Cyclone Bejisa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyclone Bejisa
{{#if:
Le cyclone au 3 janvier 2014
Le cyclone au 3 janvier 2014

Apparition 28 décembre 2013
Dissipation 6 janvier 2014

Catégorie maximale Cyclone catégorie 3
Pression minimale 953 hPa
Vent maximal
(soutenu sur 1 min.)
205 km/h

Dommages confirmés
Morts confirmés 1
Blessés confirmés 17

Zones touchées La Réunion, Madagascar, île Maurice, Seychelles

Trajectoire de Bejisa
Trajectoire de Bejisa
Échelle de Saffir-Simpson
D T 1 2 3 4 5

Le cyclone Bejisa est un cyclone tropical actif dans l'océan Indien, formé le 29 décembre 2013 des restes d'énergie du cyclone Amara. À la fin de décembre, l'énergie restante d'Amara a commencé à s'installer dans la mer, au nord de Madagascar. La faible perturbation s'est développée en une dépression le 28 décembre 2013. La dépression a continué à se développer et s'est transformée en cyclone tropical intense nommé Bejisa le 29 décembre. Il a atteint son pic d'intensité le 30 décembre 2013 puis a été affaibli le lendemain avant d'attendre une fois de plus son pic d'intensité le 1er janvier 2014.

Bejisa a donné des pluies torrentielles et des vents violents. Il a fait 1 mort et 17 blessés le 2 janvier 2014 à La Réunion.

Évolution météorologique[modifier | modifier le code]

À la fin de décembre 2013, les modèles de prévision numérique du temps de Météo-France commencèrent une cyclogénèse tropicale dans le creux de mousson au nord de Madagascar[1]. À 18 h UTC le 27 décembre 2013, le Joint Typhoon Warning Center (JTWC) commença à suivre une zone d’orages à environ 1 350 km au nord-nord-ouest de La Réunion qui correspondait aux prévisions et qui avait un bon potentiel de développement[2]. La perturbation atmosphérique est devenue une circulation fermée et des bandes d’orages sont apparues sur son périmètre sud le jour suivant[3].

À 12 h UTC le 28 décembre 2013, le Centre météorologique régional spécialisé cyclones de La Réunion (Météo-France) considéra que le système était suffisamment organisé pour être une perturbation tropicale, la quatrième de la saison cyclonique 2013-2014 dans le sud-ouest de l’océan Indien[4]. La pression barométrique centrale était cependant assez élevée selon les stations météorologiques environnantes[5]. Météo-France ne prévoyait donc qu’un faible développement en cyclone tropical avant qu’il ne faiblisse et touche les Mascareignes[6].

Se dirigeant vers le sud, la perturbation s’est donc approfondie. À cause de la présence d’un cisaillement des vents au-dessus du système, son centre est resté en partie dégagé de nuages mais ce cisaillement devait s’amoindrir et à h UTC le 29 décembre 2013, la perturbation est devenue une dépression tropicale [7],[8]. À 18 h UTC le même jour, la dépression est devenue la tempête tropicale Bejisa, nom choisi dans la liste officielle de l’Organisation météorologique mondiale et soumis par le service météorologique de la République de Maurice[9],[10].

Les images du satellite météorologique montrèrent alors que le centre était densément couvert de nuages et que son intensification était rapide[10]. À h UTC le 30 décembre 2013, Bejisa était devenu une tempête tropicale sévère et une crête barométrique dans les niveaux moyens de l’atmosphère la poussait vers le sud-sud-ouest[11],[12].

Un très petit œil s’est ensuite développé au centre du système et Bejisa fut reclassé en cyclone tropical à 12 h UTC le 30 décembre et six heures plus tard en intense cyclone tropical (équivalent à un ouragan de catégorie 3)[13],[14]. Cette intensité fut cependant de courte durée et lors d’un cycle de remplacement du mur de l’œil, il s’est affaibli et une certaine désorganisation était visible[15].

Le 1er janvier 2014, Bejisa est remonté au niveau précédent et est passé près de La Réunion le 2 janvier 2014, poursuivant sa trajectoire vers le sud tout en s'affaiblissant.

Impact[modifier | modifier le code]

Avant d’atteindre le statut de dépression tropicale, Bejisa avait déjà donné de la pluie abondante aux Seychelles, une station météorologique à Mahé a ainsi signalé 164 mm en 24 heures du 27 au 28 décembre et le groupe Farquhar fut particulièrement affecté par la pluie qui dura des jours[5].

Ce cyclone est passé très près de La Réunion le 2 janvier, entraînant de nombreux dégâts sur l'île, le décès d'une personne ainsi que 17 blessés[16]. Les coupures de courant se comptèrent par dizaines de milliers et les vents ont arraché des arbres et des toitures. Les hauteurs d'eau observées à Pointe des Galets et à Sainte-Marie ont été respectivement de l’ordre de 1,60 mètre et 1,70 m au-dessus du zéro hydrographique soit une surcote de l'ordre de 0,70 m pour les deux sites[17]. Cependant, Bejisa n'a pas rivalisé avec les plus intenses cyclones à frapper l'île selon Météo-France même si le préfet de La Réunion, Jean-Luc Marx, a déclaré que son passage « est un épisode que n'avait pas connu La Réunion depuis 20 ans »[16]. Les vents ont atteint 178 km/h au volcan, des rafales plus violentes que celles de Dumile en 2013 ou Gamède en 2007 mais moindre que celles de Dina en 2002. Il est tombé 1 000 mm de pluie à Cilaos, dans le sud, et l'onde de tempête a atteint 11 mètres[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Centre des cyclones tropicaux (CMRS La Réunion), « Bulletin de l’activité cyclonique et les conditions météorologique sur le sud-ouest de l’océan Indien – 27 décembre 1200 UTC » [PDF], Météo-France,‎ 27 décembre 2013 (consulté le 9 janvier 2014).
  2. (en) Joint Typhoon Warning Center (Pearl Harbor, Hawaï), « Significant Tropical Weather Advisory For The Indian Ocean – December 27, 1830 UTC » [txt], National Oceanic and Atmospheric Administration,‎ 27 décembre 2013 (consulté le 9 janvier 2014).
  3. (en) Joint Typhoon Warning Center (Pearl Harbor, Hawaï), « Significant Tropical Weather Advisory For The Indian Ocean– December 28, 1000 UTC » [txt], United States National Oceanic and Atmospheric Administration,‎ 28 décembre 2013 (consulté le 9 janvier 2014).
  4. (en) Météo-France, « Tropical Disturbance 4 Warning Number 001/4 » [txt], United States National Oceanic and Atmospheric Administration,‎ 28 décembre 2013 (consulté le 9 janvier 2014).
  5. a et b Centre des cyclones tropicaux (CMRS La Réunion), « Bulletin de l’activité cyclonique et les conditions météorologique sur le sud-ouest de l’océan Indien – 28 décembre 1200 UTC » [PDF], Météo-France,‎ 28 décembre 2013 (consulté le 9 janvier 2014).
  6. (en) Météo-France, « Tropical Disturbance 1 Forecast Warning Number 001/4 » [txt], National Oceanic and Atmospheric Administration,‎ 28 décembre 2013 (consulté le 9 janvier 2014).
  7. (en) Joint Typhoon Warning Center (Honolulu, Hawaï), « Tropical Cyclone Formation Alert –December 29, 0300 UTC » [txt], United States National Oceanic and Atmospheric Administration,‎ 29 décembre 2013 (consulté le 9 janvier 2013).
  8. (en) Météo-France, « Tropical Depression 4 Warning Number 003/4 » [txt], National Oceanic and Atmospheric Administration,‎ 29 décembre 2013 (consulté le 9 janvier 2014).
  9. (en) Météo-France, « Moderate Tropical Storm 4 (Bejisa) Warning Number 007/4 » [txt], National Oceanic and Atmospheric Administration,‎ 29 décembre 2013 (consulté le 9 janvier 2014).
  10. a et b (en) Météo-France, « Moderate Tropical Storm 4 (Bejisa) Forecast Warning Number 006/4 » [txt], National Oceanic and Atmospheric Administration,‎ December 29, 2013 (consulté le 9 janvier 2014).
  11. (en) Météo-France, « Severe Tropical Storm 4 (Bejisa) Warning Number 008/4 » [txt], National Oceanic and Atmospheric Administration,‎ 30 décembre 2013 (consulté le 9 janvier 2014).
  12. (en) Météo-France, « Severe Tropical Storm 4 (Bejisa) Forecast Warning Number 008/4 » [txt], National Oceanic and Atmospheric Administration,‎ 30 décembre 2013 (consulté le 9 janvier 2014).
  13. (en) Météo-France, « Tropical Cyclone 4 (Bejisa) Warning Number 009/4 » [txt], Unsys,‎ 30 décembre 2013 (consulté le 9 janvier 2014).
  14. (en) Météo-France, « Intense Tropical Cyclone 4 (Bejisa) Warning Number 010/4 » [txt], Unisys,‎ 30 décembre 2013 (consulté le 9 janvier 2014).
  15. (en) Météo-France, « Intense Tropical Cyclone 4 (Bejisa) Forecast Warning Number 013/4 » [txt], National Oceanic and Atmospheric Administration,‎ 31 décembre 2013 (consulté le 9 janvier 2014).
  16. a, b et c Camille Michelland, « La Réunion : en fait, Bejisa n'a pas rivalisé avec les plus grands cyclones », sur TF1, Agence France-Presse,‎ 5 janvier 2014.
  17. Service hydrographique et océanographique de la marine, « Incidence du passage du cyclone Bejisa sur le niveau de la mer à l'île de La Réunion (2 janvier 2014) », sur refmar.shom.fr,‎ 03 janvier 2014 (consulté le 11 janvier 2014).

Sur les autres projets Wikimedia :