Cyanide and Happiness

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyanide and Happiness
Strip
Un personnage typique de Cyanide and Happiness
Un personnage typique de Cyanide and Happiness

Auteur Kris Wilson
Rob DenBleyker
Matt Melvin
Dave McElfatrick
Genre(s) Humour noir, Satire

Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue originale Anglais
Éditeur Explosm
Première publication 26 janvier 2005
Publié dans Comic strip
Périodicité quotidienne

Cyanide and Happiness (littéralement « Cyanure et Bonheur ») est une bande dessinée en ligne écrite par quatre auteurs caractérisée par le dessin simpliste des personnages et un humour très cynique. Chaque jour, une nouvelle planche est publiée. Le nombre de cases du strip peut varier de un à quarante-cinq (mais le plus souvent entre quatre et huit).

Style[modifier | modifier le code]

Les dessins de Cyanide and Happiness sont très épurés : les personnages sont dépourvus de tous détails superflus, et les décors sont pour la plupart du temps inexistants (fond blanc). Sauf rares exceptions, aucun personnage n'est récurrent : chaque planche met en scène des protagonistes différents, souvent dessinés de façon similaire (des détails comme leurs costumes permettent de les différencier). Quant à l'humour de Cyanide and Happiness, ce dernier est très noir : il n'est pas rare que les planches parlent de la mort, de prostitution, de meurtre, de maladie, de suicide ou encore de viol. Toutefois, certaines planches penchent plutôt du côté de l'humour absurde, par exemple lorsque le gag est basé sur un jeu de mot.

Let Dave Into America[modifier | modifier le code]

Un des auteurs, Dave McElfatrick, participait à la création des comics animés depuis l'Irlande. Il demanda alors au service de l'immigration des États-Unis un visa temporaire de classe O1 au titre d'accueil d'étranger pour continuer un travail artistique de grande renommée[1]. Le pouvoir refusa sa demande, jugeant son travail de notoriété insuffisante. L'équipe des rédacteurs mit en place le 28 juillet 2010 une pétition électronique[2] invitant les lecteurs à signer pour appuyer sa demande récoltant près de 132 000 signatures en trois semaines.

Le 1er septembre, les autorités américaines décident de lui accorder le visa[3].

Publication[modifier | modifier le code]

En janvier 2010, les auteurs ont publié leur premier livre (ISBN 0061914797) regroupant 160 planches dont 30 créées pour l'occasion.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Visa O1
  2. (en) appel à signature, post sur le blog de explosm
  3. (en) So guess what?, post sur le blog de explosm<

Lien externe[modifier | modifier le code]