Cycle d'Ender

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ender.

Le Cycle d’Ender est un cycle de science-fiction publié à partir de 1977 par Orson Scott Card. Le cycle débute par la nouvelle La Stratégie Ender qui sera quelques années plus tard étendue en un roman, La Stratégie Ender. Il comporte actuellement onze romans et dix nouvelles et histoires courtes. Les deux premiers roman du cycle, La Stratégie Ender et La Voix des morts valurent chacun à leur auteur les prix Hugo[1],[2] et Nebula[1],[3]. Aucune date n'est jamais précisée, l’évolution temporelle des romans est mesurée par l’âge des enfants et des durées relatives (minutes, heures, années, décennies), tout en tenant compte de la relativité du temps dans le cadre des voyages interstellaires que sont amenés à effectuer certains personnages.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le cycle se déroule dans un futur, non daté par rapport à JC[4], où l’humanité fait face à une espèce extraterrestre agressive, une race semblable à des insectes géants et appelés « Doryphores » ou parfois « Formiques ». Confrontée à cet ennemi impitoyable, l’humanité doit agir pour survivre. Les enfants les plus intelligents de la planète sont repérés très jeunes au moyen de tests pointus, et les meilleurs d’entre eux sont envoyés à l’École de Guerre, une station orbitale terrienne sous la responsabilité de la Force Internationale afin de les former au commandement militaire. Ainsi les armées terriennes, dirigées par des êtres d’une intelligence supérieure au commun des mortels, seront à même de repousser l’invasion imminente des Doryphores.

Le Cycle d’Ender[modifier | modifier le code]

Le personnage principal, Andrew « Ender » Wiggin, est un petit garçon de six ans doté d’une très grande intelligence. Cette condition lui vaut d’être admis à l’École de Guerre, une station orbitale terrienne sous la responsabilité de la Force Internationale où sont rassemblés les enfants les plus intelligents de la planète, afin de les former au commandement militaire, et ainsi permettre aux armées terriennes d’être dirigées par des êtres d’une intelligence supérieure au commun des mortels. Orson Scott Card considère La Stratégie Ender comme un livre orphelin[réf. nécessaire], les trois romans suivants constituant l’histoire continue d’Ender après la guerre contre les Doryphores.

La Saga des ombres[modifier | modifier le code]

Article détaillé : La Saga des ombres.

Lancée par La Stratégie de l'ombre, la Saga des ombres comporte en tout six romans. Ils complètent le cycle d’Ender en narrant l’histoire des personnages qu’Ender a laissés sur Terre lors de son départ. Ces romans forment un second cycle au sein du cycle d’Ender. Ils peuvent être lus indépendamment du cycle principal, mais ils y apportent de nombreux éléments supplémentaires utiles à la compréhension de certains points de l’histoire. Ce cycle débute par La Stratégie de l’ombre, un roman se déroulant au même moment que La Stratégie Ender et qui raconte exactement la même histoire, mais telle qu'elle est vécue par un autre personnage : Bean, enfant soldat de l’École de Guerre et soldat de l’armée d’Ender. Les trois romans suivants racontent les événements se déroulant sur Terre après le départ d’Ender, la guerre mondiale qui menace la Terre dès la fin de la guerre contre les Doryphores et la façon dont les enfants de l’École de Guerre sont utilisés par les puissances mondiales pour tenter d’asseoir leur domination sur leurs voisins humains.

La Première Guerre formique[modifier | modifier le code]

Ce cycle, prévu pour être une trilogie, est coécrit avec Aaron Johnston. Situé avant la naissance d'Ender, il décrit la première guerre formique[5].

Livres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Titre français Titre original Publication
Cycle d’Ender
1 La Stratégie Ender Ender's Game 1985
2 La Voix des morts Speaker for the Dead 1986
3 Xénocide Xenocide 1991
4 Les Enfants de l’esprit Children of the Mind 1996
5 non traduit A War of Gifts: An Ender Story 2007
6 Ender : L'Exil Ender in Exile 2008
Saga de l'ombre
1 La Stratégie de l’ombre Ender’s Shadow 1999
2 L’Ombre de l’Hégémon Shadow of the Hegemon 2001
3 Les Marionnettes de l’ombre Shadow Puppets 2002
4 L’Ombre du géant Shadow of the Giant 2005
5 Les Rejetons de l'ombre Shadows in Flight 2012
6 non traduit Shadows Alive À venir
La Première Guerre formique
1 Avertir la Terre Earth Unaware 2012
2 Embraser la Terre Earth Afire 2013
3 non traduit Earth Awakens 2014

Nouvelles et histoires courtes[modifier | modifier le code]

Plusieurs histoires plus courtes prennent place dans le cycle d’Ender : le recueil de nouvelles Premières Rencontres publié par Orson Scott Card, et les nouvelles publiées dans l’InterGalactic Medicine Show.

Les quatre premières nouvelles, Mazer in Prison, Pretty Boy, Cheater et A Young Man with Prospects sont publiées dans l’anthologie Orson Scott Card's InterGalactic Medicine Show. La nouvelle Ender's Stocking apparaît dans A War of Gifts: An Ender Story, tandis que Ender's Homecoming, Ender in Flight et The Gold Bug apparaissent dans Ender : L'Exil.

Titre français Titre original Publication
Premières Rencontres
1 La Stratégie Ender Ender's Game 1977
2 Le Conseiller financier Investment Counselor 1999
3 Le Petit Polonais The Polish Boy 2002
4 L’Étudiant Teacher's Pest 2003

InterGalactic Medicine Show[modifier | modifier le code]

En octobre 2005, Orson Scott Card a lancé le InterGalactic Medicine Show, un webzine qui publie des nouvelles de science-fiction et fantasy, dont celles d’Orson Scott Card lui-même. Plusieurs de ces nouvelles ont été publiées en 2008 dans une anthologie du même nom.

Titre français Titre original Publication
InterGalactic Medicine Show
1 non traduit Mazer in Prison 2005
2 non traduit Pretty Boy 2006
3 Le Tricheur Cheater 2006
4 non traduit A Young Man with Prospects 2007
5 non traduit The Gold Bug 2007
6 non traduit Ender's Stocking 2007
7 non traduit Ender's Homecoming 2008
8 non traduit Ender in Flight 2008

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

Une série de comic books sur l’univers d’Ender est en cours de publication par Marvel. Elle inclut des adaptations de La Stratégie Ender et La Stratégie de l’ombre. La Stratégie Ender : École de guerre et La Stratégie Ender : École de commandement ont été publiés par les éditions Panini dans la collection 100% Marvel.

Gouvernements de l’univers[modifier | modifier le code]

Il y a deux principaux gouvernements qui interviennent dans le cycle d’Ender, l’Hégémonie mondiale et le Congrès Stellaire.

L’Hégémonie[modifier | modifier le code]

Après les événements de la Première Invasion, le monde est unifié sous l’égide d’une alliance unique, l’Hégémonie, afin d’organiser la lutte contre les Doryphores. Ce gouvernement consiste en un triumvirat : l’Hégémon, le Stratège et le Polémarque, ayant respectivement la charge de la gouvernance, de la Flotte Internationale et de la défense du système solaire. Toutefois, le pouvoir de l’Hégémonie n’est valable et accepté que durant la guerre contre les Doryphores ; dès la fin de la Troisième Invasion, les différentes puissances mondiales reprennent leurs luttes pour l’influence et le pouvoir. Durant les cinq jours suivants la victoire d’Ender sur les Doryphores, la Guerre de la Ligue fait rage entre les partisans des différentes factions au sein de la F.I. Le conflit prend fin grâce à la Proposition de Locke, rédigée par Peter Wiggin.

L’Hégémonie restera en place suite à ces événements, respectée mais avec un pouvoir fortement diminué.

Congrès Stellaire[modifier | modifier le code]

Le Congrès Stellaire est formé quelque temps après la colonisation des Cents Mondes, quelque part entre Ender : L'Exil et La Voix des Morts. Il est constitué d’un gouvernement inter-galactique de tradition et d’origine américaine, un concile de présidents qui votent les résolutions des problèmes au sein des colonies. Son emprise est principalement assurée par le contrôle qu’elle opère sur l’ansible. Plusieurs groupes (religieux, nationaux, ethniques, etc.) sont autorisés à développer et administrer des colonies en accord avec leurs principes, dans le respect des lois dictées par le Congrès.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « 1986 Award Winners & Nominees », sur Worlds Without End (consulté le 15 juillet 2009)
  2. (en) « 1987 Award Winners & Nominees », sur Worlds Without End (consulté le 15 juillet 2009)
  3. (en) « 1985 Award Winners & Nominees », sur Worlds Without End (consulté le 15 juillet 2009)
  4. Les années sont mesurée en années après le Congrès Stellaire.
  5. « Macmillan: Series: The First Formic War », sur Macmillan (consulté le 31 juillet 2012)