Cymric (paquebot)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cymric
Image illustrative de l'article Cymric (paquebot)
Le Cymric à Liverpool

Type Paquebot transatlantique
Histoire
Lancement 12 octobre 1897
Mise en service 11 février 1898
Statut Torpillé par un U-boot allemand le 8 mai 1916
Caractéristiques techniques
Longueur 178,3 m
Maître-bau 19,5 m
Tonnage 13 096 tjb[1]
Propulsion Machines à quadruple expansion alimentant deux hélices
Vitesse 14 nœuds
Ponts 3
Autres caractéristiques
Passagers 150 passagers de 1re classe
1 160 passagers de 3e classe
Équipage 110
Chantier naval Harland and Wolff, Belfast
Armateur White Star Line
Pavillon Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni

Le Cymric est un paquebot britannique mis en service en 1898 par la White Star Line. Affecté à un service transatlantique, il est réquisitionné pendant la Seconde Guerre des Boers et y sert de transport de troupes. Durant la Première Guerre mondiale en revanche, il reste en service civil. Il est cependant torpillé en mai 1916 et son naufrage fait cinq victimes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Construction et mise en service[modifier | modifier le code]

Carte postale du Cymric

Le Cymric est construit par les chantiers navals Harland and Wolff, à Belfast, et lancé le 12 octobre 1897. Destiné à l'origine à transporter, tout comme le Georgic de 1895, des passagers et du bétail, il voit ses aménagements modifiés en cours de construction. Ce type de transport mixte est en effet de plus en plus impopulaire auprès des passagers, et l'espace libéré est utilisé pour loger plus de passagers d'entrepont[1].

Livré à sa compagnie le 5 février 1898 après quatre mois de travaux en cale sèche, le paquebot quitte Liverpool pour son voyage inaugural vers New York le 11 février. Pourvu de deux hélices, d'une cheminée et de quatre mâts, ses machines lui permettent d'atteindre une vitesse moyenne de 14 nœuds. Il peut accueillir 150 passagers de première classe et 1 160 de troisième. Ainsi, sa vitesse réduite est rapidement compensée par sa rentabilité (du fait de sa forte capacité)[1].

Guerre des Boers et carrière en temps de paix[modifier | modifier le code]

Servant tout d'abord entre Liverpool et New York, le Cymric connaît un usage militaire durant la Seconde Guerre des Boers, pendant laquelle il effectue en 1900 deux traversées en tant que transport de troupes entre Liverpool et Le Cap. Il retourne ensuite à la vie civile. Sa routine est troublée par un incident peu commun le 23 novembre 1901 après le petit déjeuner : Thomas Halliday, un passager, brandit un couteau et menace de tuer tout le monde avant d'attaquer sa femme et de se trancher la gorge. Sa femme gravement blessée et son cadavre sont débarqués durant l'escale de Queenstown[2].

Le 10 décembre 1903, le Cymric est déplacé sur une nouvelle route, entre Liverpool et Boston, à titre d'expérience[3]. En 1908, de juin à septembre, il a pour officier Henry Tingle Wilde, qui est quatre ans plus tard le commandant en second du Titanic[4]. En 1913, il subit une refonte suite à laquelle il ne transporte que des passagers de deuxième et troisième classe.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

La Première Guerre mondiale ne touche tout d'abord pas le Cymric. Il poursuit son service commercial, mais est cependant réaffecté à la ligne Liverpool—New York pour remplacer les navires mobilisés. Cependant, le 8 mai 1916, alors qu'il effectue une traversée sans passagers en direction de Liverpool, il est touché à trois reprises par les torpilles du sous-marin allemand U-20, sous-marin qui a également torpillé le Lusitania un an plus tôt. Le Cymric coule en 28 heures[5], en faisant cinq victimes, à 140 milles au nord-ouest du Fastnet[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) SS Cymric, White Star Liners. Consulté le 22 juillet 2009
  2. (en) Cymric, The White Star Line. Consulté le 22 juillet 2009
  3. (en) Cymric 1897, The Ship List. Consulté le 22 juillet 2009
  4. (en) Mr Henry Tingle Wilde, Encyclopedia Titanica. Consulté le 22 juillet 2009
  5. (en) White Star Liner, Cymric 1898-1916 sunk by U-20 Titanic-White Star Ships. Consulté le 22 juillet 2009
  6. (en) Naufrage du Cymric, sur Uboat.net. Consulté le 22 juillet 2009

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]