Cypher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cypher est un film canado-américain de science-fiction de Vincenzo Natali sorti en 2002.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Morgan Sullivan ne supporte plus sa vie morne de comptable de banlieue. C'est pourquoi il décide de postuler à Digicorp, une entreprise spécialisée dans l'espionnage industriel. Afin de mener sa vie d'espion, il doit inventer une nouvelle personnalité pour l'identité qui vient de lui être donnée : Jack Thursby. Un personnage de préférence aux antipodes de l'actuel. Au fil de ses missions, infiltré au sein de conférences et autres congrès, Morgan peut enfin vivre la vie trépidante dont il rêvait. Alors que sa nouvelle personnalité commence à prendre le dessus, il souffre d'étranges maux de tête de plus en plus puissants. Un soir, allant chercher des glaçons au distributeur de l'hôtel pour soulager sa douleur, il entrevoit la mystérieuse Rita ...

Analyse[modifier | modifier le code]

La principale thématique de ce film est l'identité/personnalité. Le scénariste place le spectateur dans un monde futuriste dans lequel l'identité/personnalité est malléable grâce à la science. Il remet en question les valeurs d'unicité et de vérité de l'identité/personnalité, tout en laissant paraitre les failles de telles modifications. Ainsi le personnage principal se souvient à travers son évolution des gouts et passions de sa personnalité précédente, sans oublier les similitudes exigées lors des opérations de changement d'identité.

Il peut être également vu comme une allégorie sur l'allégeance totale exigée par des multinationales sur leurs employés, allant jusqu'à modifier la personnalité, de manière volontaire ou pas, telle l'illustration des divers lavages de mémoire que subissent les personnages du film. On entre, on subit, et on sort, libre.

L'autre pendant de ce questionnement est le jeu de dupes auquel se livrent chacun des personnages, se trompant les uns les autres à plusieurs niveaux : le manipulateur manipule (premier niveau), mais il est manipulé lui-même (second niveau), mais il le sait et l'utilise (troisième niveau), et ainsi de suite.

Élément tenant à la réalisation, il est intéressant de prêter attention à l'apparition progressive de la couleur dans le film. En effet, la première séquence est quasiment en noir et blanc. Les séquences prennent progressivement de la couleur par une variation progressive de la saturation de l'image et de l'ajout d'éléments de décor colorés. Mais cette progression n'est pas tout à fait linéaire et sert à mettre ponctuellement en relief certains éléments ou personnages. Cette apparition de la couleur peut être ressentie comme un simple effet stylistique, mais peut aussi être interprétée comme la résurgence de la personnalité/identité du personnage principal.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre : Cypher
  • Titre préliminaire : Company Man
  • Réalisateur : Vincenzo Natali
  • Scénariste : Brian King
  • Producteurs : Wendy Grean et Paul Federbush
  • Production : Pandora Film, U.S.A.
  • Distribution : Metropolitan FilmExport, France
  • Compositeur : Michael Andrews
  • Directeur de la photographie : Derek Rogers
  • Costumière : Tamara Winston
  • Effets spéciaux : Bob Munroe
  • Chef décoratrice : Jasna Stefanovic
  • Chef monteur : Bert Kish
  • Origine : Drapeau des États-Unis États-Unis
  • Date de sortie :
  • Durée : 95 minutes

Distribution[modifier | modifier le code]

Légende : V.F. : Voix françaises[1]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « (fr) « Cypher » », sur RS Doublage.com (consulté le 21 mai 2012).