Cycle de Krebs inverse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
(en) Cycle de Krebs inverse. Les pointillés notent les réactions alternatives.

Le cycle de Krebs inverse est une voie métabolique cyclique par laquelle certaines bactéries fixent le dioxyde de carbone CO2 et l'eau H2O sous forme d'acétyl-CoA en utilisant l'hydrogène H2, l'ion sulfure S2- ou encore l'ion thiosulfate S2O32- comme donneurs d'électrons[1],[2], selon un mécanisme reprenant le cycle de Krebs en sens inverse pour constituer une alternative marginale au cycle de Calvin. Les principales étapes de ce cycle sont les suivantes :

Ce cycle de réactions pourrait avoir joué un rôle dans l'apparition de la vie sur Terre en offrant une voie catabolique chimiotrophe alternative à la phototrophie, certaines de ses étapes pouvant être catalysées par des minéraux[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) M. C. W. Evans, Bob B. Buchanan et Daniel I. Arnon, « A new ferredoxin-dependent carbon reduction cycle in a photosynthetic bacterium », Proceeding of the National Academy of Sciences of the United States of America, vol. 55, no 4,‎ 1er avril 1966, p. 928-934 (lire en ligne)
    DOI:10.1073/pnas.55.4.928 PMID : 5219700
  2. (en) Bob B. Buchanan et Daniel I. Arnon, « A reverse Krebs cycle in photosynthesis: consensus at last », Photosynthesis Research, vol. 24, no 1,‎ 1990, p. 47-53 (lire en ligne)
    DOI:10.1007/BF00032643 PMID : 11540925
  3. (en) Xiang V. Zhang et Scot T. Martin, « Driving Parts of Krebs Cycle in Reverse through Mineral Photochemistry », Journal of the American Chemical Society, vol. 128, no 50,‎ 2006, p. 16032-16033 (lire en ligne)
    DOI:10.1021/ja066103k PMID : 17165745