Cycle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.

Le mot cycle provient du grec « κυκλος » (kuklos) qui signifie roue ou cercle. Dans une acception primitive, il désigne « un intervalle de temps qui correspond plus ou moins exactement aux retours successifs d'un même phénomène céleste » (par exemple le cycle lunaire)[1], puis par extension une période de temps dont le terme correspond au retour de certains phénomènes qui se répètent selon une séquence identique (ex. : le cycle des saisons). Finalement, l'usage du mot a prospéré dans différentes disciplines pour illustrer l'idée « de transformation d'un système qui revient à son état initial » ou « la partie d'un phénomène périodique qui s'effectue durant une période ».

Un cycle peut faire référence à un véhicule :

Unité de temps[modifier | modifier le code]

Les calendriers se fondent sur le respect de certains cycles, caractérisés par le retour périodique de configurations astrales particulières :

Littérature[modifier | modifier le code]

  • Un cycle littéraire désigne un ensemble d'œuvres portant sur la même trame (thème, fait, contexte, période, personnage, famille, etc.) mais non nécessairement écrites par un même auteur.

Sciences[modifier | modifier le code]

Mathématiques[modifier | modifier le code]

Théorie des graphes[modifier | modifier le code]

  • Un cycle est une chaîne dont les deux sommets extrémités sont identiques.
  • Le graphe des cycles d'un groupe représente l'ensemble des cycles de ce groupe.
  • Le graphe cycle est un graphe uniquement constitué d'un cycle.
  • Un graphe cyclique est un graphe contenant au moins un cycle.

Théorie des groupes[modifier | modifier le code]

Algèbre linéaire[modifier | modifier le code]

Programmation, informatique et automatisme[modifier | modifier le code]

  • Un cycle dans l'exécution d'un programme est un retour à une instruction déjà exécutée, ce qui conduit à la répétition d'une action, en général avec des données différentes. Les termes de « boucle » ou d'« itération » paraissent plus appropriés.
  • Le terme « cycle » est utilisé pour désigner le fonctionnement programmé et séquentiel d'une machine d'usage courant. Par exemple : le cycle de lavage d'une machine à laver.
  • Automates cellulaires : on démontre aisément qu'un automate cellulaire évoluant sur un espace fini (voir Jeu de la vie) ne peut déboucher que sur un état fixe ou sur un cycle. La détection de cycles peut s'effectuer par des algorithmes tels ceux du slow-fast. En revanche, rien ne garantit que toutes les configurations connues par l'automate feront partie de ce cycle final. Il peut au contraire se résumer à deux états seulement, par exemple, après un parcours de plusieurs centaines d'états.
  • Un cycle représente un instant indivisible dans le fonctionnement d'un circuit logique, au cours duquel une opération est réalisée. Par exemple, dans le cas d'un processeur, un cycle correspond à l'exécution d'une instruction. Le cycle est rythmé par une horloge, dont le front montant est en général le signal de début de cycle.

Sciences physiques et mécaniques[modifier | modifier le code]

Suite de phénomènes qui se suivent dans un ordre déterminé. Transformation d'un système qui revient à son état initial (sens physique).

Chimie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Composé cyclique.

Un cycle est une représentation imagée d'une chaîne (en général carbonée) qui serait reliée à ses extrémités. On distingue :

  • les composés homocycliques : un même élément (en général le carbone) constitue les atomes des chaînons. Les cycles peuvent être constitués d'au moins 5 chaînons (il peut y en avoir 3 ou 4, mais il s'agit de cas exceptionnels, car les tensions de cycle sont trop élevées). L'exemple typique d'un composé homocyclique (et aromatique) est le benzène, C6H6, très utilisé par l'industrie chimique pour la synthèse de médicaments, plastiques, caoutchoucs synthétiques ou encore de colorants ;
  • les composés hétérocycliques : au moins deux éléments différents constituent les atomes des chaînons. On peut trouver, par exemple, l'oxygène ou l'azote (ex. : la pyridine).

Voir aussi Noyau aromatique simple et les Cycles géochimiques particuliers : cycle du carbone, cycle de l'azote, cycle de l'eau, cycle de l'oxygèneetc.

Biologie[modifier | modifier le code]

Sciences sociales[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Les cycles « sont des mouvements de l'activité économique alternés, récurrents, d'amplitude et de périodicité régulières »[2]. Pour les étudier, les économistes les distinguent :

Marketing, gestion et organisation[modifier | modifier le code]

Droit[modifier | modifier le code]

Le cycle est en droit du travail un mode d'aménagement du temps de travail.

Autres usages[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

En France, un cycle désigne un cycle des apprentissages à l'école élémentaire : à titre d'exemple, le cycle 3 renvoie aux apprentissages spécifiques des classes de CE2, CM1 et CM2.

Sport[modifier | modifier le code]

  • Cycle désigne, au baseball, la réussite de 4 coups sûrs différents par un joueur au cours d'un match.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Larousse en 3 volumes, Paris, 1970
  2. Dictionnaire de l'Économie et des Sciences sociales, Nathan, Paris, 1993

Sur les autres projets Wikimedia :