Cyprien Ntaryamira

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cyprien Ntaryamira (né le sur la colline Gitwe, dans la zone Mageyo, commune de Mubimbi, province de Bujumbura, Burundi - mort le , à Kigali, Rwanda), était un homme politique burundais, Président de la République du Burundi pendant tout juste deux mois, du 5 février au .

Cyprien Ntaryamira a fait l'école primaire à Rushubi jusqu'en 1968, et puis le secondaire au collège du Saint-Esprit de Bujumbura. En 1972 il se réfugie au Rwanda où il continue l'école secondaire de 1973 à 1976, à Kigali. C'est en 1982 qu'il obtient son diplôme d'ingénieur agronome à l'Université nationale du Rwanda, à Butare.

C'est en mars 1983 qu'il rentre dans son pays natale, le Burundi, pour travailler au ministère de l'agriculture. En 1985, il est emprisonné pour des motifs politiques, sous le régime de Jean-Baptiste Bagaza.

En août 1986, à Gitega, il devient un des membres fondateurs du parti Front pour la démocratie du Burundi (FRODEBU), avec Melchior Ndadaye. Il devient membre du bureau politique.

Lors des premières élections démocratiques du pays, en 1993, son parti gagne les élections en battant l'Union pour le progrès national (UPRONA), avec un pourcentage de 64 contre 32 de l'UPRONA. Cyprien Ntaryamira est alors nommé ministre de l'agriculture dans le gouvernement de Sylvie Kinigi, sous la présidence de Melchior Ndadaye.

Devenu président du Burundi, après l'assassinat de Melchior Ndadaye, Cyprien Ntaryamira a péri dans l'événement initial du génocide au Rwanda, l'attentat contre l'avion du président rwandais Juvénal Habyarimana.

Annexes[modifier | modifier le code]