Cyclobutanetétrone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyclobutanetétrone
Cyclobutanetétrone
Identification
Nom IUPAC cyclobutane-1,2,3,4-tétrone
Synonymes

tétroxocyclobutane

No CAS 3617-57-0
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C4O4  [Isomères]
Masse molaire[1] 112,0404 ± 0,0044 g/mol
C 42,88 %, O 57,12 %,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La cyclobutanetétrone aussi appelée tétroxocyclobutane est un composé organique de formule C4O4 ou (-(C=O)-)4 et consiste en la quadruple cétone du cyclobutane. Ce serait aussi un oxyde de carbone, le tétramère du monoxyde de carbone.

Cependant ce composé semble être thermodynamiquement instable[2]. En 2000, il n'a pas encore été synthétisé en quantité significative[3],[4] mais a une existence transitoire, détectée par spectrométrie de masse[5].

Composés apparentés[modifier | modifier le code]

La cyclobutanetétrone peut être vue contre l'équivalent neutre de l'anion squarate, C4O42– qui est stable et est connu depuis au moins 1959[6].

Le composé octahydroxycyclobutane ou cyclobutane-1,1,2,2,3,3,4,4-octol, (-C(OH)2-)4, peut être mentionnée dans la littérature comme "hydrate de tétraoxocyclobutane"[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. Haijun Jiao, Gilles Frapper, Jean-François Halet, and Jean-Yves Saillard, Stability of Tetraoxocyclobutane Revised: Perturbation Theory and Density Functional Scheme, J. Phys. Chem. A, 2001, vol. 105(24), pp. 5945–5947. DOI:10.1021/jp010738i.
  3. Mordecai B. Rubin and Rolf GleiteR, The Chemistry of Vicinal Polycarbonyl Compounds, Chemical Reviews, 2000, vol. 100(3), pp. 1121–1164. DOI:10.1021/cr960079j.
  4. (en) Gunther Seitz, « Oxocarbons and pseudooxocarbons », Chemical Reviews, vol. 92, no 6,‎ 1992, p. 1227–1260 (DOI 10.1021/cr00014a004, lire en ligne)
  5. (en) Detlef Schröder,, « Mass spectrometric studies of the oxocarbons CnOn (n = 3–6) », International Journal of Mass Spectrometry, vol. 188, no 1–2,‎ 1999, p. 17–25 (DOI 10.1016/S1387-3806(98)14208-2)
  6. Sidney Cohen, John R. Lacher, Joseph D. Park, Diketocyclobutanediol, Journal of the American Chemical Society, 1959, vol. 81, p. 3480. DOI:10.1021/ja01522a083.
  7. S. Skujins, J. Delderfield and G. A. Webb, A mass spectrometric study of some monocyclic polycarbonyl compounds, Tetrahedron, 1967, vol. 24(13), pp. 4805–4817. DOI:10.1016/S0040-4020(01)98676-4.
  • G. Maahs, P. Hegenberg, Syntheses and Derivatives of Squaric Acid, Angewandte Chemie Int. Ed., 2003, vol. 5(10), pp. 888–893. DOI:10.1002/anie.196608881.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]