Cyphose

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyphose
Classification et ressources externes
RadiografiaRXCifosisScheuermann70Grados.jpg
Cyphose de l'adolescent de 70° dans le cadre d'une maladie de Scheuermann.
CIM-10 M40.0-M40.2, M42.0, Q76.4
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

La cyphose est une déformation de la colonne vertébrale, plus précisément une convexité au niveau de la colonne dorsale[1].

La colonne vertébrale a quatre courbures physiologiques vu dans le plan sagittal : la lordose cervicale (aspect creusé du cou), la cyphose thoracique (la bosse du dos), la lordose lombaire (creux en bas du dos) et la cyphose sacrale/coccygienne. Cette dernière est fixe.

L’hypercyphose est une exagération de la cyphose dorsale. Elle est par raccourci appelée cyphose.

L’attitude cyphotique (personne avec un dos arrondi mais qui peut se tenir droite si on lui demande) est à différencier de la cyphose irréductible.

Étiologie[modifier | modifier le code]

La cyphose peut être due à différentes causes :

Cyphose naturelle[modifier | modifier le code]

Ces courbures apparaissent lors du développement. Chez le nourrisson, la colonne est rectiligne ou légèrement concave en avant dans son ensemble. Au moment où l'enfant s'assied, la lordose cervicale apparaît afin d'assurer l'horizontalité du regard. Lorsqu'il se met debout, se forme l'ensellure lombaire qui a pour effet de reporter le centre de gravité vers l'arrière. La cyphose thoracique s'accentue progressivement lors du développement.

La présence de la crosse aortique, ou une faible inégalité de longueur des membres inférieurs ont été invoquées comme origine de la très légère scoliose physiologique à convexité droite, dont le sommet est situé dans la région thoracique haute. En effet, une différence de développement des membres inférieurs est peut-être due à la latéralisation. Celle-ci ne concerne pas seulement l'habileté manuelle, mais le corps entier et même l'usage des yeux. Or dans la marche, il y a toujours un pas plus long que l'autre. Comme la plus grande partie de la population est droitière, il semble normal que cette scoliose soit presque toujours du même côté.

Par contre, pratiquement aucune scoliose idiopathique n'est observée parmi les populations où le port sur la tête est habituel.

Mauvaise posture[modifier | modifier le code]

La personne ne se tient pas de manière érigée. Ce sont souvent des attitudes cyphotiques mais elles peuvent s'enraidir petit à petit si la personne continue à se tenir mal.

  • Terrain : hyperlaxité articulaire et hypotonie musculaire
  • Ce déficit postural disparaît en position couchée.
  • Il est favorisé par un retard de maturation neuro-motrice
  • Il est fréquent chez certains sportifs de haut niveau (nageurs)[réf. souhaitée]

Maladie de Scheuermann[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Maladie de Scheuermann.

La maladie de Scheuermann est la cause la plus fréquente de cyphose chez les personnes en période de croissance. Elle est retrouvée surtout chez les adolescents qui se tiennent mal ou qui effectuent des travaux lourds.

Hypercyphose essentielle de Stagnara[modifier | modifier le code]

L'hypercyphose essentielle de Stagnara ou « hypercyphose régulière » se caractérise par :

  • une courbure thoracique à grand rayon ;
  • notion d'aggravation en période pubertaire (comme pour la scoliose idiopathique) ;
  • douloureuse.

Autres causes[modifier | modifier le code]

  • Malformations vertébrales
  • Spondylose rhizomélique (Spondylarthrite ankylosante)
  • Hypercyphoses angulaires (Mal de POTT, spondylodiscite, tumeur vertébrale, granulome éosinophile...)
  • Atteintes neurologiques
  • Maladie de Paget

Traitement[modifier | modifier le code]

  • Kinésithérapie
  • Orthèses
  • Chirurgie
  • Opération dorsale
  • Port éventuel d'un corset : pour cela, il faut consulter dans un service spécialisé en orthopédie, service spécialisé dans les études rachidiennes ou dans un service de rééducation.

Conséquences[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.
  • Douleurs causées par des crises cyphotiques
  • Dos courbé sans pouvoir se redresser
  • Diminution de la compliance respiratoire

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]