Cyclone à la Jamaïque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cyclone à la Jamaïque (A High Wind in Jamaica) est un film réalisé par Alexander Mackendrick en 1965 d'après le roman éponyme de Richard Hugues.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Au XIXe siècle, à la suite d'un terrible cyclone à la Jamaïque, des colons anglais décident d'envoyer leurs enfants par bateau en Angleterre. En cours de route, le bateau est attaqué par un navire pirate commandé par Chavez. Les enfants se retrouvent embarqués à l'insu des pirates sur leur bateau et devront vivre avec eux les différents péripéties de leurs aventures. Peu habitué à de tels passagers, le capitaine Chavez finit par s'humaniser à leur contact alors que l'équipage pense que les enfants leur portent malheur . Film Americain

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Commentaire[modifier | modifier le code]

  • Se félicitant de la parution du film en DVD, Jean-François Rauger, chroniqueur au Monde, écrit notamment : « Cyclone à la Jamaïque constitue une nouvelle et originale dimension du film d'aventures maritimes. Les conventions du genre sont insidieusement détournées pour déboucher sur une réflexion non dénuée de cruauté, sur l'enfance, l'apprentissage de la vie, la civilisation et l'innocence. (...) Inversant ainsi toute vision manichéenne, le film d'Alexander Mackendrick complique la relation entre enfance et âge adulte, sauvagerie et civilisation, une relation qui ne peut être dissociée des rapports de classe. » (in : Le Monde, 6/04/2011). Anthony Quinn, « pour une fois tout en nuances », (Michel Marie, in : Dictionnaire mondial des films, Editions Larousse) et James Coburn restituent, selon lui, chacun pour ce qui le concerne, une de leurs meilleures incarnations.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]