Cycles Gitane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gitane.

Cycles Gitane

Création 1930 à Machecoul
Dates clés 1960 : prend le nom de Micmo SA
1976 : rachat par Renault
1992 : incorporation au groupe Cycleurope
Fondateurs Marcel Brunelière
Slogan This is Gitane
Siège social Drapeau de France Romilly-sur-Seine (France)
Produits Cycles
Société mère Cycleurope
Sociétés sœurs Cycles Peugeot
Site web Site officiel

Gitane (ou Cycles Gitane, ou Micmo-Gitane) est un fabricant français de cycles.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1923, Marcel Brunelière (Saint-Philbert-de-Bouaine 1893 - Machecoul 1973) s'installe comme forgeron-mécanicien agricole à Machecoul (Loire-Atlantique) et se lance en 1925 dans le commerce de pièces détachées pour cycles. L'année suivante, associé à Eugène Redois (1906 - 1999), il ouvre un atelier de montage qui confectionne des vélos des marques G.M.B puis Marbru[1].

En 1928, les deux associés créent la marque Gitane, officiellement enregistrée en 1929. Gitane produit des cycles, l'entreprise compte dix salariés la première année. En 1953, la société devient une SARL, et entame la fabrication de cyclomoteurs et motocyclettes[1].

Article détaillé : Gitane Testi.

En 1958, l'entreprise compte une cinquantaine d'employés. Deux ans plus tard, elle devient société anonyme et prend le nom de Micmo (Manufacture Industrielle de Cycles et de Motocycles)[1], mais continue de commercialiser ces vélos sous la marque Gitane. Marcel Brunelière prend sa retraite en 1966, et cède son entreprise à Serge Paulange. L'entreprise compte 170 salariés qui fabriquent 67 000 bicyclettes en 1968. La société est acquise en 1970 par Claude Hautier[1].

Un vélo de la marque

La production augmente, et, en 1974, ce sont 350 000 bicyclettes qui sont produites par les 600 salariés, qui sont au nombre de 720 en 1975. Une nouvelle unité de production voit le jour à Port-Saint-Père. Une partie de la production est destinée à l'exportation[1]. En 1976, la Régie Renault (qui détenait déjà 30 % depuis 1974) achète Micmo-Gitane.

La conjoncture change, et le ralentissement de l'économie en France, combiné à la baisse du dollar qui pénalise les exportations vers les États-Unis, conduit à des licenciements[1]. En 1985, pour renflouer les caisses de Renault, le nouveau PDG Georges Besse vend Micmo-Gitane. En 1992, pour faire face à la concurrence asiatique, les cycles Gitane, Peugeot et BH (Beistegui Hermanos, Espagne) se rapprochent pour créer le groupe Cycleurope. Ensuite, ces fabricants de cycles ont été revendus par BH à la société suédoise Monark.

Au début des années 2000, la production des vélos Gitane est transférée dans une autre usine de Cycleurope, située à Romilly-sur-Seine et héritée de Peugeot[2].

En 2010, le site de Machecoul produit environ 300 000 unités par an, mais seul l'assemblage des bicyclettes y est fait, les cadres étant fabriqués en Chine. Les produits sortent sous les marques Micmo, Raleigh, TVT, EXS et également sous les marques de distributeurs (Auchan, Carrefour, Casino, Leclerc, Décathlon, Go Sport, Intersport, etc.)

En mars 2013, l'entreprise est rachetée par le groupe Intersport et devient MFC : Manufacture Française du Cycle. Elle produit les vélos Intersport (Nakamura), ses propres marques et continue sous les marques distributeurs. L'activité repart à la hausse.

MFC rachète la marque sunn en 2013.

Gamme[modifier | modifier le code]

En 2013, Gitane commercialise sous sa marque [3] des vélos à assistance électrique, des vélos de ville, des vtc, des vélos pour enfants, des vtt, des vélos d'extérieur et de route.

Sponsoring[modifier | modifier le code]

Gitane sponsorise ses premiers cyclistes professionnels en 1948.

De 1953 à 1955, Gitane équipe le jeune Jean Stablinski.

En 1960, Gitane s'illustre grâce à l'équipe Rapha-Gitane-Dunlop de Rudi Altig.

En 1963 puis 1964, Gitane parvient au sommet en remportant, le Tour de France[4] avec Jacques Anquetil (équipes Saint-Raphaël-Gitane-Dunlop et Saint-Raphaël-Gitane-Campagnolo), puis en 1966 avec Lucien Aimar.

Dans les années 70 et 80, la mythique équipe Renault-Gitane s'illustre dans les grandes compétitions cyclistes. Grâce à Lucien Van Impe, Bernard Hinault, Laurent Fignon et Greg LeMond, Gitane se forge alors un palmarès exceptionnel.

Dans les années qui suivent, Gitane sponsorise les équipes Système U (de Laurent Fignon), et RMO (de Charly Mottet).

Dans les années 90, Gitane se lance également dans le sponsoring d'une équipe VTT.

Dans les années 2000, après quelques années d'absence, Gitane revient dans le peloton professionnel avec La Française des jeux et BigMat-Auber.

Gitane est partenaire de La Poste pour la fabrication des vélos des facteurs.

En 2010, Gitane, via sa marque Definitive Gitane, fait son retour dans les pelotons professionnels en équipant l'équipe Saur-Sojasun.

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Tour de France
    • 1963, 1964 (Anquetil), 1966 (Aimar), 1976 (Van Impe), 1978, 1979, 1981, 1982 (Bernard Hinault), 1983, 1984 (Laurent Fignon)
  • Championnat du monde
    • 1980 (Bernard Hinault), 1983 (Greg LeMond)
  • Record de l'heure
    • Roger Rivière, Elsy Jacobs

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Le Nail 2010, p. 70
  2. Le vélo Made in Machecoul en difficulté, sur Ouest-France
  3. http://www.gitane.com/
  4. [PDF]« Les statistiques », sur le site officiel du Tour de France 2007,‎ 28/06/2007 (consulté le 15 novembre 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]