et Baine (qui détiennent désormais une partie des attributions qui lui appartenait précédemment, la mort pour Kelemvor et la tyrannie pour Baine).

Symbole[modifier | modifier le code]

Son symbole est un soleil noir orné en son centre d'un crâne dépourvu de mâchoire inférieure.

Dogme[modifier | modifier le code]

La religion de Cyric prêche le contrôle par tous les moyens, et utilise la force aussi bien que la duperie pour répandre ses enseignements. Cyric (ou les masques qu'il porte) est vénéré par les individus au cœur impur, depuis les petits assassins jusqu'aux dirigeants d'empires maléfiques.

Cyric et ses fidèles se placent généralement en travers du chemin des aventuriers en tant qu'ennemis. Cyric était un comploteur dans son existence mortelle, et attire aujourd'hui des individus qui lui ressemblent.

Clergé[modifier | modifier le code]

Cyric a passé près d'une décennie à essayer de mettre son domaine en ordre. Dans certaines régions, il n'a pas eu de mal : les Sorciers Rouges de Thay, toujours conscients du sens dans lequel souffle le vent, ont ôté les icônes de Bhaal de leurs temples et commencé à chanter ses louanges. Dans d'autres endroits, il a dû se colleter avec d'autres religions, et tout particulièrement avec les suivants de Baine dans la région de la Mer de Lune. Au cours de la rébellion religieuse de 1361 CV, à Château-Zhentil, le culte de Baine fut réduit à la clandestinité. Cyric accorde quand même des sorts aux prêtres rebelles, parce qu'il a besoin du pouvoir que ceux-ci lui confèrent, mais il a bien l'intention de prendre définitivement le dessus.

Les suivants les plus dévoués de Cyric sont de jeunes hommes et femmes prêts à tout pour se tailler une place dans un monde incertain, en rassemblant autant de pouvoir que possible pour eux-mêmes. La base de pouvoir de Cyric est immense, si bien qu'il est devenu l'une des trois grandes puissances maléfiques majeures des Royaumes.

Les prêtres de Cyric affectionnent les robes noires ou pourpres bordées d'argent. Ils portent des bracelets d'argent qui symbolisent leur lien avec leur dieu, et qui évoquent symboliquement la captivité passée de celui-ci.