Cymodocea nodosa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cymodocea nodosa est une espèce de plante monocotylédone sous-marine de la famille des Cymodoceaceae. On la trouve dans les zones calmes de la mer Méditerranée et dans certaines régions voisines de l'océan Atlantique.

Description[modifier | modifier le code]

C. nodosa a les feuilles vert clair ou vert grisâtre. Elles sont très étroites mais peuvent atteindre jusqu'à quarante centimètres de long. Chaque feuille a sept à neuf nervures courant sur toute sa longueur. Elle produit des rhizomes qui ne font que 1 mm de diamètre et ont des nœuds foliaires[2]. De discrètes fleurs sont parfois produites à l’extrémité de longues tiges au printemps lorsque la température de l'eau commence à remonter. Le pollen est libéré dans la mer et les graines restent dormantes jusqu'au printemps suivant[3].

Distribution et habitat[modifier | modifier le code]

Cette plante sous-marine se trouve dans les parties peu profondes de la mer Méditerranée et les parties adjacentes de l'océan Atlantique,sur les côtes du Portugal, la Mauritanie et le Sénégal et autour des îles Canaries, de Madère et l'île du Cap-Vert[1]. Elle pousse à des profondeurs allant jusqu'à dix mètres sur les sédiments sableux dans des endroits abrités et a besoin d'eaux claires pour la photosynthèse[4].

Écologie[modifier | modifier le code]

C. nodosa pousse dans les prairies sous-marines[5] parfois associée à d'autres plantes comme Zostera noltii et Posidonia oceanica et des algues Caulerpa prolifera et Caulerpa racemosa. Bien qu'elle soit affectée par les perturbations mécaniques telles que le chalutage et par la pollution, et qu'elle soit en concurrence avec d'autres espèces sous-marines, C. nodosa n'est pas considérée comme menacée[5].

Aux îles Canaries, cinquante-trois espèces d'algues épiphytes ont été trouvés croissant sur les feuilles et les rhizomes de C. nodosa. Beaucoup d'entre elles étaient des espèces encroûtantes de Corallinaceae[6].

Les prairies sous-marines ont une forte productivité biologique et ont une riche biodiversité. Les espèces de poissons associées à C. nodosa dans une lagune côtière dans le sud est de l'Espagne comprennent Atherina boyeri, Pomatoschistus marmoratus, Liza aurata, Liza saliens, Syngnathus abaster et Aphanius iberus. Ces prairies sont un terrain important pour l'élevage des jeunes poissons[7]. Les invertébrés associés aux prairies sous-marines comprennent des vers polychètes[8], des amphipodes, des isopodes, des décapodes et des mollusques[9].

C. nodosa tend à pousser en paquets. C'est parce qu'elle apprécie les sédiments instables sableux et les dunes sous-marines ont tendance à évoluer au fil du temps. Si l'accrétion du sable n'est pas trop rapide, les stolons peuvent croître verticalement à travers elle, mais les herbiers peuvent être submergés par l'accrétion rapide. La mort des plants est causée principalement par l'érosion car les racines sont découvertes, des organismes encroûtants ou perçants prolifèrent et les plantes sont emportées. Le cycle de mouvement des dunes prend en général de deux à six ans, ce qui donne le temps aux herbiers de recoloniser les zones dénudées. L'accrétion du sable stimule également les graines en dormance, la floraison et peut permettre la recolonisation lorsque les conditions le permettent[10].

Protection[modifier | modifier le code]

Cette plante est protégée en Algérie.


Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Cymodocea nodosa (Ucria) Asch. Encyclopedia of Life. Consulté le 17 août 2011
  2. Boudouresque, C.-F..A.M.a.M.V., 1992. Guide des Algues des Mers d’Europe. Paris: Delachaux et Niestle.
  3. Reproductive phenology of the Mediterranean seagrasses Posidonia oceanica (L.) Delile, Cymodocea nodosa (Ucria) Aschers., and Zostera noltii Hornem. Consulté le 17 août 2011
  4. Lesser Neptune Grass ( Cymodocea nodosa ) Archipelagos Wildlife Library. Consulté le 17 août 2011
  5. Cymodocea nodosa IUCN Red List of Threatened Species. Consulté le 17 août 2011
  6. Distribution of the epiphytes along the leaves of Cymodocea nodosa in the Canary Islands Consulté le 17 août 2011
  7. Fish assemblages associated with Cymodocea nodosa and Caulerpa prolifera meadows in the shallow areas of the Mar Menor coastal lagoon Consulté le 17 août 2011
  8. Polychaetes associated with Cymodocea nodosa meadow in the Canary Islands: assemblage structure, temporal variability and vertical distribution compared to other Mediterranean seagrass meadowsConsulté le 17 août 2011
  9. Biology of Posidonia Seagrasses: Biology, Ecology and Conservation. Consulté le 17 août 2011
  10. (en) Nuria Marba, Carlos M. Duarte, « Coupling of seagrass (Cymodocea nodosa) dynamics with subaqueous dune migration », Journal of Ecology, vol. 83, no 3,‎ Jun 1995, p. 381–389 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :