Cyclone Gorky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyclone Gorky
{{#if:
Image satellite visible de 06h23TU le 29 avril 1991. Le cyclone est de catégorie 4 à ce moment.
Image satellite visible de 06h23
TU le 29 avril 1991. Le cyclone
est de catégorie 4 à ce moment.

Apparition 22 avril 1991
Dissipation 30 avril 1991

Catégorie maximale Cyclone catégorie 5
Pression minimale 898 hPa
Vent maximal
(soutenu sur 1 min.)
260 km/h (vents soutenus sur une minute)

Dommages confirmés 1,5 milliard $US de 1991
(2 milliard $US de 2007)
Morts confirmés Plus de 138 000
Blessés confirmés

Zones touchées Bangladesh

Trajectoire dansle Golfe du Bengale
Trajectoire dans
le Golfe du Bengale
Échelle de Saffir-Simpson
D T 1 2 3 4 5
Saison cyclonique 1991 dans le nord de l'océan Indien

Le cyclone Gorky, dont le nom officiel est Cyclone 02B de 1991 et qui est parfois nommé Marian, est un des plus meurtriers cyclones tropicaux de l'histoire. La nuit du 29 avril 1991, il frappa la région de Chittagong, dans le sud-est du Bangladesh, avec des vents d'environ 250 km/h et un onde de tempête de six mètres qui inonda loin à l'intérieur des terres. Il tua plus de 138 000 personnes et fit jusqu'à 10 millions de réfugiés.

Évolution météorologique[modifier | modifier le code]

Une zone nuageuse persistante dans le golfe du Bengale, dans un creux de la mousson indienne, se développa en un dépression tropicale le 22 avril. Elle se développa rapidement en une tempête tropicale, nommée 02B par le Joint Typhoon Warning Center et le service météorologique indien, le 24 avril. Son diamètre était tel alors que ses vents forts et ses nuages recouvraient presque toute le golfe.

La tempête se dirigea lentement vers le nord tout en s'intensifiant et atteignit le seuil de cyclone tropical le 27 avril. Ce dernier passa entre deux anticyclones, l'un au nord-ouest et l'autre à l'est, dans un circulation atmosphérique d'ouest aux niveaux moyens, ce qui fit courber sa trajectoire vers le nord-est. Ce flux l'aida à augmenter son flux sortant d'air à haute altitude et grâce à une température de surface de la mer très chaude, il devint un cyclone majeur le 28 avril.

Les 28 et 29 avril, le cyclone tropical tourna vers le nord-nord-est et augmenta de vitesse de déplacement tout en atteignant la catégorie 5 avec des vents de 260 km/h. Tard le 29, le cyclone 02B toucha terre juste au sud de Chittagong (Bangladesh). Il avait alors des vents de 250 km/h ce qui donne une force de catégorie 4. Par la suite, il faiblit rapidement à cause de la friction du sol et se dissipa le 30 avril en Asie du sud-est.

Impacts[modifier | modifier le code]

Morts[modifier | modifier le code]

Les inondations de la rivière Borgang au Bangladesh
Ville du Bangladesh entourés de champs inondés trois semaines après le passage du cyclone

Au moins 138 000 personnes furent tuées par le cyclone, la plupart de noyade dans la région de Chittagong. Le plus haut taux de mortalités s'est produit chez les enfants et les personnes âgées. Même si des abris paracycloniques ont été construits après le cyclone de Bhola en 1970 pour permettre aux populations de se protéger, nombreux sont ceux qui n'ont pas eu le temps de s'y rendre. En effet, l'alerte cyclonique n'a été envoyée que quelques heures avant l'arrivée de Gorky. D'autres victimes ne savaient pas où aller, ou ont refusé de quitter leur maison par crainte de pillage, ou pensait encore que la tempête ne serait pas aussi violente que prédite. Malgré tout, on estime à deux millions le nombre de personnes qui ont évacué les zones à risque, ce qui diminua grandement les pertes.

Dommages[modifier | modifier le code]

Gorky causa pour 1,5 milliard $US de 1991 en dommages. Les vents et l'onde de tempête ont dévasté la côte. Une digue pour retenir la mer à l'embouchure de la rivière Karnaphuli, à Chittagong, fut emportée par l'onde et une grue de cent tonnes fut renversée par les vents dans le port de Chittagong. Cette dernière atterrit sur le pont de la rivière Karnaphuli, le brisant en deux.

Un grand nombre de bateaux et navires furent rejetés à l'intérieur des terres. La base navale de Isha Khan fut inondée et ses navires fortement endommagés. La plupart des chasseurs des forces aériennes Bengalis du secteur furent touchés. Environ un million d'habitations furent détruites, laissant dix millions de personnes sans abri.

Impact environnemental[modifier | modifier le code]

L'onde de tempête causa une forte érosion de la côte, emportant des villages entiers. Durant trois à quatre semaines après la tempête, l'érosion continua et des champs entiers disparurent affectant les fermiers.

Secours[modifier | modifier le code]

Bengalais déchargeant un appareil de secours des États-Unis

Un flottille amphibie de quinze navires de la US Navy et 2 500 hommes retournant de la Guerre du Golfe de 1991, fut détourné vers le Bangladesh pour aider au secours. Cette mission fut nommée Operation Sea Angel et devint l'un des plus grands efforts d'aide après un désastre naturel. Elle conjugua, du 10 mai au 13 juin, les forces américaines avec un navire de ravitaillement, quatre hélicoptères du Royaume-Uni, deux hélicoptères du Japon, ainsi que l'assistance de la République populaire de Chine, de l'Inde et du Pakistan[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Operation Sea Angel / Productive Effort », Global Security.org (consulté le 2008-02-19)